40 139 Avis BD |17 011 Albums BD | 6 836 séries BD
Accueil
Avis BD de Cha
 

Avis BD de Cha sur Hana Yori Dango


Note moyenne de Coin BD sur la série Hana Yori Dango Moyenne Coin BD : 4,23/5
Note moyenne de Cha sur la série Hana Yori Dango Moyenne de Cha : 4,23/5
 
Hana Yori Dango, tome 1
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 3,00
Tome 1

Conseillé par mon libraire alors que j’étais à la recherche de nouveaux shojo à lire, je n’aurais jamais acheté cette série tellement la couverture est moche et en feuilletant ce premier tome, le dessin n’est guère meilleur. Mais j’ai d’abord lu les 5 premiers tomes, puis les 13 suivants et je vous conseille de vite les lire !

Cette histoire raconte la vie de Tsukushi Makino, une jeune fille provenant d’une famille très modeste mais allant dans un lycée pour enfants de très riches familles japonaises ! Dans ce lycée, quatre jeunes gens surnommés les F4 font la loi ! Mais Tsukushi va se retrouver au travers de leur chemin…

Ce premier tome est basé sur le phénomène de l’ijimé, très répandu, on dirait, au Japon : une personne se retrouve exclue/persécutée par tous ceux de sa classe pour presque rien ! C’est vraiment cruel !

Sinon le dessin n’est pas top. Entre les visages des personnages qui sont allongés et ont des grands mentons et les décors qui sont souvent des grosses fleurs, ce n’est pas la joie. Mais bon, l’histoire est assez bien pour passer outre.

Au niveau de la traduction, je ne sais pas comment c’est dans la version originale, mais toutes les grandes marques sont déformées : BTW, Mircidis, Channer, Vitten… C’est horripilant à lire !

Sinon, à noter qu’il y a pas mal de notes très intéressantes à la fin du tome mais un peu planquées donc ne les loupez pas. C’est dommage qu’elles n’aient pas été signalées dans le tome.

Et puis, c’est aussi dommage que ce soit publié dans le sens français.

Et enfin, il y a pour le dernier chapitre une histoire qui n’a rien à voir avec le récit, comme dans "Elle et Lui - KareKano" ! Je n’en comprends pas l’intérêt !

Hana Yori Dango, tome 2
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 3,50
Tome 2

Ce tome poursuit les aventures de Tsukushi, toujours persécutée suite à la carte rouge qu’elle a reçue. Cependant, on voit aussi que cette cruauté est souvent mêlée à de la jalousie et entre fille, y’a pas pire pour se faire des vacheries !

On voit donc s’opposer deux types de personnages : les riches d’un côté qui ont tous les défauts, orgueilleux, vaniteux, fières, capricieux, puants quoi ! et de l’autre, la pauvre Tsukushi qui essaye de vivre dans cet univers qui n’est pas le sien.

Ce deuxième tome permet d’approfondit un peu les liens qui unissent les personnages et on comprend aisément les sentiments de Tsukushi. Par contre, Dômyôji est beaucoup plus ambigu. Il me donne envie de le frapper et de lui dire ses 4 vérités en face, comme Tsukushi, tellement il est égocentrique, stupide et orgueilleux…

Par contre, un nouveau personnage, Shizuka Tôdô fait son apparition et montre finalement qu’il existe parmi tous ces fils et filles à papa un côté humain !

Pour le dessin, je dirais qu’il est un peu mieux mais je pense surtout qu’on s’y habitue petit à petit.

Une série vraiment intéressante à découvrir !

Hana Yori Dango, tome 3
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 3,50
Tome 3

Ce troisième tome commence alors que Tsukushi et Tsukasa Dômyôji se sont malencontreusement embrassés !

Ce tome va mettre en place l’intrigue principale de cette série, c'est-à-dire la relation entre Tsukushi et Tsukasa. Dans cette relation, finalement assez amour vache puisque l’un comme l’autre se « détestent », on va petit à petit passer par toutes les étapes pour peut être un jour voir un réel amour entre eux. Mais bon, pour l’instant, Tsukushi va plus connaître sa première peine amoureuse. Les relations entre les personnages sont assez sympas et Tsukushi donne l’impression d’être la seule à être naturelle dans sa façon de leur parler ! Mais bon, on garde ce côté agaçant qui la fait constamment commettre des gaffes, être complètement décalée. Elle fait trop tache dans les soirées, ce monde n’est pas le sien !

