46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 23 : Une voix vous appelle
 

Hikaru No Go, tome 23 : Une voix vous appelle

 
 

Résumé

Hikaru No Go, tome 23 : Une voix vous appelleAfin d'acceder au résumé de Hikaru No Go, tome 23 : Une voix vous appelle, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Hikaru No Go, tome 23 : Une voix vous appelleVoilà, c'est fini...

L'une des meilleures histoires en mangas vient de prendre fin.
Et pourtant, vu le sujet, ce n'était pas gagné.

Mais ce tome 23, même s'il est dans la lignée des précédents, réserve beaucoup de surprises aux lecteurs. Sai revient-il retrouver Hikaru ?

Celui-ci saura-t-il se montrer digne de la confiance que lui accorde Kurata ? Sa concurrence avec Akira en souffrira-t-elle ?

Bien des questions, n'est-ce pas ?

Mais attention !

*SPOILER SPOILER SPOILER*
Quand même, cette fin, c'est une non-fin ! J'aurais aimé qu'il se passe réellement quelque chose... là on a l'impression qu'il y a juste un passage de relais...

*FIN SPOILER SPOILER SPOILER*

Enfin bon, ce tome est, sur 90% de sa longueur, comme les autres : dynamique, fin, intelligent, émouvant parfois. C'est "Hikaru No Go" !


Chronique rédigée par Spooky le 30/08/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 6,35
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Aout 2006

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Hikaru No Go, tome 23 : Une voix vous appelle, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 6 2014
   

Quel dommage ! Le dernier album de la série est sans doute le moins bon. Pourtant, il ne doit surtout pas occulter tous les bons moments passés autour de ces Gobans. Mais ici, la fin de série n'est tout simplement pas à la hauteur, et on se demande même s'il s'agit d'une fin. Le coup divin, celui que recherche Saï et qui explique en partie sa résurrection, tout comme la recherche de ce même coup par Toya Père, est tout simplement abandonné sans autre forme de procès. Finalement, il nous manque quelque chose en sortant de la série, comme si elle était inaboutie. Moi qui m'attendais à une envolée de tension, me voilà déçu.

On ne pourra pas recprocher au scénariste une absence d'originalité. S'il nous avait présenté le résultat que l'on attendait pour le tournoi Hokuto, on aurait certainement dit que le scénariste n'avait pas su ménager la surprise. Mais là, ca me semble quand même dur à avaler et à accepter. Le tension est bien maintenue tout au long de ce tome, mais le final n'est pas aussi éclatant que ce à quoi on pouvait s'attendre. J'en suis fort déçu, même si la note ne descendra pas en dessous de 3, la série m'ayant fait passer un super bon moment.

En fait, on se rend surtout compte que le scénariste est très à l'aise pour ménager le suspense et alimenter la tension, mais qu'il l'est nettement moins lorsqu'il s'agit de revenir à un ton plus calme. Ici, on a surtout l'impression qu'il ne savait pas trop comment finir, et que du coup, il l'a bâclé. On croit d'ailleurs discerner qu'une suite était prévue au tournoi Hokuto mais que finalement, ayant décidé d'abandonner la série, le scénariste a décidé d'en finir brutalement.

23 5 2007
   

Un volume qui pourra vous laisser dubitatif.

Avoir suivi Hikaru pendant vingt-trois tomes n'est pas une mince affaire. Si "Une voix vous appelle" est vraiment la conclusion de la série, il y a de quoi rester sur sa faim et même, être franchement déçu. Si c'est une simple pause, comme l'indiquent les derniers mots "fin du cycle de la coupe Hokuto", on acceptera d'attendre un peu pour avoir un final digne de ce nom, quel qu'il soit.

En tout cas, le lecteur verra ici s'achever l'affrontement avec l'équipe coréenne laissé en suspens à la fin du précédent épisode. Le nombre de planches relativement réduit consacré aux trois parties les empêche d'atteindre l'intensité dans laquelle Yumi Hotta excelle. Dommage.

Deux récits viennent compléter ce volume, et l'un d'eux est sympathique puisqu'il permet de retrouver Saï dont la subite disparition a fait grincer les dents des amateurs de la série ! Takeshi Obata propose également quelques portraits des principaux personnages qui sauront contenter les amateurs de son travail graphique.

J'attendais quelque chose de plus fort, je crois. Cela dit, vous ne pouvez pas vous passer de ce tome si vous avez tenu jusque-là ! Alors bonne lecture...

28 10 2006
   

Et voilà le dernier tome (actuel) de cette série et je dois avouer être un peu déçue. Déjà, je ne comprends pas trop pourquoi il se sont arrêté maintenant alors qu’il y avait encore pleins d’histoires à raconter pour montrer la progression d’Hikaru. Ensuite,est-ce parce qu’on m’avait annoncé l’issue du duel entre Hikaru et Yeong-Ha Ko mais je n’ai pas été complètement prise par cette partie. Et pour un dernier duel, j’aurais préféré celui d’Hikaru et Akira qui débute à la fin du tome. Je trouve qu’on n’est pas allé assez loin, qu’il y avait encore pleins de personnages secondaires à approfondir, des combats à voir…
Et tout se finit finalement de façon à nous montrer que le Go n’est pas mort, qu’il y a encore des jeunes passionnés mais bon, je reste sur ma fin !

Au milieu de l’album, avant l’histoire de conclusion, on retrouve une partie entre Saï et Akira intéressante mais pas assez.

Bref, je reste sur ma fin, déçue que cette série soit terminée d’où mon appréciation de ce tome.

Edit : Il paraîtrait que ce n’est qu’une fin de cycle et que Yumi Hotta soit prête à continuer "Hikaru No Go" mais qu’actuellement, Takeshi Obata soit prit par une autre série à fort succès !

25 9 2006
   

Ici, ce n’est pas la fin ! Il n’y a pas de fin !

Quelle cruauté de la part de Yumi Hotta de terminer cette série palpitante de cette manière, après nous avoir tenu en haleine pendant vingt-trois tomes avec un jeu dont on ne saisit qu’une partie infime des règles.

Et c’est à nouveau le cas dans ce vingt-troisième tome, où Yumi Hotta nous livre une nouvelle série de combats hors du commun de la part de ces jeunes qui grimpent à toute vitesse vers le sommet du Go et qui utilisent la coupe Hokuto comme tremplin.

Yumi Hotta a donc décidé de nous priver du coup divin, et de priver maître Toya d’une nouvelle partie contre l’esprit de Saï, mais il nous abandonne avec pleins de jeunes joueurs qui ont la passion du Go et qui vont rapprocher le niveau du Go de ce fameux coup divin.

Mais Yumi Hotta a surtout le mérite d’avoir fait découvrir ce merveilleux jeu ancestral à de nombreux lecteurs et peut-être que l’un d’entre eux atteindra un jour le coup divin.