46 543 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 6 : Permis de vivre - Révélations
 

Ikigami, tome 6 : Permis de vivre - Révélations

 
 

Résumé

Ikigami, tome 6 : Permis de vivre - RévélationsAfin d'acceder au résumé de Ikigami, tome 6 : Permis de vivre - Révélations, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ikigami, tome 6 : Permis de vivre - RévélationsSi le tome précédent montrait deux jeunes gens totalement conditionnés par leurs parents, celui-ci présente deux adolescents totalement délaissés par leurs familles.

Le premier, hébergé et maltraité par son oncle et sa tante se retrouve SDF, alors que le second est en froid avec son père depuis la mort de sa mère.

Si le tome précédent faisait ressortir toute la frustration de ces deux jeunes étouffés par une voie familiale toute tracée, celui-ci fait exploser toute la haine de deux adolescents en manque d’amour familial. L’élément déclencheur étant à chaque fois la réception de l’ikigami délivré par Fujimoto.

L’intrigue développée en toile de fond prend également de l’ampleur et connaît plusieurs rebondissements. Les soupçons qui pèsent sur Fujimoto concernant le respect de la loi de prospérité nationale réservent donc plusieurs surprises.

Un très bon tome !


Chronique rédigée par yvan le 07/09/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Avril 2010

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Ikigami, tome 6 : Permis de vivre - Révélations, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 10 2016
   

Un nouvel album d'"Ikigami" qui reste très similaire aux précédents et c'est sa principale faiblesse. En effet, on aura encore le droit à deux prévis de mort reçu, et on s’intéressera donc à ces deux destins appelés à être brisés dans la fleur de l'âge. Que ce soit celui de ce SDF, qui sait finalement profiter du système pour faire le bien autour de lui, et de ce fils idéaliste qui se sent trahi par son père, on retrouve deux nouvelles histoires qui ne contribuent pas vraiment à développer une trame principale. D'autant que Fyjimoto pouvait ici être recruté par les opposants au système, ce qui aurait permis à la série de rebondir, mais l'auteur choisit ne pas suivre cette voie. Un peu comme dans "Demokratia", l'auteur invente un contexte politico-sociologique très inventif et sur lequel on pouvait espérer une vraie réflexion. Mais à force de présenter des destins individuels en oubliant de développer une trame principale (ou si peu), on tourne toujours autour des même travers de la société sans indiquer comment les combler. Les développements ne me semblent donc pas être à la hauteur de l'ambition de la série.

23 9 2013
   

A nouveau deux jeunes gens vont être touchés par l’Ikigami que Fujimoto distribue.

Cette fois-ci c’est un SDF dans la première et un déviant dans la deuxième qui vont recevoir leur pré-avis de décès.

Si les histoires ne sont pas inintéressantes, j’ai bien pris l’habitude d’avoir ces deux morts à chaque tome et ce n’est finalement plus original. Comme je l’avais dit précédemment j’attends qu’une rébellion se mette en place devant ce système fasciste dont la lecture devient oppressante.
C’est ce que j’entrevois au travers les réactions de Fujimoto et de ses relations avec sa psy. La dernière histoire, sans révéler quoique ce soit, va dans ce sens. Pourtant, tout ça reste tellement lent, que je me demande si ce fil rouge en toile de fond n’est pas une impasse. J’espère bien que non et que les 4 tomes qui vont suivre vont vraiment faire bouger les choses. Quitte à ce que l’auteur change sa formule qui marche bien.

26 11 2011
   

Selon le rituel désormais bien établi, on trouve dans ce sixième recueil deux nouveaux jeunes gens qui vont recevoir l'Ikigami et qui n'ont donc plus qu'une journée à vivre.

On sait que ce postulat initial peut être décliné à l'infini ou presque, le nombre de réactions potentielles étant assurément très élevé. Les deux cas présentés ici ont en commun la rébellion. Le premier ne paraît pas vraiment neuf, on a le sentiment d'avoir déjà lu ce genre d'intrigue dans la série. Le deuxième est un peu plus novateur car il permet de mettre le fonctionnaire Fujimoto au cœur de l'intrigue et de revenir sur ses atermoiements face à sa fonction de héraut des très mauvaises nouvelles.

Sans rien dévoiler de ce qui se passe, on peut dire que la fin pourra peut-être décevoir le lecteur. Sauf si le tome suivant prend un chemin différent, on se dit que l'évolution de Fujimoto est bien lente à se mettre en place et qu'il serait sans doute temps, pour que la série se renouvelle, de passer à une phase plus combative par rapport au principe de l'Ikigami. Car une certaine lassitude s'installe, la série ronronnant inévitablement à la douzième mise en scène d'une mort programmée.

Ça reste agréable à lire mais j'attends que l'auteur remette en cause les principes de sa série avant qu'elle ne surprenne plus personne, ce qui serait dommage.