Le dessin s’améliore petit à petit. Il est vraiment loin d’être parfait puisque les visages des personnages sont toujours aussi larges et longs mais le menton est un peu moins allongé, c’est déjà pas mal ! Les corps ne sont pas mieux d’ailleurs, enfin, surtout celui de Tsukushi qui ressemble à une patate dans son uniforme !

Mais bon, cette série est vraiment agréable à lire !

Hana Yori Dango, tome 4
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 3,50
Tome 4

Ce tome 4 précipite les relations entre les personnages ! D’un côté, Shizuka a annoncé qu’elle repartait en France ! Comment vont réagir Rui et Tsukushi ? Cahque personnage est emporté par ses sentiments et voit sa conduite dictée par eux.

Dômyôji montre de plus en plus clairement ses sentiments pour Tsukushi. Il y a beaucoup de quiproquo et même si je n’aime pas trop la personnalité de Dômyôji, je trouve certains de ses comportements assez touchants !

Et encore une fois, c’est des filles d’Eitoku que Tsukushi devrait le plus se méfier, elles ne sont vraiment pas nettes ! Est ce que c’est exagéré ou bien ce genre de comportement est courant au Japon ?

Par ailleurs, le dessin s’améliore vraiment même s’il n’est pas encore bon, mais il y a un progrès à souligner

Hana Yori Dango, tome 5
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 3,50
Tome 5

Ce 5ème tome d’"Hana Yori Dango" nous laisse sur une impression vraiment sympa alors que l’ensemble est plutôt cruel !

Comme je l’avais dit dans mon avis du tome précédent, les pires craces viennent des filles ! Ces mouvements de groupes sont vraiment affolants. On peut voir la cruauté des jeunes liés à la jalousie et l’envie et je suis vraiment retournés en voyant ce qu’ils peuvent faire ! Donc, oui, la lecture de ce tome nous révolte mais en même temps, pour la première fois, on peut voir Dômyôji sous un très bon angle, il m’a vraiment surpris et j’en viens à le trouver mignon ! Il a un côté sensible qu’il ne montre pas d’habitude. La scène finale est vraiment très belle. Par contre, Mi et Nishido qui paraissent pourtant plus futés ont fait une réflexion qui les rend vraiment débiles quand ils sont en présence d’une fille qui les attire !

Le dessin s’améliore vraiment beaucoup. La scène de fin est très belle et bien dessinée. Il reste encore beaucoup de progrès à faire à Yoko Kamio mais bon, elle partait de loin en même temps.

Un tome vraiment sympa. D’ailleurs, après l’avoir lu, j’ai acheté la suite jusqu’au tome 18 que j’ai lu en une soirée et une matinée !

Hana Yori Dango, tome 6
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 6

On avait laissé Tsukushi dans les bras de Tsukasa après que celui-ci soit venu la secourir. On reprend donc là où on en était et le premier chapitre est donc très intense !

Ici, Yoko Kamio montre le développement des sentiments de Tsukasa et Tsukushi. Mais ils ne sont pas au même stade ce qui va entraîner des situations très difficile. Pour le lecteur, on comprend d’une part les sentiments de Tsukasa et il a un côté vraiment attendrissant et on ne souhaite que l’aider. Il est loin de l’image de brute du premier tome. Quand il est avec Tsukushi, il est vraiment adorable malgré son côté excentrique. Par contre, on comprend aussi les sentiments de Tsukushi et le faible qu’elle garde pour Rui. Elle n’est pas prête à accepter les sentiments de Tsukasa. Mais bon, Yoko Kamio arrive à nous surprendre avec ses multiples rebondissements et on ne peut donc qu’être fasciné par cette histoire. Chaque personnage donne envie d’être connu, mieux, mais on veut aussi savoir ce qu’il va leur arriver.

Par contre, j’avais trouvé que le dessin était mieux dans le tome précédent, c’était peut-être surtout la dernière scène. On retrouve encore les défauts au niveau des visages des personnages et un manque certain de décors !

Malgré un dessin faible, voilà un shojo à ne pas manquer !

Hana Yori Dango, tome 7
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 7

Alors que Tsukushi était en vacances avec le F4, elle a retrouvé rui sur la plage et ils se sont embrassés… sous les yeux de Tsukasa !

