46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Idées Noires, L'Intégrale
 

Idées Noires, L'Intégrale

 
 

Résumé

Idées Noires, L'IntégraleAfin d'acceder au résumé de Idées Noires, L'Intégrale, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Idées Noires, L'IntégraleA des années lumières niveau humour de son indécrottable Gaston Lagaffe, Franquin met son illustre coup de crayon au service d'une critique de la société moderne.

Les planches des Idées Noires dénoncent avec un humour souvent grinçant l'immensité connerie humaine.

Une oeuvre culte à posséder dans sa bibliothèque.


Chronique rédigée par vladkergan
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de vladkerganReflet de l'avatar de vladkergan
Statistiques posteur :
  • 351 (68,82 %)
  • 73 (14,31 %)
  • 86 (16,86 %)
  • Total : 510 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,30 13,30 13,30
Acheter d'occasion : 9,91
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.48
Dépôt légal : Mai 2001

Avis des lecteurs

29 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Idées Noires, L'Intégrale, lui attribuant une note moyenne de 4,48/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 7 2015
   

Cul de lampe, un samouraï s'étant fait hara kiri, découvre en observant ses entrailles, qui maculent le sol, qu'il est atteint d'un cancer des intestins ... le ton est donné !

Les "Idées noires" sont un chef d'oeuvre de cynisme. Chasseurs, militaires, bourreaux et industriels, Franquin s'en donne à cœur joie ! Il offre à découvrir un univers sombre, désabusé, sans concession. Un humour rehaussé par ce qui est un de ses travaux les plus aboutis. Franquin profite en effet pleinement du support en utilisant différentes teintes de noir, violemment contrastées par un blanc éblouissant.

Après avoir fait l'éloge du modernisme et du progrès dans "Spirou et Fantasio" ou "Modeste et Pompon", voici que l'auteur déchante, à l'instar de ces années 70 où les idéologies sombrent. Le progrès est désormais un monstre inhumain qui détruit la planète. Planche 1, le design qui servait par le passé à valoriser ses héros, empale ici un patron. La technologie et les machines qui paraissaient si sympathiques et vivantes sous la plume de Franquin, se transforment ici, comme l'atteste par exemple la planche 33, en des créatures dévastatrices et menaçantes. Les gouvernants, et même l'élite dans son ensemble, ne sont plus que des fous de la gâchette à la recherche effrénée du profit, quitte pour cela à exterminer l'humanité tout entière et à détruire la Terre elle-même. L'ordre moral lui-même est selon Franquin, absurde et cynique, ainsi le souligne-t-il avec ses formidables gags sur la peine de mort ou sur la religion.

Les "Idées noires" ne sont pas à mettre entre toutes les mains, et ne plairont certainement pas à tout le monde, mais elles ne sont pas moins un chef d'œuvre absolu et une des créations phares de Franquin !

12 6 2013
   

Je n'avais jamais lu "Idées noires". Et là, boum, la grosse claque. J'aime beaucoup l'humour noir et le cynisme. Et là, ça dépasse tout : ça explose et ça tache de partout.
Evidemment, tous les gags ne sont pas à se tordre de rire mais quand même, la plupart sont parfaitement réussis. D'autant qu'en plus de l'humour, nous avons droit à une réflexion sur les travers de nos sociétés modernes. Sans être insistant ou moralisateur.
La réussite tient aussi au dessin noir et blanc de Franquin. Le trait est extrêmement travaillé et ce qui pourrait paraitre facile pour un non-initié ravira tous les techniciens en herbe de cet art. La précision du trait est redoutable.
Bref, je ne vais pas m'attarder sur un 28e avis ultra positif. Cette BD est géante.

12 10 2011
   

Peut-on rire de tout? Oui mais on ne peut pas rire de TOUT avec TOUT le monde...
L'humour noir ne me dérange pas mais certaines blagues peuvent déranger plusieurs âmes...

