44 761 Avis BD |19 300 Albums BD | 7 664 séries BD
Accueil
Tome 1 : Tome 01
 

Hyver 1709, tome 1 : Tome 01

 
 

Résumé

Hyver 1709, tome 1 : Tome 01Afin d'acceder au résumé de Hyver 1709, tome 1 : Tome 01, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Hyver 1709, tome 1 : Tome 01Le contexte historique est parfaitement prenant : l’année 1709 semble être la pire que le Royaume de France de Louis XIV ait eu à connaître… Après des années de guerre, les Français n’en peuvent plus, et alors qu’ils pensaient que rien ne pouvait être pire, voilà que l’hiver arrive, plus rigoureux que jamais, menaçant le peuple de famine. Louis XIV ne peut se le permettre. Heureusement vient à lui un mercenaire, Loys Rohan, qui se propose de vendre à la France un stock de blé, à l’abri dans les cales d’un navire d’un de ses amis flibustier. On accepte de payer, mais le messager qui devait indiquer où le chargement serait livré se fait tuer par un étrange moine qui lui vole son cheval et sa sacoche, après l’avoir tué pour lui bouffer une jambe. La dynamique est bien lancée, et la narration de ce début d’histoire est entraînante : on comprend rapidement les enjeux, et surtout, l’environnement de cette France misérable est parfaitement rendue, grâce à une riche documentation, mais également un dessin aussi rigoureux que cet « Hyver » et une mise en couleurs très adaptée.

Mais au final, j’ai sans doute été plus porté par cet environnement historique reconstitué que par la fiction présentée. Car si le début de l’histoire est lancé efficacement, je trouve que rapidement, cela essouffle un petit peu. Notamment lorsque l’on se retrouve en présence de tout un tas de forces opposées au roi de France, depuis les Huguenots aux Anglais, qui se sont donnés rendez-vous dans cette même église. On ne sait plus bien si la disparition de la fameuse sacoche en début d’album était dû au hasard ou si c’était prémédité : si tel était le cas, on se demande pourquoi ce moine s’attarde pour croquer un morceau de sa victime, et comment il a été au courant de l’histoire. Bref, même si on annonce un second tome, la fin de cet album me semble plus bancale que ce que pouvait laisser espérer le début…

Ca reste assez entraînant, alternant la traque solitaire et les phases d’actions aux nombreux protagonistes, et on ne s’ennuie pas vraiment. Porté par ce rythme, et surtout par l’environnement historique, on passe un bon moment, même si la fin de ce premier album est peut-être moins convaincante.


Chronique rédigée par gdev le 23/01/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2856 (76,71 %)
  • 246 (6,61 %)
  • 621 (16,68 %)
  • Total : 3723 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 9,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Octobre 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Hyver 1709, tome 1 : Tome 01, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 2 2017
   

1709 : c'est le Grand Hiver. Le 5 janvier, la température baisse brutalement, à Versailles, il parait que le vin gèle dans le verre de Louis XIV ; difficile à croire quand on connait le confort des châteaux royaux, mais imaginez ce que ça devait être dans les campagnes et les villages. Ce grand froid va persister pendant 2 mois, entrainant une récession des ravitaillements, les rivières étant bloquées par la glace et les routes impraticables. Ceci provoque dans tout le royaume la misère et la disette qui jettent sur les routes des milliers de vagabonds et de pillards.
A cette catastrophe naturelle s'ajoute la guerre de Succession d'Espagne qui a commencé en 1700 et où Louis XIV se retrouve seul face à ses ennemis comme l'Angleterre et la Hollande ; la paix d'Utrecht n'intervient qu'en 1713.

Ce contexte historique est fort bien évoqué par les auteurs qui abordent une période peu explorée en BD. C'est un beau début d'album autour d'une fin de règne de Louis XIV marquée non seulement par ce Grand Hiver meurtrier mais aussi par des guerres, des révoltes (comme celle des Camisards à laquelle on fait allusion ici), des tragédies familiales puisque le roi verra mourir pratiquement tous ses successeurs potentiels, le seul restant étant son arrière-petit-fils, le futur Louis XV.

Le scénario soulève habilement différents points de cette guerre de Succession et de ces protestants déchus par la révocation de l'Edit de Nantes, qui n'ont aucun intérêt à favoriser un roi de France qui les a lésés. Les conséquences désastreuses sur les populations rurales de ce grand froid sont également évoquées, avec au milieu de tout ceci une sorte d'agent secret oeuvrant pour la France. Son rôle est déjà bien défini, et on souhaite que sa mission réussisse, même si elle est contrecarrée.

Je n'étais pas spécialement partant pour m'intéresser à cette intrigue, mais ce pan de la fin de règne de Louis XIV m'a finalement captivé, je suppose que le tome 2 proposera une suite à la hauteur, avec du romanesque.
Le dessin de Xavier m'a sans aucun doute aidé à aimer ce sujet, car par rapport à ses précédentes séries, il atteint ici un degré très supérieur, avec une maîtrise parfaite sur les décors, certains détails et les visages, comme quoi quand il a un bon scénario de base, il peut être énorme, car je n'avais guère apprécié ses dernières collaborations sur 2 séries avec Dufaux ("Conquistador" et "Croisade"). Je connais des mauvaises langues qui disent que dessiner des décors neigeux est une solution de facilité et de gain de temps, mais Xavier dément cette affirmation fallacieuse par le travail qu'il livre sur cet album.