La réaction de Tsukasa est vraiment prenante, on ressent beaucoup de peine pour lui, on est attristé et on a envie de le consoler. Il fait vraiment humain, sa colère est tout à fait justifiée !
Et puis, alors que j’avais envie de voir Tsukushi avec Rui depuis le début, là, je trouve que ça cloche, ils ne vont pas ensemble. Le couple Tsukushi/Tsukasa est bien plus sympa et marrant !
Bref, c’est un tome vraiment prenant même si il manque un peu la présence de Nishikado et Mimasaka parce qu’ils donnent une touche de légèreté vraiment amusante au récit. Là, ils ne font que suivre Dômyôji !

Le dessin est toujours très moyen :(

Bref, ça devient de plus en plus prenant et les personnages sont tous très attachants !

Hana Yori Dango, tome 8
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 8

Alors que Rui et Tsukushi commencent à sortir ensemble, Tsukasa décide de les faire exclure du lycée.

*Ce tome est vraiment prenant : il oppose Tsukasa et Rui/Tsukushi. Pendant tout ce tome, on se demande comment cela va se terminer. Un nouveau personnage apparaît, Tsubaka ! Elle a un caractère très fort et prend une place très importante dans le récit. Elle est vraiment fascinante et captivante. C’est un personnage très bien trouvé et qui tombe au bon moment. Les décisions qu’elle prend sont justes et naturelles. Elle ne semble pas avoir été placé par l’auteur pour le besoin de l’histoire, pour équilibrer les forces en présence, même si c’est son rôle. Son apparition est très naturelle.

La partie de basket est bien prenante aussi, assez bien dessinée pour qu’on la vive.

Bref, un tome qui nous rend encore un peu plus accro à cette super série !

Hana Yori Dango, tome 9
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 9

Alors que Tsukushi rentre chez elle, elle va apprendre que son père a été licencié !

Ce tome nous montre une des « atrocités » des résidences d’entreprises où un licenciement génère également un déménagement. Tsukushi devient encore plus pauvre qu’avant !

Kin-san est un nouveau personnage que Tsukushi va rencontrer. Certes, il est sympa mais j’ai du mal à vraiment apprécier ce personnage que je trouve un peu trop exagéré ! Pendant ce temps, Tsukusa a prit une décision surprenante qui entraîne un nouveau rebondissement dans la relation entre Tsukushi et lui mais c’est peut être ça qui va lui ouvrir les yeux !

Hana Yori Dango, tome 10
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 10

Encore une fois, Tsukushi se retrouve dans une drôle de situation. Entre grosses firmes japonaises et politiciens, elle se trouve dans un monde qui n’est pas le sien. Mais elle a quelque chose que les filles de ce monde n’ont pas : elle n’est pas futile, intéressé par l’argent et voit dans ces garçons (les membres du F4 ou Kin-san), des êtres humains et non des riches héritiers ! Ce manga nous montre beaucoup l’opposition qui existe entre le monde de Tsukushi et celui des élève d’Eitoku.

Côté romance, Tsukushi conquiert tous les cœurs avec son naturel et franc parler. Dômyôji a bien du mal à la séduire ! Il ne manque pas de concurents même si Tsukushi n’est qu’une « pouilleuse ».

Et puis, il y a toujours ce côté comique lié aux lapsus de Dômyôji. Il est vraiment attendrissant même s’il n’est pas doué et ne choisit par forcément les bonnes solutions pour plaire à Tsukushi.

Au final, on attend le moment où Tsukushi se rendra compte de l’amour qu’elle porte à Dômyôji !

Tous les personnages sont trop bien trouvés et on ne peut plus en décoller !!!

Hana Yori Dango, tome 11
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 11

Afin d’élever le niveau du Tsukushi, Tsukasa l’a inscrit au concours de Miss Teen of Japan. En gagnant le concours, Tsukushi pourrait rembourser à Tsukasa les 10 000 euros qu’elle lui a empruntés pour rembourser les dettes de son père.

