46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Histoires courtes de Naoki Urasawa
 

Histoires courtes de Naoki Urasawa

 
 

Résumé

Histoires courtes de Naoki UrasawaAfin d'acceder au résumé de Histoires courtes de Naoki Urasawa, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Histoires courtes de Naoki UrasawaOn connait Naoki Urasawa par les séries à succès éditées sur le territoire français que sont "Monster", "20th Century Boys", "Pluto" ou encore "Happy!". Mais cette superstar du manga travaille depuis de nombreuses années au japon, de nombreux ouvrages n'ayant encore pas été adaptés chez nous.

"Histoires courtes de Naoki Urasawa" nous propose de plonger dans les débuts de l'auteur, par le biais de nombreuses nouvelles graphiques. On remarquera d'entrée de jeu que le trait de l'auteur était alors bien différent de celui que nous connaissons aujourd'hui : en plus du character design typique des années 80, le style lui-même est bien moins occidental que ne l'est celui de ses productions les plus récentes : les amateurs des plus grands hits de cette époque trouveront d'ailleurs des ressemblances au niveau du style avec celui des historiettes de ce recueil.

Pour le reste, on sent déjà une relative maitrise de la narration théâtrale, cinématographique de l'auteur, même si les histoires, plus courtes, ne lui permettent pas autant de développement que dans son travail actuel. On pourra reprocher à ce recueil la trop grande hétérogénéité des histoires, la qualité n'étant pas toujours au rendez-vous (même si l'ensemble est plutôt bon). J'ai particulièrement accroché pour ma part à la nouvelle "NASA", finalement la plus proche de ce que fait l'auteur actuellement.

A noter aussi, en fin d'album, une interview de l'auteur donnant un regard finalement assez amusant sur son ancien travail, nous permettant de mieux connaitre le personnage.

Faut-il réserver cet albums aux amateurs du mangaka ? S'il est clair que tous les lecteurs sauront apprécier cet opus à sa juste valeur, seuls les amateurs de ses séries-phares sauront véritablement apprécier ce formidable retour dans le passé. M'est avis que pour les autres, l'ensemble pourra paraitre un peu daté, graphiquement comme scénaristiquement.

Si toutefois vous connaissez le personnage et son travail, la lecture de ce recueil s'avérera vite indispensable !


Chronique rédigée par Piehr le 11/11/2011
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PiehrReflet de l'avatar de Piehr
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Acheter d'occasion : 10,81
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Octobre 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Histoires courtes de Naoki Urasawa, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 12 2011
   

Avant de créer des chefs-d’œuvre tels que "Monster", "20th Century Boys" ou "Pluto", Naoki Urasawa était un mangaka comme les autres, tentant de percer dans le milieu à l’aide de petites histoires courtes. Ce copieux album reprend ainsi des vieux récits publiés entre 1980 et 1986 et faisant une vingtaine de pages en moyenne.

Si certaines histoires parviennent déjà à se démarquer au niveau de l’originalité ou proposent une chute intéressante, c’est surtout la légèreté du ton et le fond humoristique qui caractérisent l’ensemble de ce recueil. Naoki Urasawa parvient également à montrer sa capacité à captiver le lecteur et à proposer des personnages attachants. Si la plupart des histoires sont un peu trop courtes pour parvenir à séduire, d’autres s’étendent sur plusieurs chapitres ou proposent des personnages récurrents, comme ce jeune officier de police, plus dragueur que courageux.

Au niveau du graphisme, les dessins datent certes un peu, mais invitent à découvrir des personnages expressifs et charismatiques. Dans un style déjà très réaliste, le mangaka propose déjà un découpage efficace et un graphisme assez dynamique.

Malgré quelques bonnes histoires, cet album ravira surtout les nombreux fans de Naoki Urasawa, qui apprécieront certainement le fait de découvrir l’imperfection des œuvres de ses débuts, tout en y décelant déjà le talent du futur maître…