Sincèrement je m'attendais à mieux de ce livre, la plupart des blagues sont connus et reconnus et d'autres ne m'ont même pas esquissé un sourire...(a part quelques unes bien sur).
Les planches en noirs et blancs sont bien adaptées a l'esprit du livre mais a la longue ça devient très vite lassant voir énervant. En plus nous n'avons pas les expressions explicites des personnages...

Non, ce livre ne restera pas gravé dans ma mémoire malgré la note qu'il a...

24 9 2011
   

Terrible. Génial. Terriblement génial, quoi ! Franquin, dépressif, aurait pu prendre une thérapie chez un psy. Au lieu de ça, il nous offre "Idées noires", une série de "gags" dont l'humour noir dépasse l'entendement. Derrière ça, des plaidoyers pour la nature, des critiques acerbes de la peine de mort, de la pollution et de la société en général, tout simplement. Un pur joyau d'intelligence. Ça fait déjà pas mal de raisons de lire cette B.D.

26 3 2010
   

Un mot de plus, qui ne peut être qu'élogieux.
Chef d'oeuvre absolu, ces idées noires portent bien leur nom. Tantôt désepérées, tantôt absurdes, quelques fois violentes, elles peuvent aussi dissimuler une grande tendresse. Eclats de rire et fou-rires garantis, elles constituent un tout unique et inoubliable.
Le dessin est sublime et finalement assez varié, comme l'ensemble de ces gags, qui confinent au génie.

28 3 2009
   

C'est clair: ce livre comporte deux parties bien différentes.
Je me souviens d'ailleurs du "Idées noires" tome 2, ce petit livre au format A5 que mon frère et moi nous réjouissions d'avoir acheté, un jour dans les années 80. Et puis, à sa lecture, nous nous sommes rendus compte qu'on était en retrait pour la qualité et de l'homogénéité, par rapport au tome 1, et à son humour surtout.
Mais ce tome 1, quel nectar !
Ici, vous avez droit aux 2 tomes regroupés (une intégrale, quoi !!!!).

Car, c'est clair aussi, les "Idées noires" de Franquin sont un monument de BD avec des références absolues.
Le coup des engrenages pour le château fort, les condamnés à mort, le deltaplane, le labyrinthe, les chasseurs Pan Dan, le suicidé, le chien et sa balle, autant de moments éternels.
Franquin fournit un dessin d'une qualité immense, permettant aux ombres d'exister et au noir de faire peur, vraiment.
Et les thèmes, rehaussés des jeux de mots en haut de page (de Yvan Delporte) exploitent toute la palette des vices de l'esprit humains, ou de ses errances.
Un livre, dans toute bibliothèque, indispensable.
Alors, vite, à votre tour de le lire.

22 3 2009
   

Idées noires c'est un peu comme une grosse claque en noir sur blanc, c'est cynique et désabusé, drôle avec amertume, on rit franchement ou parfois un peu jaune (fleurs bleues s'abstenir). Un must de la BD, un petit album à avoir absolument mais à consommer avec modération les soirs de grand blues. Bon ben je vais arrêter avec les métaphores colorées, lisez-le c'est tout.