Ce tome nous montre donc le déroulement du concours, de sa préparation à sa finale. La sœur de Tsukasa, Tsubaki prend Tsukushi sous son aile. A vrai dire, je ne vois pas trop pourquoi Tsubaki vient en aide à Tsukushi mais elle l’apprécie et je pense qu’elle trouve qu’elle a une bonne influence sur son frère. Les relations entre Tsukushi et Tsukasa sont encore une fois très intéressante. Autant au début de ce manga, je n’aimais pas le personnage de Tsukasa que je trouvais arrogant, idiot et moche. Mais avec l’amélioration du dessin de Yoko Kamio, l’adoucissement du caractère de Tsukasa, il devient un personnage vraiment intéressant et on a envie de voir la relation entre Tsukushi et Tsuksa. Mais revenons à ce tome plus précisément. Le concours est vraiment très prenant ! On tourne chaque page avidement pour savoir comment Tsukushi va se sortir de ces épreuves. La fin de ce tome est très frustrante mais je ne vous en dirais pas plus !

Le dessin est loin d’être parfait mais il s’est vraiment amélioré. Je regrette que Tsukushi ne soit pas mieux dessinée parce qu’on n’arrive pas à savoir si elle est mignonne ou pas, si c’est juste une question de "pouilleuse" qui fait que les membres du F4 (enfin, surtout Nishikado et Mimasaka) et les filles d’Eitoku ne lui disent pas qu’elle est jolie.

Bref, c’est un tome vraiment prenant et une fois finie, on veut se jeter sur celui d’après pour connaître l’issue du concours !

Hana Yori Dango, tome 12
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 12

Tsukushi gagnera-t-elle le concours de Miss Teen of Japan ? Pourra-t-elle rembourser à Tsukasa les 10 000 euros qu’elle lui a empruntés ? Et de Kin-san et Tsukasa, vers qui va-t-elle orienter son choix ?

La dernière épreuve du concours est vraiment surprenante, on ne s’y attendait pas. Tsukushi est vraiment plus naturelle et oublie complètement le concours. La sortie de Noël est vraiment mignonne. On a envie d’aider Tsukasa pour qu’il arrête de faire des gaffes tous le temps.

J’aime bien aussi ce tome parce que Nishikado et un peu Mimasaka sont plus présents et ils me font vraiment rire. J’aime bien quand on voit le F4 au complet parce qu’ils sont tous très différents de caractères et du coup, ça donne pleins de réflexions amusantes. Nishikado est vraiment un des personnages que je préfère. Son côté malicieux, à toujours pousser Tsukasa… Bref, il a vraiment un bon rôle et devrait être plus souvent présent.

Hana Yori Dango, tome 13
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,00
Tome 13

Nishikado, Mimasaka et Rui ont aidé Tsukushi à vendre des dangos afin qu’elle puisse partir en vacances avec le F4 au Canada. Mais encore une fois de plus, c’est la guerre entre Tsukushi et Tsukasa !

Ces deux là, ils sont vraiment trop mignons ! Ils n’arrivent vraiment pas à se comprendre mais leur histoire est prenante. Et puis, malgré tous ses défauts, Tsukasa sait être là quand il faut. Yoko Kamio arrive à trouver des rebondissements sans jamais se répéter, il y a toujours des situations différentes qui font que Tsukasa et Tsukushi vont se disputer ou être très proche. Du coup, c’est vraiment prenant, on se demande comment ils vont sortir ensemble, si ils y arriveront un our.

Enfin, ils sont vraiment mignons et avec le dessin qui s’améliore, je suis vraiment accro à ce manga !

Hana Yori Dango, tome 14
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,50
Tome 14

Dans ce 14ème tome, un nouveau personnage apparaît qui va se mettre en travers de Tsukushi et Tsukasa !

Je trouve que Yoko Kamio est vraiment très douée au niveau du scénario parce qu’elle trouve toujours un moyen de renouveler les situations. En plus, avec la fin du tome précédent, je suis bien contente de ne pas avoir à attendre 2 mois pour connaître la suite de cet épisode. Tsukushi a jeté Tsukasa assez violement et je la comprends même si je souhaite toujours les voir réuni. Et Junpeï, quel personnage étrange ! Bref, c’est vraiment génial cette série parce que l’on est surprit à chaque tome et même si on n’a toujours pas la situation que l’on attend, il y a toujours de quoi compenser !

Bref, à ne pas louper !

Hana Yori Dango, tome 15
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 4,50
Tome 15

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas vu des situations d’ijimé !
Ce tome est vraiment prenant ! Tsukasa est vraiment extraordinaire et on ne peut qu’être marqué par son attitude.

Est-ce lié à la sortie de l’anime a priori sorti à l’époque de ce tome qui d’après Yoko Kamio est superbement dessiné mais en tout cas, elle a fait de gros progrès et son dessin devient agréable sans pour autant être extraordinaire. Il manque toujours des décors mais les fonds d’ambiance shojo font moins nunuches !

