46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 10 : La planche de salut
 

Hikaru No Go, tome 10 : La planche de salut

 
 

Résumé

Hikaru No Go, tome 10 : La planche de salutAfin d'acceder au résumé de Hikaru No Go, tome 10 : La planche de salut, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Hikaru No Go, tome 10 : La planche de salutSympa, ce tome. Il faut dire qu'on est à point de l'histoire aussi crucial que prenant.

La scénariste Yumi Hotta est à son aise dans ces moments de tension qui constituent le point fort de la série. Les affrontements entre joueurs de go sont captivants, surtout dans des circonstances où seuls trois d'entre eux vont devenir professionnels. La rivalité entre les personnages et la possibilité pour Hikaru de menacer Akira font que le lecteur dévore les planches et arrive en fin de volume sans s'en rendre compte.

Réussite en terme de suspense et de récit, donc. Graphiquement, Takeshi Obata ne change rien et livre un travail plaisant et esthétique qui réjouira les amateurs. Le cadrage reste dynamique et les personnages sont bien identifiés et vivants.

Bon moment dans la série. Vous allez forcément enchaîner sur le onzième très vite puisque l'examen ne finit pas dans ce tome 10 ! :)


Chronique rédigée par Jean Loup le 27/10/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 7,02
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mai 2004

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Hikaru No Go, tome 10 : La planche de salut, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 6 2014
   

On reprend donc ce tournoi qui doit permettre aux meilleurs Inseï de devenir pros. Dans le tome précédent, Hikaru a appris à être moins impressioné par les joueurs plus âgés, et sa victoire avec Su-Yong, jeune champion coréen, lui a redonné une belle confiance en lui. Alors, comment rendre ce tome, dont le sujet est parties de go sur parties de go, intéressant ? Tout simplement d'abord en ne le concentrant pas sur les parties elles-mêmes : l'auteur a bien compris que l'on avait compris le principe et que ce serait indigeste. Il se concentre donc sur ce qui se passe pendant les pauses, entre les parties, et ce sont les discussions entre les uns et les autres qui permettent de suivre les avancées, les victoires et les défaites de chacun. On se rend compte d'ailleurs combien une phrase peut venir perturbé un jeu. Tout simplement également en faisant s'affronter les amis Hikaru et Isumi au cours d'une partie qui sera difficile psychologiquement pour les deux concurrents : on se rend compte que malgré la compétition, malgré la tension, il y a cette amitié qui pousse à l'honnêteté. Tout simplement enfin en mettant, en de nombreux passages, le joueur Ochi au centre du récit : les discussions entre ce personnage et Akira Toya sont pleines d'enseignement, ces petites phrases en disent long sur l'ambiance, et surtout, on découvre enfin ce qu'il fait dans les toilettes lorsqu'il perd (sujet évoqué en plusieurs endroits dans les tomes précédents). La narration est assez intelligente : plutôt que de nous assomer avec des parties que l'on sait gagnées par Hikaru, l'auteur trouve d'autres angles d'attaque pour passer cette partie du récit de façon bien agréable.

Encore une fois, c'est du tout bon, même si l'enchaînement des parties et des scores a un côté un peu redondant dans ce type de production.

19 8 2006
   

La tension monte encore d’un cran dans ce dixième tome qui nous propulse au milieu de l’examen principal qui désignera les trois nouveaux professionnels de Go.

On est vraiment emporté par le rythme infernal des parties qui s’enchaînent, mais on est également captivé par le combat psychologique que se livrent les adversaires en dehors du goban. Ces candidats qui s’observent, progressent, commencent à se craindre l’un l’autre, doivent faire face au doute et qui doivent s’affronter sans pitié, malgré l’amitié qui lie certains d’entre eux.

Et dans l’ombre de ses combats de Go, Akira Toya qui suit de près l’évolution de Hikaru, qui se rapproche à grands pas du niveau d’Akira et de Saï.

A suivre avec grande impatience dans le tome suivant.

31 7 2006
   

L’examen qui désignera les 3 nouveaux professionnels de Go a commencé. Hikaru est pour l’instant invaincu mais ce n’est encore le début !

Comment ne pas être emporté par le rythme des parties. On voit ici non pas le détail des parties mais plutôt les successions de victoires et défaites. En effet, le score d’Hikaru et de ses amis n’est pas le seul à être important, c’est aussi celui de tous les joueurs puisqu’il s’agit d’un concours. Seuls les trois qui auront le plus de victoires deviendront professionnel et les autres devront retenter s’ils le peuvent l’année d’après !

On s’attache à certains joueurs, on a envie que d’autres perdent, on se retrouve finalement à partager les sentiments des joueurs et on se demande bien comment va finir ce tourbillon de combats ! Et puis, Akira vient faire une apparition spéciale en venant entraîner un adversaire d’Hikaru. On voit qu’il commence à redouter Hikaru qui gravit les marches derrière lui et il se rend compte que celui-ci essaye de le rattraper avec toute sa ferveur !

Et puis encore une fois, on voit combien est important le moral des joueurs et combien une erreur peut être fatale pour certains !

Ensuite, je veux souligner à quel point le dessin nous fait vivre ses parties ! On ressent les joies, les peines, le stress, la concentration, toutes les émotions des joueurs. On tourne les pages avidement pour savoir ce qu’il va se passer !

J’espère que Yumi Hotta et Takeshi Obata continueront à travailler ensemble et qu’"Hikaru No Go" n’est pas la seule œuvre d’eux que nous verront en France !