46 004 Avis BD |19 921 Albums BD | 7 830 séries BD
Accueil
Ibicus
 
Note moyenne de la série : 4.25

Ibicus

Ibicus est une série BD qui est ou a été éditée chez Vents d'Ouest.
L'auteur de cette série est Rabaté (Scénariste, Dessinateur).

Ibicus est parue initialement en Juin 1998, le plus récent album référencé sur Coin BD datant de Septembre 2005.

A ce jour, 5 albums BD concernant Ibicus sont référencés dans notre base, et 29 avis BD lui attribuent une note moyenne de 4,25/5.

 

  • Statut : Série terminée
  • Type d'histoire : Histoire en plusieurs tomes
  • Albums parus : 4

 
 
Ajouter un album à cette série
 
 
Evolution de la série Ibicus au fil des tomes :
Evolution de la série Ibicus au fil des tomes
Export Graphique de l'évolution de la série
 

Ibicus : Intégrale

Note moyenne de l'album : 3,88
Septembre 2005
 
Siméon Nevzorov croupit dans une vie d'ennui peuplée de rêves de gloire et de fortune. Il ne s'offre pas le luxe de ses envies, manquant totalement de volonté et de courage. Sa route croise un jour celle d'une vieille tsigane. Elle lui révèle qu'il est né sous le signe du crâne qui parle : l'ibicus, et lui prédit : « Quand le monde s'écroulera dans le feu et le sang (...), tu vivras des aventures extraordinaires, mais tu seras riche !... [suite du résumé]
 
 

Ibicus, tome 1

Note moyenne de l'album : 4,44
Juin 1998
 
Pétrograd, fèvrier 1917 - En Russie, la révolte gronde, approche... et Siméon Nevzorof, comptable, n'attend plus qu'elle éclate. Quatre ans auparavant, une bohémienne lui a prédit que quand le monde basculera dans le feu et le sang il deviendra riche. Il vivra des aventures extraordinaires, mais il sera riche! Car le petit comptable est né sous le signe d'Ibicus, le crâne qui parle... La fortune tourne, et très vite il dépouillera... [suite du résumé]
 
 

Ibicus, tome 2

Note moyenne de l'album : 4,58
Septembre 1999
 
Siméon Nevzorof a fui Petrograd. Le salon de jeu clandestin qu'il tenait avec son compagnon Rtichtchev a été fermé, pendant que ce dernier était arrêté par les gardes rouges; en ville, ce sont finalement les bolcheviks qui ont pris le pouvoir. Siméon lui-même ne leur a échappé que de peu... voyageant en train, il compte gagner les régions du Sud tenues par les allemands, dépositaire d'un joli pécule qu'il a réussi à préserver. Passant... [suite du résumé]
 
 

Ibicus, tome 3

Note moyenne de l'album : 3,83
Septembre 2000
 
Croyant qu'il appartient à un réseau de financement anarchiste qui veut vendre des diamants en Europe pour aider la lutte russe, les forces «blanches» d'Odessa arrêtent notre ami Nevzorof. Bien évidemment, Siméon, qui n'est en rien mêlé à quelque affaire politique que ce soit, ne fait que tenir un commerce de peaux d'astrakan plus ou moins légal... Une nouvelle fois, notre héros se voit sauvé par son exceptionnelle chance -il arrive... [suite du résumé]
 
 

Ibicus, tome 4

Note moyenne de l'album : 4,50
Octobre 2001
 
Le bateau laissé en quarantaine, dans lequel croupit Siméon, finit par accoster sur une petite île au large d'Istambul. En attente de visas, les Russes réorganisent une micro-société sur une île infestée par les cafards. Epié par le contre-espionnage, Siméon se déguise en Turc, mais se fait tout de même attraper par Liverovski, la veille d'obtenir son visa ! Le message est clair : soit Siméon assassine Burstein, soit il est balancé... [suite du résumé]