Pour le scénario, on voit donc Tsukasa comme on ne l’a jamais vu ! Il est génial et on n’aurait jamais pu penser que le Dômyôji du premier tome pourrait devenir comme lui ! Sinon, comme d’habitude, le scénario se tient bien, le rythme est bon, tout est très bien pensé.

Et à ne pas manquer, un nouveau personnage entre en scène à la fin de ce tome !

Hana Yori Dango, tome 16
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 5,00
Tome 16

Ce tome 16 est extra et vraiment prenant, on ne le lâche pas et c’est difficile de résister à l’envie de lire le tome suivant ! La mère de Tsukasa est apparue et elle ne veut pas que Tsukushi fréquente son fils !

La réaction de ce dragon est donc vraiment extra et fait encore une fois rebondir la relation entre nos deux tourtereaux ! Un nouvel obstacle se dresse entre eux qui n’est vraiment pas des moindre. De plus, Tsukushi n’est vraiment pa très futée et est la seule à ne pas comprendre les sentiments de Tsukasa ! Bref, le lecteur est maintenu accroché à son tome à se demander quand Tsukushi acceptera enfin de sortir avec Tsukasa et qu’est ce qui se mettra encore au travers de leur route !
Même si le scénario se répète dans ses très grandes lignes, c’est à chaque fois une nouvelle histoire avec de nouveaux rebondissements…
Et puis, il faut bien le dire, quand on compare les dessins de ce tome à ceux du premier, il y a une grande différence.

Alors, qu’est ce que vous attendez pour acheter cette série ?

Hana Yori Dango, tome 17
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 5,00
Tome 17

Alors que Tsukasa est fiancé à Shigeru, Tsukushi commencerait-elle à se rendre compte de ses sentiments pour Tsukasa ?

Ce tome est assez prenant et on le dévore de bout en bout ! En effet, Tsukushi qui n’ose s prononcer quant à ce qu’elle pense de Tsukasa a maintenant une rivale choisie par la sorcière qui sert de mère à Tsukasa ! On se demande alors comment elle va réagir, si elle va s’opposer à leurs fiançailles, qu’est ce qu’elle va faire quoi ?

Et puis, il y a Nishikado et Mimasaka qui sont toujours là pour faire les pitres, moi, ils me font vraiment beaucoup rire ces deux là. En personnages secondaires, ils sont parfaits et j’aimerais presque voir une série qui leur soit dédiée, ça pourrait être bien marrant ;)

Et puis, il y a Rui Hanazawa, premier amour de Tsukushi. Ils sont d’ailleurs très proches tous les deux, assez complices.

Bref, les relations entre les personnages continuent d’évoluer, les obstacles entre Tsukushi et Tsukasa sont nombreux. Et nous, on est scotché à notre manga à vouloir connaître la suite de ces aventures !

Hana Yori Dango, tome 18
ajouté le 25/04/2006
Note de l'album : 5,00
Tome 18

Alors que Tsukasa et Shigeru passent la nuit ensemble, Tsukushi et Rui qui sont également dans la même chambre entendent des bruits bizarres. Tsukushi effrayée pour Shigeru va les voir et les aperçoit dans une position... bref :$

Ah la la, que va-t-il encore se passer ? C’est avec cette question sur le bout des lèvres qu’on ouvre ce tome, qu’on le dévorre et qu’on le finit ! Cette série n’en finit pas de me surprendre et je comprends le succès qu’elle a eut au Japon ! C’est vraiment très fort, le scénario, les rebondissements, les personnages, tout est brillement orchestré. Chaque revirement de situation est assez inattendu et nous tiens en haleine jusqu’au rebondissement suivant!

On peut regretter que le dessin ne soit pas à la hauteur et c’est sans doute pour cela que cette série n’a pas la même portée en France, pourtant, elle le mérite. D’autant plus que le dessin s’est largement amélioré depuis les premiers tomes !

Bref, une série culte à lire !

Hana Yori Dango, tome 19
ajouté le 17/05/2006
Note de l'album : 5,00
Tome 19

C’est la première fois que je dois attendre une sortie de Hanadan, ayant découvert cette série il y a peu – et je dois l’avouer, j’étais allée lire sur le net quelques scans en anglais. Mais bon, comme je ne suis pas bilingue, ça ne vaut pas la version française !

