46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 3 : Insoumis
 

Hell School, tome 3 : Insoumis

 
 

Résumé

Hell School, tome 3 : InsoumisAfin d'acceder au résumé de Hell School, tome 3 : Insoumis, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Hell School, tome 3 : InsoumisCe qui était annoncé comme une fin de série apparaît ici comme une fin de cycle. Enfin, on va savoir pourquoi Bastien fait l'objet de toutes les attentions de la part de la direction du pensionnat et des anciens élèves, et on va découvrir que les élèves précédemment décédés sur le site, en plus d'avoir refusé de se plier au bizutage, avaient en commun d'être orphelins. Bastien, lui-même orphelin, comprend qu'il est manipulé depuis le début mais doit continuer son enquête seul : Hina, Boris, et Val sont restés sur le rocher et ne peuvent que fournir un soutien logistique. Tout cela va conduire Bastien vers Meinnart, le riche industriel écologiste, qui va lui révéler toute la vérité. Tout cela reste dans le ton de la série, et c'est assez bien amené. Au fil des tomes, ce que l'on pensait être une enquête sur la mort d'élèves qui ont refusé le bizutage, s'est transformé en machination autour d'un seul personnage, Bastien, orphelin de son état renvoyant à d'autres orphelins disparus. Le côté thriller est resté bien présent, et on a eu le droit à une belle petite enquête, qui est montée en puissance au cours de ces trois albums.

Pour autant, je trouve que cette fin de cycle est un petit peu déséquilibrée. On passe beaucoup de temps dans une course poursuite, Bastien tentant d'échapper à ses poursuivants tout en se rapprochant de Meinnart, et au final, les explications sont rapidement expédiées. On passe rapidement sur le projet mégalo du grand méchant et surtout si on nous parle de mères porteuses, et de couveuses spéciales, on n'en verra absolument rien. Du coup, j'ai l'impression qu'il manque quelquechose au récit, quelque chose qui était prévu au début, mais qui sera reporté dans un cycle futur compte tenu du succès de la série. Ainsi, dans ce premier cycle, Bastien comprend bien des choses, mais l'organisation est toujours en place, et on s'attends désormais à une suite qui mettrait fin aux agissements horribles de Meinart. Il est d'ailleurs étonnant que Bastien, qui connaît toute la vérité, soit toujours en vie et adopte cette attitude, qui est presque en contradiction avec le titre de cet album.

Ce reste une histoire sympathique, une enquête policière menée par des ados mais qui s'adressent à tous, avec une vraie ambiance mystérieuse qui est maintenue tout au long de l'histoire. Mais compte tenu de l'énormité de la machination et du projet de Meinnart, je me serais attendu à ce qu'il soit un poil plus développé, et je ne comprends pas pourquoi Bastien revient dans son pensionnat, comme si de rien n'était (même si on nous dit que c'est pour éviter une hécatombe).

Une fin de série qui s'est transformée en fin de cycle uniquement, avec pour conséquence une narration un peu déséquilibrée, qui remplit une grande partie de l'ouvrage avec une course poursuite un peu répétitive pour ne laisser qu'une toute petite place aux révélations, qui peuvent sembler tronquées, en fin d'album. Mais ce sentiment d'inabouti ne doit pas occulter le fait qu'il s'agit là d'une très bonne série pour tous les âges, même si on sent qu'elle serait plutôt destinée aux 11-14 ans. C'est au final assez accrocheur.


Chronique rédigée par gdev le 03/07/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 2,75
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2014