un bdphile :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
16 11 2008
   

J'aime beaucoup le trait de Franquin et j'appréciais surtout Gaston Lagaffe dans son oeuvre, jusqu'à ce que je découvre "Idées noires" que je considère comme un véritable chef-d'oeuvre !!
Tout d'abord, le dessin est très bon, de l'avis général, et le fait qu'il n'y ait pas de couleurs laisse entrevoir encore plus la finesse, la précision et la beauté de ce trait qui est devenu une véritable institution dans la bande dessinée ! Il n'y a qu'à voir le nombre de dessinateurs qui s'inspire de son trait, avec plus ou moins de succès (Bar2, Seron, Batem, Saive, etc...).
Les gags, ensuite, sont d'une grande qualité : ils sont tous relisibles car ils ne sont jamais lourds, leurs chutes sont souvent inatendues.
Mais ce qui fait la force de ces gags, c'est que, comme ceux de Gaston un peu plus engagés que les autres, ils ont tous su rester d'actualité, de par leurs sujets universels et leurs traitements extrêmement rigoureux (sans pour autant que ce soit absolument une fin en soi). Du coup, Franquin ne moralise pas, il exprime son point de vue à propos de la connerie humaine, et force nous est de constater qu'on est à chaque fois d'accord avec lui, même si on y avait parfois pas pensé avant de lire ce livre. Et ça, c'est tout de même extraordinnaire pour des gags publiés il y a plus de 25 ans !
En bref, un indispensable de la BD, à lire absolument, pour à la fois rire et réfléchir sur le monde...

15 8 2007
   

Bien que reconnaissant l'immense talent de Franquin (difficile de faire autrement), je ne suis en rien un inconditionnel. Je connaissais surtout Spirou et Gaston... Mais Idées Noires est à part dans sa prodution, et constitue ma préférée de ses oeuvres.

Elle révèlent une observation désabusée de la société et de ses travers, au travers du prisme d'une vision volontairement pessimiste, avec une dose très forte d'ironie voire de cynisme. Et on y comprend que Franquin voyait dans la société et dans l'homme la pire menace pour celui-ci. Ses saillies sur des sujets extrêmement divers sont féroces au possible, et ne laissent la place à aucune issue... Et pourtant on rit, mais on rit jaune...

Quant au trait, bien loin du style connu du grand public, il est absolument saisissant. Le noir et blanc est totalement maitrisé (surtout le noir !), chaque case est très fouillée, voire même volontairement un peu fouillis bien que restant précis, et illustre à merveille l'humeur de l'auteur.

Bref, une réflexion très sombre, un monument d'humour noir, servis par un superbe dessin : en 2 mots, impressionnant et incontournable !

20 5 2007
   

Les "idées" apparaissent dans l'hebdo Spirou n° 2031 du 17 Mars 1977 et se dissipent dans "Fluide Glacial" n° 83 de Mai 1983.
C'est vraiment... tout bon !
Du graphisme à l'état pur, en un magnifique noir et blanc, qui illustre des silhouettes, des ombres, en les privilégiant.
Ces "idées" tirent -via leur auteur- à boulets rouges sur toutes les formes de la connerie humaine. Elles sont parfois sadiques, parfois cruelles, mais aucune ne laisse le lecteur -dont moi- indifférent.
C'est sombre, très sombre même ; mais c'est un véritable délire qui accompagne ces saillies graphiques d'un des plus grands de la BD franco-belge.
Même si vous êtes victime d'un profond coup de cafard, n'hésitez pas à plonger -même pieds et poings liés- dans ces "idées". Vous pourrez vous dire que, après tout, vous êtes quand même "pas mal".
Une très belle intégrale. A déguster sans modération.
Cote de 4,5/5. Très rare de ma part.

3 4 2007
   

Franquin pouvait être cynique comme le prouvent les planches qu'il a exécutées pour les Idées noires. Au cours d'une phase de dépression, il a imaginé ces gags et a conçu un vrai chef-d'oeuvre d'humour noir.
Je pense que ceux qui ne connaissent pas l'oeuvre de Franquin devraient découvrir cet album (plus axé adulte que le reste de son oeuvre). Son dessin y est magistral.
Certaines histoires sont d'une cruauté jubilatoire. Relisez l'histoire du bourreau guillotiné, du chasseur victime de la chasse, du château-fort assiégé...
Il y a de vraies merveilles dans cette oeuvre.