Ce tome est tout aussi excellent que les autres mais cette fois-ci, le rebondissement auquel on aurait pu s’attendre n’aura pas lieu ;) Alors que Tsukushi est désormais une des servantes de la famille Dômyôji ! Les situations entre Tsukasa et elle sont donc assez marrantes parce qu’il y a vraiment pleins de malentendus entre eux. Par contre, il y a vraiment une très belle scène entre eux et alors que le dessin, même s’il s’est amélioré, n’est pas génial, Yoko Kamio nous a dessiné un bijou très joli. J’aimerais bien le même (enfin, avec moins de pierres précieuses !).

Dans ce tome, Mimisaka que je trouvais le moins représenté des membres du F4 prend un rôle un peu plus important. En tous cas, avec Nishikado et Rui, ils donnent une touche comique, dérisoire vraiment excellente ! Chaque personnage a vraiment bien évolué et est utile dans cette histoire.

Et puis le dessin, bon, y’a eu de la progression depuis le premier tome mais vu que je suis en train de lire en même temps les "tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE" des Clamp, forcément, on voit le fossé qui les sépare !

En tout cas, je n’ai qu’une chose à vous dire : si vous n’avez pas encore essayé cette série, jetez vous dessus, ça vaut vraiment le détour ! Enfin, pour les filles, hein, c’est du bon shojo quand même !

Hana Yori Dango, tome 20
ajouté le 21/07/2006
Note de l'album : 5,00
Tome 20

Ah la la, alors que Tsukushi et Tsukasa sont avec Yuki et son copain. Mais Tsukasa le frappe sans s’expliquer ce qui va évidement provoquer la colère de Tsukushi.

Ah la la, ils sont vraiment mignons ces deux là et on a le droit à une vraie histoire à rebondissements ! Et il faut dire que c’est rebondissements sont très bien trouvés, ils tombent à pic et permettent de remettre toujours en question l’idylle naissante entre Tsukushi et Tsukasa. Yoko Kamio nous tient en haleine depuis déjà 20 tomes et ce n’est pas fini. Chaque tome se dévore, chaque histoire est passionnante, chaque rebondissement surprenant et le lecteur ne peut qu’être pris dans cette histoire. Le scénario est donc vraiment excellent et je comprends bien le succès de cette série au Japon. A l’époque de sa sortie, il était équivalent à celui de "Nana" actuellement et c’est tout à fait mérité ! Même les personnages qui n’étaient pas assez utilisés comme Nishikado et Yuki sont ici mis à contribution. J’espère que les prochains tomes permettront de mettre plus en valeur Mimisaka et de revoir Rui.

Alors, certes, le gros défaut de cette série, c’est son dessin mais franchement, au bout de 20 tomes, on y est habitué et on ne le verrait pas autrement.

Bref, une série à découvrir impérativement et si le dessin vous rebute, je vous assure que ça serait dommage de vous priver de cette série à cause de ce détail !
Un des meilleurs shojo sur le marché !

Hana Yori Dango, tome 21
ajouté le 22/12/2006
Note de l'album : 4,50
Tome 21

Et voilà un nouveau tome d'Hanadan ! Tsukushi a accepté de sortir avec Tsukasa pendant 3 mois mais le retour de la mère de celui-ci va venir compliquer les choses.

L’histoire avance assez lentement dans ce tome mais ce qu’il va s’y passer est très important pour la suite de l’histoire. Les personnages secondaires ont un rôle qui est à la fois très important mais ils apparaissent peu. Tout se joue ici entre Tsukushi, Tsukasa, Tama et Madame Domyôji. Bref, on dévore ce tome comme le précédent, avec le sourire aux lèvres ou les larmes aux yeux en se demandant quel nouveau rebondissement Yoko Kamio va pouvoir trouver.

Le dessin est bien meilleur que dans les premiers tomes. La couverture est certes typique des shojo mais les traits des personnages sont assez sympa. Tsukushi n’est pas le plus jolie des héroïnes de shojo mais c’est voulu et Tsukasa est bien mieux qu’avant. De gros progrès ont été réalisés depuis les premiers tomes et je trouve ça bien de le remarquer. Les trames utilisées sont encore composées de grosses fleurs et manquent un peu de finesse et de légèreté mais bon, encore une fois, ce n’est pas pour le dessin que ce manga est si réussi et une série à découvrir absolument ! Alors, qu’est ce que vous attendez ?

