45 221 Avis BD |19 504 Albums BD | 7 708 séries BD
Accueil
Tome 3 : Sexy beast
 

Gung Ho, tome 3 : Sexy beast

 
 

Résumé

Gung Ho, tome 3 : Sexy beastAfin d'acceder au résumé de Gung Ho, tome 3 : Sexy beast, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gung Ho, tome 3 : Sexy beastC’est avec une grande joie que l’on découvre la suite de ce récit post-apocalyptique où ce qu’il reste de l’humanité se retranche dans des villages et s’organisent pour repousser les rippers, des espèces de grands singes blancs devenus des prédateurs de l’homme. On appréciera toujours autant la mise en situation et les personnages, ainsi que la tonalité savamment entretenue par le scénariste. En effet, on se concentre sur les ados de Fort Apache et on fait ainsi coexister une certaine insouciance (qui sort avec qui, comment braver les interdits…) et une grande gravité (la menace des rippers). Cette idée est rappelée dès de le début de l’ouvrage, lorsque notre groupe d’ado s’amusent gentiment dans un lac lorsqu’une bande de rippers débarquent sur l’île : une surprise, puisque ces animaux ne sont pas censés savoir nager.

Mais bientôt, les choses s’accélèrent : Archer a compris que Bagster monnayait de la drogue contre sexe avec les adolescentes orphelines. Mais lorsqu’il tente de confondre le coupable, un complot se met en place et c’est lui qui est banni de la communiquer et condamné à l’exil. C’est une mort certaine pour Archer, mais ce dernier tentera de s’organiser, bien qu’il ne puisse pas non plus se rendre dans d’autres colonie, compte tenu de son statut. Zach, plus jeune, ne peut plus rester seul et sera donc adopté par les parents d’Holden, contre leur gré. Encore une fois, il y a une vraie dichotomie entre la réalité dure qui est présentée, et une tonalité assez joviale, appuyée par des couleurs chaudes.

Il y a du suspense dans ces pages, et beaucoup d’émotions également. Surtout, et comme par le passé, la grande force de l’album vient du fait que l’on ne se concentre pas sur la menace en elle-même, mais sur les ados qui vivent dans cette communauté, laissant beaucoup de places aux discussions, aux machinations. Certains messages propres à l’adolescence sont passés avec mesure (les adultes violents et injustes, les adolescents bravant leur peur) dressant de ces personnages un portrait avant tout très crédibles. Pour le reste, un peu comme dans « Walking Dead », la menace fait partie du contexte mais on ne saura toujours pas plus d’où viennent ces rippers ni comment des bêtes sauvages ont pu conduire l’homme à se retrancher derrière des hauts murs (un peu comme dans la série précitée, où l’origine des zombies restent inexpliquée).

On ne pourra, une nouvelle fois, que souligner la qualité graphique de l’ensemble. Au-delà de l’ambiance et du réalisme de ce dessin très particulier, c’est la série qui trouve une véritable identité visuelle parfaitement maîtrisée. C’est assez péchu et moderne.

Même si la trame semble déjà vue, voilà donc un nouvel album qui, comme les deux précédents, est avant tout efficace, parfaitement calibré pour son public cœur, mais dont la qualité de la réalisation, de la narration, et du graphisme emportera également les suffrages d’un lectorat plus âgé.


Chronique rédigée par gdev le 11/12/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 2955 (76,02 %)
  • 266 (6,84 %)
  • 666 (17,13 %)
  • Total : 3887 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,15 16,15 16,15
Acheter d'occasion : 40,91
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2017