19 3 2006
   

Je connaissais Gluide Glacial grâce a Edika (bd assez... enfin voila) et Franquin grâce a Gaston et surtout Spirou (bd très gentille, a la limite du niais). Quand j'ai vu dans la liste "album fluide glacial" le nom de Franquin, et idées noires a coté, et connaissant le genre de Fluide Glacial, je me suis précipité chez mon libraire et j'ai acheté sans réfléchir... j'ai pas eu tord !

Premier effet : qu'est-ce que ça n'a rien a voir avec Spirou! le trait gentil avait laissé place a un trait sooooombre, le scénario mignon avait laissé place au scènar noir, noir, noir...

Qui a dit qu'on ne rigolera pas avec cet album ? c'est faux ! car en plus de faire réfléchir aux problèmes actuels comme la chasse (il déteste vraiment les chasseurs lol), la guerre, le nucléaire, l'apocalypse, le massacre d'animaux, et autres (même si toutes les pages ne dénoncent pas forcément ces problème, certaines sont noires pour le plaisir : pages 11, 45, 48), Franquin nous hilare! La recette d'une bd réussie, et plus !

5 1 2006
   

Franquin, roi de l'humour et de l'aventure, était aussi un pessimiste profond et dépressif. Cette BD est le reflet de ses aspects les plus noirs, qui sont aussi ceux de l'humanité. Ce n'est pas vraiment de l'humour, plutôt un appel à l'aide d'un homme qui avait perdu toutes ses illusions et n'avait plus rien à attendre de la vie.
Un testament à lire de toute urgence !

3 1 2006
   

Les "Idées noires", véritables pièces de collection du monde de la BD, sont de pures merveilles. Le dessin noir et blanc y est une référence du genre : la maîtrise de Franquin y est manifeste. L'humour est précis, percutant et hilarant.
Les deux tomes de cette série sont excellents !

23 12 2005
   

Ceux qui espéraient trouver avec cet album un Franquin plus désopilant que jamais seront incontestablement déçus. Sa volonté ici n’est pas de faire rire mais bien d’exprimer son "état d’esprit" et plus encore un certain « ralbol » à un moment de sa vie. Le ton donné par le dessin "très noir" (à prendre au sens premier et second du terme) sonne juste.

Cet album se veut la caricature d’une face de ce monde que Franquin réprouvait fermement. Voici quelques thèmes abordés : la folie de l’armement nucléaire, le "métro-boulot-dodo", la violence "gratuite" envers les animaux, le dopage dans le sport, le "chacun pour soi" … et j’en passe !

Franquin nous surprend donc avec sa vision sombre du monde qui l’entoure. Mais lorsqu’on y réfléchit, ce n’est pas aussi étonnant que ça de la part de ce Grand Monsieur de la bd ! En effet, c’était un homme engagé qui n’hésitait pas à dénoncer les injustices ou les situations absurdes qu’il percevait.

31 10 2005
   

Franquin est un grand, un tout grand et les Idées Noires sont peut-être le sommet de sa carrière.

A travers la vingtaine d’albums de "Spirou et Fantasio", nous pouvons observer l’évolution du dessin, de la ligne claire et ronde des débuts on passe petit à petit au style abouti, vif et expressif dont nous pouvons admirer les plus belles planches dans les deniers albums de "Gaston Lagaffe" et bien sûr dans les « Idées Noires ».

Histoires courtes, efficaces et très noires, elles sont le reflet des préoccupations de toute une génération et surtout de leur auteur (pollution, armes, peine de mort). A noter l’actualité frappante de la plupart des gags qui devraient faire méditer beaucoup de nos contemporains. Dessinées en noir et blanc, les planches pourtant ne donnent pas de leçon de morale, elles font simplement mouche et font rire. Le dynamisme et le sens du mouvement dans le trait de Franquin atteignent ici des sommets.

Bref, si vous n’avez pas lu les Idées Noires, jetez-vous dessus. Ce chef d’oeuvre mérite une place dans toute BDthèque digne de ce nom. Un sommet de l’humour noir, un modèle du genre.