Hana Yori Dango, tome 22
ajouté le 22/12/2006
Note de l'album : 4,50
Tome 22

Tsukushi a quitté Tsukasa pour protéger ses amis de la mère de celui-ci. Elle se retrouve donc toute seule, obligée d’aller chez ses parents pour fuir la famille Domyôji. C’est une scène très touchante, très importante pour la suite de l’histoire. Tsukushi se rend finalement compte de ses sentiments pour la première fois même si elle y renonce pour protéger ses amis.

Pendant ce temps, la situation évolue également du côté de Tsukasa qui a de nouveau une personnalité étrange. Cela amène des scènes drôles, tristes, émouvantes. On a vraiment pitié pour lui et on aimerait bien le consoler.

La dernière scène de ce tome est vraiment très prenante et j’ai hâte de lire la suite dans le prochain tome !

Et le dessin, certes, il y a mieux mais en même temps, celui-ci nous décrit bien les situations, dans une ambiance bien shojo (avec des trames remplies de fleurs et tout…), un peu trop, je le reconnais mais quand on voit Tsukasa, on ressent bien sa tristesse et sa colère, on voit Tsukushi reprendre pied suite à la méchanceté de la mère de Tsukasa…

Un tome entraînant dans une phase de l’histoire pourtant bien triste ! Pas moyen de le lâcher et j’ai hâte de lire la suite !

Hana Yori Dango, tome 23
ajouté le 12/03/2007
Note de l'album : 4,50
Tome 23

Contrairement à ce que la couverture de ce tome pourrait laisser penser, il n’est guère très joyeux. Tsukasa est venu chercher Tsukushi au village de pécheurs mais leur relation est toujours compromise à cause de la mère de Tsukasa et de son pouvoir envers les amis de Tsukuchi.

Yoko Kamio arive encore une fois à trouver l’inspiration pour que son histoire continue de nous émouvoir et de nous passionner. Elle enchaîne les rebondissements avec une facilité déconcertante et nous emporte à sa suite dans la vie de Tsukushi et ses déboires avec Tsukasa. Au fil des tomes, cette relation s’est étoffée, on est de plus en plus captivés par ce duo qui n’arrête pas de nous surprendre. Leur caractère si fort les oppose complètement. Et puis, ce tome introduit un nouveau personnage : Kiyonaga. Que nous réserve-t-il et arrivera-t-il à compromettre la relation si forte quoique inavouée entre Tsukushi et Tsukasa ?

Comme le montre la couverture de ce tome, le dessin s’est beaucoup amélioré au fil des tomes même si la couverture est plus travaillée que le tome lui-même. Les décors sont très épurés et majoritairement remplis par des trames.

Un tome vraiment prenant à la hauteur de cette série qui n’en finit plus de nous étonner. Un des meilleurs scénario de shojo que je connaisse.r

Hana Yori Dango, tome 24
ajouté le 21/07/2008
Note de l'album : 5,00
Tome 24

Alors que Tsukushi vient juste de se rendre compte de son amour pour Tsukasa, la voilà maintenant face à ses sentiments, abandonnée par ce dernier.

Ce tome est vraiment prenant et marque une nette avancée dans la relation entre Tsukushi et Tsukasa. Cependant, les obstacles qui les guettent sont encore très nombreux et ils ne sont pas près de vivre une relation paisible comme tout couple normal. Encore une fois, on va se rendre compte que la mère de Tsukasa est vraiment tordue. J’admire Yoko Kamio qui arrive encore à nous surprendre au bout de 24 tomes et à trouver des rebondissements qui sont toujours aussi intéressants. En plus, chaque nouveau personnage introduit dans cette série a toujours su y trouver sa place, un intérêt pour l’histoire et une cohérence avec le reste du récit.

Au niveau du dessin, comme je le dis depuis quelques tomes, il y a eu une nette progression du dessin qui est devenu assez agréable et même joli (ou sinon, c’est parce que je me suis trop habitué). Les proportions des visages des personnages sont plus réalistes et plus fines. Le seul reproche que je garderais c’est les trames toujours aussi tapes à l’œil mais pour le reste, c’est nettement mieux qu’au début.

Bref, une série que j’affectionne particulièrement, comme "Nana" et dont je ne raterai aucune sortie !