46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Identity Crisis
 

Identity Crisis

 
 

Résumé

Identity CrisisAfin d'acceder au résumé de Identity Crisis, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Identity CrisisJ'ai trouvé étonnant de ne pas trouver cet arc important du monde DC sur CoinBD. Erreur corrigée.

Ce récit jouit d'une bonne réputation au sein du petit monde des fans de comics. J'ai donc voulu savoir à mon tour si ça en valait la peine. Alors disons-le tout de suite, c'est vrai que c'est plutôt réussi. Mais ce n'est pas non plus la claque que j'ai reçu en lisant des "Batman - Un Long Halloween" ou "Batman - Dark Victory". Pourtant, il y a quelques similitudes. A savoir qu'on lorgne clairement vers le thriller. En effet, l'histoire commence par l'assassinat de la femme d'un personnage secondaire de chez DC (la copie conforme de Mister Fantastic chez Marvel et qui porte le nom très original de Elastic Man... ouais, je sais...). Très rapidement, on s'oriente vers une enquête ponctuée de quelques réflexions sur le danger d'être un masque pour son entourage. Rien de bien original, mais l'histoire se laisse lire. Jusqu'au dénouement qui, s'il manque un poil de dramaturgie, reste efficace.

Côté graphique, c'est plutôt réussi. Surtout quand les héros sont en costume. J'avoue que les visages, je suis moins fan. Morales a tendance à se faire ressembler toutes les femmes et tous les hommes. Seuls les coiffures ou les couleurs de cheveux changent. Par contre, dès que les gens sont en costume, c'est très élégant : il suffit de voir ses Flash ou Green Arrow très classieux.

Bref, une histoire sympa à lire, mais sans plus. Le vrai bémol me concernant, c'est que je connais très mal l'univers DC. Du coup, on se perd un peu dans les différentes équipes en place. Qui appartient à quoi ? De plus, je trouve les personnages secondaires de chez DC (les principaux aussi remarque... sauf Batman) ultra ringards. Green Arrow et son look à la Errol Flynn, Hawkman et son casque oiseau et sa masse d'armes, les filles et leurs costumes en bas résille etc... Je trouve vraiment qu'on est loin de la classe des personnages Marvel (certains sont très ringards aussi, mais la plupart ont la classe). Et que dire des méchants ? leurs looks comme leurs noms sont vraiment nuls : Captain Boomerang par exemple. Mais il y en a d'autres.
Des petits détails, mais qui m'ont un peu gâché ma lecture.


Chronique rédigée par david le 15/06/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de davidReflet de l'avatar de david
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 28,87 28,87 28,87
Acheter d'occasion : 18,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Janvier 2010

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Identity Crisis, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 6 2012
   

Quelle claque ! Et quelle histoire !

Si le premier chapitre est difficilement compréhensible tant il fait état de nombreux personages secondaires DC, la suite se veut beaucoup plus claire. Et c'est précisément là qu'on entre dans le vif du sujet.

Un meurtre, un assassin, une enquête. La trame est fort simpliste, mais Meltzer distille son récit comme un thriller. Un polar noir, dans une ambiance pesante, ou la plupart des héros majeurs auront leur rôle à jouer. Chacun des protagonistes va user de son meilleur "pouvoir" ou capacité dans cette histoire. Même l'aspect psychologique sera fidèle à chacun des caractères des héros (mention spécial à Batman, froid et déterminé comme jamais).

Les dessin de Morales sont fins et détaillés, le tout dans un encrage relativement sombre. De ce coté là aussi rien à redire.

Adulte, noir et poignant, au finale cette "crise d’identité" est un des meilleurs crossover made in DC.