31 1 2005
   

Franquin est un auteur génial, même s'il ne l'aurait jamais dit lui-même!
Ces idées noires sont à la fois drôles et à la fois dures... Il fait passer des messages par l'humour, il traite de sujets tels que la religion, la politique, la peine de mort, etc...
Les desssins sont d'une précision exemplaires (tout comme dans les planches de Gaston, d'ailleurs).
On ne peut pas ne pas réagir aux "gags", soit par le rire, soit par les larmes!

[Petit bémol, les "gags" Pandan Lagl sont très rébarbatif et répétitif]

20 11 2004
   

Je réfléchirai plus tard, plus mûrement, mais ma note pourrait bien passer de 3 à 4.

En effet, j'ai adoré cet l'humour. Il est en effet bien plus subtil qu'on pourrait le croire. Il est très grinçant et fait à merveille la satyre de notre monde. C'est noir, et ça m'a bien fait rire. Bon, il y a des gags un peu moins bons (mais ils ne sont pas majoritaires), et y en a qui sont carrément excellents. Pour certains, j'étais carrément pliée.
Bref, cette vision des choses m'a bien plu.

Le dessin va dans le sens des gags : noir et un peu fouilli. Cependant, il reste assez efficace et maîtrisé. Je prends beaucoup de plaisir à regarder ces planches.

Vous l'aurez compris, Franquin se lance dans un genre différent de d'habitude, et il fait mouche !

20 10 2004
   

Avant tout il ne faut pas se dire que parce que c'est du Franquin on va l'acheter à Noël à notre gamin, oh non (je dis ça car c'est ce qu'on m'a offert quand j'étais jeune à Noël) bref étant gamin j'ai rien compris (beuh j'préfère Gaston, ze veux Gaston, en peluche c'est même pas bô il n'y a pô de couleurs : hum, bon ça c'était le dicours que je tennais il y a quelques temps) les Idées Noires s'adressent aux adultes car violemment antimilitaristes, remplis de sensibilité écologiste, les planches décrivent un monde où la violence régne (toujours d'actualité ce bon cher Franquin...). Franquin est on ne peut plus humain dans cet album.
La grande force de Franquin et de ses "Idées noires", c'est incomparablement la dérision : l'as de l'humour noir... très noir (brrr il fait sombre tout à coup !).
Il y a un autre domaine où Franquin prône : le graphisme qui atteint son apogée dans Idées Noires : il gére à perfection les contrastes, les ombres. Quant aux décors très minimalistes accentuent le malèse de la société. Ce qui est très marrant et très curieux à a foi c'est que les deux tomes d'Idées Noires ont des formats distincts, l"intégrale" était vraiment disponible. Vingt ans après leurs première parution, j'ai redécouvert et mieux compris Franquin et sa vue taciturne sur le monde.

Bref lire Idées noires c'est entrer dans un univers d'humours et de peurs uniques.

Si vous en voulez plus sur les Idées Noires, allez voir ça : http://ideesnoires.free.fr (c'est le site officiel de l'album)

8 5 2003
   

Un classique que ces idées noires, du Franquin en très grande forme à mille lieux de son Gaston habituel et il en profite pour se lâcher. Une grande baffe dans la gueule à tout ceux qu'il n'aime pas, les chasseurs et les militaires en premières lignes. Il règle aussi ses comptes avec les abbérations de notre civilisation moderne, à la société de consomation, à la peine de mort... Alors on rit beaucoups mais on réfléchit aussi, et c'est bon :-)

15 2 2003
   

François Nourissier à écrit: " quand on met les pieds dans les idées générales...on glisse!"
Franquin à mit les pieds dans ses idées noires afin de les faire glisser hors de lui! Et surtout de nous faire rire! Pas au éclat mais de bonne grâce et avec cynisme. Et il fait mouche à chaque planche!
Avec une insolence "taquine", il désavout les armes, vomit les mauvais côtés de l'humanité et nous met devant l'évidence que l'être humain est parfois, voire souvent, pathétique!
Idées noires est sombre, mais paradoxalement stimulant.
Le bon temps où il paraissait à fluide glacial me manque...
il aurait encore beaucoup de choses à dire sur ses pairs ce cher homme!
un must à avoir!
Un phénomène comme Franquin se lit sans fin...

