46 533 Avis BD |20 176 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 22 : A bas Yeong-Hako !
 

Hikaru No Go, tome 22 : A bas Yeong-Hako !

 
 

Résumé

Hikaru No Go, tome 22 : A bas Yeong-Hako !Afin d'acceder au résumé de Hikaru No Go, tome 22 : A bas Yeong-Hako !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Hikaru No Go, tome 22 : A bas Yeong-Hako !La coupe Hokuto va commencer ! Hikaru est furieux contre Yeong-Ha Ko qui a osé critiquer Shûsaku donc, Saï ! Il veut lui faire ravaler ses paroles et Yeong-Ha Ko renforce ces paroles qui sont pourtant parties d’un malentendu !

Ahhh, c’est vraiment les tournois que je préfère dans "Hikaru No Go" ! En effet, Yumi Hotta nous y fait des scénarios prenant et captivant et ils sont superbement retranscrits par Takeshi Obata. On ressent donc toutes les émotions des joueurs, toutes les tensions des parties, ces combats acharnés qu’ils se livrent ! C’est vraiment captivants et prenant. Et puis, j’ai vraiment envie qu’Hikaru leur en mette plein la vue et se fasse reconnaître par les joueurs du monde entier. D’ailleurs, c’est peut être comme ça que cette série va se finir…

Yumi Hotta a fait d’"Hikaru No Go" une série captivante, qu’on connaisse le Go ou pas. On ne peut être qu’enthousiasmé par ces parties, intéressés par ces personnages variés et si attachants ! Ces tournois sont tous magnifique et ce tome nous le prouve encore une fois. C’est vraiment très difficile d’attendre maintenant la conclusion de cette série et j’ai vraiment hâte de l’avoir entre les mains !

Un tome qui prouve, si cela était encore nécessaire le talent de cette série qui a su faire renaître le Go au Japon et faire revivre cette passion à tous ses lecteurs !

Si vous n’avez pas encore lu cette série, vous passez à côté de quelque chose !


Chronique rédigée par Cha le 31/07/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 28,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.20
Dépôt légal : Juin 2006

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Hikaru No Go, tome 22 : A bas Yeong-Hako !, lui attribuant une note moyenne de 4,20/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 6 2014
   

Et voilà, les forces japonaises, coréennes et chinoises se rencontrent et le monde du Go est en effervescence. L'auteur s'y connaît, maintenant, pour maintenir pression et tension et ce 22ème tome est encore un excellent exemple de cette faculté. La partie entre Hikaru et son homologue chinois est tendue à souhait, surtout avec un départ mi-figue, mi-raisin. Mais d'un seul coup le trait se veut plus dynamique, les prises de vues se font plus percutantes, les regards deviennent plus durs... on se dit que Hikaru va gagner forcément, mais c'est encore une surprise qui est réservée ua lecteur. Le monde du jeu de go est toujours aussi bien agrémenté de personnages forts, depuis l'organisateur du concours sui n'y connait rien jusqu'à Kurata, en passant par les adversaires de notre équipes japonaises, qui permettent tout une variation de sentiments et de relations. On notera également les petites astuces graphiques qui permettent de rendre compte des différents langages utilisés, et qui renvoient à cette fameuse interview dans le tome précédent, source du quiproquo qui sémera le doute chez Hikaru.

De toute façon, si vous en êtes arrivés à ce tome 22, c'est que vous aimez cet univers... comme moi.

22 5 2007
   

"Hikaru No Go" restera dans ma mémoire comme un exemple dans la série "je vais t'intéresser pendant des milliers de pages à partir d'un sujet dont tu te contrefous". Pour le sujet : le go. Je n'ai jamais approché un goban. Et pourtant, la série est suffisamment attachante pour que j'aie été fidèle pendant toutes ces heures de lecture.

La scénariste Yumi Hotta est particulièrement à l'aise quand il y a un tournoi. Elle sait rendre palpitants les affrontements des joueurs et on sent la tension qui peut les animer. Tout cela a beau n'être qu'un jeu, le fait qu'il existe des professionnels en Asie montre bien que c'est une affaire sérieuse ! Et ici encore, suivre les parties est très prenant. Le jeu en équipe rend l'issue d'autant plus incertaine et on se demande qui va flancher et qui va tenir bon ! On dévore le volume sans voir le temps passer. Et bien sûr, on le referme avec l'envie de lire la suite !

Même si je pense que ce n'est pas un manga incontournable, je recommande "Hikaru No Go" à tous ceux qui ont envie de passer un bon moment, d'autant que Takeshi Obata dessine son petit monde avec efficacité.

25 9 2006
   

Le tournoi Hokuto débute enfin et les trois équipes se livrent une première série de combats qui rythment ce vingt-deuxième tome du début à la fin.

On sent l’évolution psychologique et l’énergie qui se libère de Hikaru en cours de tome. On sent également une partie de Saï dans cette énergie, surtout chaque fois que Hikaru arbore son éventail.

Dans l’ombre de cette énergie dégagée par Hikaru Shindo, j’ai également apprécié l’attitude d’Akira, de maître Kurata, ainsi que les sentiments de la mère de Hikaru, qui était restée assez discrète jusqu’à présent.

Vivement la suite de ce tournoi haletant !

22 8 2006
   

Il est intéressant de noter comme la maîtrise narrative, mais surtout la gestion de la pression ont su augmenter au fil de l'avancement de la série.
Yumi Hotta, dont c'était la première série, a vraiment trouvé un créneau incroyable...
Dans ce tome 2, la Coupe Hokuto, probable dernier tournoi d'Hikaru en tant que junior, débute. Les neuf adversaires sont tous bien représentés, même si les Japonais restent les protagonistes les mieux considérés. d'autant plus qu'ils jouent à domicile, ce qui rend l'atmosphère autour d'eux proprement explosive !
Le coup de théâtre qui intervient en fin de volume n'en est pas vraiment un, tant les parties précédentes laissaient pressentir cette évolution. Ce qu'il est intéressant de noter, par ailleurs, c'est l'évolution de la psychologie de spersonnages : Hikaru a atteint une certaine maturité, emmené dans le sillage d'Akira Toya. J'aime bien aussi l'évolution de M. Kurata, plus profond et psychologue qu'il n'y paraissait de prime abord.
La tension est proprement insupportable à la fin de ce tome 22, la suite et fin promet d'être apocalyptico-paroxystique !!