46 448 Avis BD |20 137 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Les Chemins de Brume
 

India Dreams, tome 1 : Les Chemins de Brume

 
 

Résumé

India Dreams, tome 1 : Les Chemins de BrumeAfin d'acceder au résumé de India Dreams, tome 1 : Les Chemins de Brume, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de India Dreams, tome 1 : Les Chemins de Brumequand j'ai vu cette BD, j'ai immediatement été conquis par la couv. En l'ouvrant, j'ai vu que toute la BD etait de cette qualité graphique.
En fait, j'ai été assez peu etonné de decouvrir que le dessinateur etait une dessinatrice. C'est flagrant en fait, tant le trait est fin et subtil.

dommage, le scenar est tres moyen pour le moment, mais c'est normal, faut que l'histoire se mette en place. C'est calme, tres calme, mais pas mou, pas ennuyeux.

Je mets donc le Tome 2 sur la liste de mes series à suivre.
cette serie me semble avoir un potentiel.


Chronique rédigée par Kael le 11/09/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de KaelReflet de l'avatar de Kael
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 4,75 4,75 4,75
Acheter d'occasion : 1,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Janvier 2002

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD India Dreams, tome 1 : Les Chemins de Brume, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 9 2008
   

A Londres, en 1944 Emy reçoit le journal intime de sa mère, qui relate son arrivée aux Indes pour retrouver son mari un capitaine Anglais, affecté au service d'un maharadjah. Se nouent alors des relations complexes entre cette femme et le maharadjah, et avec un ami du capitaine anglais, une certain Lowther. Emy elle-même, encore enfant, partagera ce précepteur avec Jarrawel, le fils du maharadjah...
Les dessins sont réalistes et classiques, et représente une véritable invitation dans les Indes britanniques des années 30.
Ce tome est axé sur une histoire romantique entre une anglaise qui délaisse son mari au profit du maharadjah. On sent par ailleurs qu'un complot se monte, et le récit est teinté d'un certain mystère, pas assez développé à mon goût. Il n'y a pas véritablement de péripétie dans cet album, qui pour moi reste terne, malgré la qualité des dessins. J'ai beaucoup de mal à voir où les auteurs veulent emmener le lecteur avec cette histoire à l'eau de rose, teintée d'un complot. L'idée de faire découvrir cette histoire au travers d'un journal intime, dont les dernière pages ont été arrachées est bonne, mais reste frustrant sur la fin (je n'ai d'ailleurs pas tout compris, et j'espère que la suite donnera plus d'informations sur les mystères soulevés dans cet album).
Au global, l'impression que me laisse cet album est que les auteurs n'ont pas su trancher entre une histoire d'amour et une histoire de complot politique, entre un récit hyper réaliste et une histoire aux couleurs surnaturelles, censée retracer les croyances des Hindous. Au final, moi non plus je ne peux pas trancher et mon opinion est donc réservée. Un peu plus que la moyenne donc, compte tenu de la qualité des dessins...

5 6 2006
   

Il y a déjà quelques temps que je lorgne sur cette série, attiré par les belles couvertures et par la promesse d'un voyage exotique.

Et je dois dire que je n'ai pas été déçu au niveau dépaysement. C'est en grande partie dû au dessin qui est vraiment superbe : le trait est fin, sensuel (ça me fait penser à Gibrat un peu) et les couleurs superbes. chaque planche, chaque vignette ressemble à un tableau qu'on ne se lasse pas de contempler.

Bon, au niveau de l'histoire, c'est moins original. Il y a bien une pincée de mystère mais rien de transcendant. Le scénario est un peu trop linéaire et un peu trop rapide, mais on ne s'ennuie pas à la lecture, ce qui est bien l'essentiel.

10 5 2006
   

Jean-François Charles s'est cette fois associé à Maryse, sa compagne depuis plus de trente ans, qui a composé ce récit.
C'est un peu leur histoire que l'on retrouve cinquante ans en arrière, juste avant que l'Inde n'obtienne son indépendance. Mais ici, les enjeux géopolitiques ne sont qu'effleurés. Ceux qui aiment l'Histoire pourront néanmoins reconnaître quelques indices clairs des tensions qui existaient alors au pays des maharadjahs.
Dans ce premier opus, on ressent un besoin d'espace, de nature, de grandeur. Mais Charles reconnaît aussi l'importance du cinéma dans son approche graphique. Une évidence qui saute aux yeux quand on regarde cette magnifique scène de l'attaque du train qui n'est pas sans rappeler celle de "Lawrence d'Arabie".
Belle palette graphique pour ce premier tome. Un dessin réaliste, un besoin d'espace et des couleurs étincelantes caractérisent son univers pictural. Bien fait.

29 4 2006
   

Après la couverture magnifique, on découvre à l'intérieur de l'album un beau dessin en couleurs directes. Je tiens d'ailleurs à préciser que le dessin est de J.F.Charles et non de Maryse Charles qui, elle, a travaillé sur le scénario. J.F.Charles avait déjà fait de belles couvertures à l'huile dans la bonne série "Les Pionniers du Nouveau Monde" et là, il nous offre des dessins fins, purs, chargés d'émotion et de sensualité.
L'histoire est lente, très lente et nous installe dans la moiteur de l'Inde coloniale ou les Britanniques commencent à perdre pied peu à peu. La trame du récit se met en place mais je crois que l'essentiel de cet album est de faire partager une ambiance particulière d'un pays rempli de contraste ou la violence peut côtoyer la sensualité dans des décors somptueux.
C'est un délice de délicatesse et d'émotion ou la douceur orientale teintée d'érotisme côtoie la violence et la provocation, dans une atmosphère surchauffée.
J'ai vraiment beaucoup aimé et j'attends avec impatience la suite.

27 2 2006
   

Sur fond de deuxième guerre mondiale et sous les bombardements de Londres, Emily se voit remettre le journal intime de sa mère. Le passé des Indes à Khalapour refait surface, le palais du maharadjah et son frère qui est venu la chercher.

Un premier tome qui repose surtout sur le dessin à la couleur directe et détaillé de Jean-François Charles, avec de paysages somptueux et une ambiance qui fait ressortir toute la chaleur et les parfums de l’Inde. Une série qui doit d’ailleurs son origine à un séjour en Inde de Maryse et Jean-François Charles et leur envie de partager la découverte de ce pays.

On ne peut s’empêcher de penser à la série "Djinn" et à son héroïne qui se fait également rattraper par son passé dans un pays à la culture totalement différente. Personnellement j’ai une préférence pour "Djinn", surtout au niveau de l’histoire.

Car, c’est bien du côté de l’histoire, pas vraiment originale et légèrement précipitée vers la fin de l’album, que je suis resté sur ma faim en lisant le premier tome de cette série.