7 10 2002
   

Ahhh.... Idées Noires, de Franquin... que c'est bon !!

J'adore, en tout point !
Franquin change là complètement de ton en quittant le style de Gaston et cie pour nous offrir un humour vraiment très grinçant, parfait pour dénoncer la connerie humaine dans toute sa splendeur : superbe !!

Beaucoup de grandes questions sont réglées ici (a voir, les "gags" concernant la peine de mort sont tout bonnement désopilants) de manière très très noire et très engagée, permettant à la fois de passer un message clair, et de faire rire par l'absurdité des situations proposées. Coup double pour Franquin, donc !

Les style graphique du maitre, on le connait bien : toutefois, tout est plus noir ici. et cela renforce vraiment l'ambiance de la bd... comme si franquin avait dessiné dans la suie... vraiment, vraiment fort !

Le trait est très fin et détaillé, le style inimitable, bref... du tout bon :-)

A lire, vraiment !!! Même si il ne vaut mieux pas avoir d'idées préconscues à la lecture de cette bd...

21 9 2002
   

mouais, bon, c'est sympa. Que dire d'autre... bah en fait, je suis pas le grand fan. Le dessin ne me seduit pas du tout, et certaines pages sont assez moyennes.
c'est loin d'etre une BD indispensable.

29 8 2002
   

Ce livre est tout simplement un des plus grands chefs d'oeuvre de la bande dessinée.
Entièrement réalisé en noir et blanc, les silhouettes des personnages et des objets fourmillent de détails, et sont d'une extrême précision.
Ensuite et surtout c'est l'imaginatin de Franquin qui frappe, et qui frappe de plein fouet ! Autant on trouve dans Gaston de bonnes idées, autant mettre un tel cerveau à la génération d'Idées Noires donne un résultat incomparable. On trouvera dans cet album des merveilles d'humour noir, vraiment bien trouvées, et vraiment bien mises en scène !
Ce livre est une référence (pour moi ultime) en matière d'humour noir, d'autant plus que ce cher et regretté Franquin était largement dépressif lorsqu'il a fait ce livre. Qu'on puisse ainsi rire de soi m'a toujours impressionné.
Chapeau bas, Monsieur Franquin !

29 8 2002
   

Idée Noires a longtemps été mon livre de chevet. Je suis personnellement un fan d'humour noir, c'est même l'humour que je préfère. Et je crois que l'on peut dire que cette Bd est la Bible de l'humour noir. Frankin a jeté sur papier tous ce qui le faisait cafarder, la guerre, la chasse, la bêtise, l'écologie, la peine de mort, et d'autre sujet. D'ailleurs la dessus, il était plutôt en avance sur son temps (ex celle avec le cycliste)
Et ce trait qu'il utilise, cet encrage noir qui révèle la douleur de son âme est vraiment exceptionnel. A tout point de vue cette oeuvre de Frankin est sa plus personnelle et peut être sa meilleur.

29 6 2002
   

Alors tout d'abord, ne pas confier cette bédé à qualqu'un de dépressif, ca vous l'acheve direct... :)
Personnellement, j'ai faillit me pendre apres la lecture... :)
Piouuu c'est vraiment noir mais franchement j'ai adoré... du tres bon franquin !!

10 6 2002
   

Un des plus grand chef d'oeuvres au meme titre que Gaston!
Dessin superbes,humour caustique,ambiance unique,un must!

26 12 2001
   

Fabuleux!
Franquin est décidément d'un cynisme inégalable...un vrai régal.
A déconseiller aux militaristes engagés!