46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Engelwood
 

H.H.Holmes, tome 1 : Engelwood

 
 

Résumé

H.H.Holmes, tome 1 : EngelwoodAfin d'acceder au résumé de H.H.Holmes, tome 1 : Engelwood, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de H.H.Holmes, tome 1 : EngelwoodPremière chose qui frappe quand on ouvre cet album : le dessin !
un joyau, un chef d'oeuvre. Je ne sais pas quelle technique il a utilisé, mais le rendu est vraiment magnifique. J'ai l'impression qu'il a utilisé du papier jaune à gros grain, façon papyrus. En tout cas, ça pose l'ambiance d'entrée avec des teintes marrons/ocres de très bon goût.

L'histoire pour sa part est un peu décevante dans cet album. Je trouve que le scénario est lent à démarrer. Les pièces et les personnages se mettent en place, mais nous n'en apprenons pas suffisamment pour nous satisfaire. Le tout est un peu confus sans grande originalité. Des meurtriers et des Jack l'éventreurs, nous en avons déjà eu à la pelle.

j'aime la manière dont le HHHolmes a été dessiné sur la couv'. les h se transforme en 666. Joli.

Je ne suis pas emballé par ce premier tome. Mais l'histoire du meurtrier est telle (bien gore, renseignez vous !) que je lirai surement la suite en espérant une accélération et une fluidification du récit prévu en quatre tomes.

Tiré du site Glénat :
"L'histoire vraie du premier serial killer américain !

Londres,1888 : L'homme suspecté d'avoir commis une série de crimes atroces contre des prostituées a quitté la Grande-Bretagne pour les états-Unis. On perd sa trace à Chicago, et il faudra du temps aux policiers pour mettre la main sur cet individu qui a le démon en lui, et qui n'a jamais pu réprimer ses pulsions meurtrières.
Cet album relate la carrière criminelle de H.H. Holmes, considéré comme le premier serial killer répertorié dans l'histoire de l'Amérique moderne. Herman Webster Mudgett, plus connu sous le nom d'H.H. Holmes, pendu en mai 1886, était un vulgaire escroc devenu meurtrier, suspecté d'avoir commis entre cinquante et deux cents meurtres, mais dont un seul a été reconnu."

note perso : pendu en 1886 il quitte l'angleterre en 1888. J'ai l'impression qu'il y a un bug...Je corrige donc, pendu en 1896.


Chronique rédigée par Chalybs le 14/06/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChalybsReflet de l'avatar de Chalybs
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 7,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD H.H.Holmes, tome 1 : Engelwood, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 2 2007
   

Vous aimez la noirceur et les tueurs en série ?... Vous allez être servi !...
Mais attention quand même : il ne s'agit pas d'une énième aventure de Sherlock Holmes.
Si la "vedette" de cet album est bien surnommée "HH Holmes" il s'agit d'une sorte de pseudo lui attribué. L'homme s'appelle en réalité Herman Webster Mudgett.

Et qu'a-t-il de particulier, ce personnage ?... Tout simplement qu'il est considéré, par de vrais spécialistes, comme le tout premier tueur en série ayant sévi aux Etats-Unis.
Né en Angleterre, il fuira cette dernière après moult crimes atroces de prostituées.. Il poursuivra son parcours aux USA où il sera arrêté et pendu en 1896.
On lui "prête" entre 50 et 200 meurtres. Pourtant, un seul lui sera réellement imputé...

Cet album -premier d'une série- m'a narré une partie de l'histoire de ce sombre sire.
Rebutant au début par un scénario assez touffu, je me suis laissé entraîner par le graphisme et la mise en images de Le Hénaff ; un style graphique d'ailleurs qui colle bien au sujet.
Et je me suis quand même laissé prendre au "jeu" des auteurs ; même si je n'en ai pas retiré un vif plaisir de lecture.
Un album sombre, inquiétant. Bien fait mais : j'attends la suite, pour voir.