46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Brebis galeuses
 

Gung Ho, tome 1 : Brebis galeuses

 
 

Résumé

Gung Ho, tome 1 : Brebis galeusesAfin d'acceder au résumé de Gung Ho, tome 1 : Brebis galeuses, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gung Ho, tome 1 : Brebis galeusesAprès l’excellente saga "La chronique des immortels", Benjamin Von Eckartsberg et Thomas Von Kummant s’attaquent à une nouvelle série prévue en cinq tomes de quatre-vingt pages : « Gung Ho ». Chaque tome sera également proposé en deux albums en format deluxe, limité à un tirage de 3000 exemplaires. Le lecteur aura ainsi le choix entre la version classique et le tirage spécial en dix tomes grand format enrichis d’un bonus d’une vingtaine de pages.

L’histoire se déroule dans un futur proche post-apocalyptique et invite à suivre les pas de deux adolescents qui intègrent l’enceinte fortifiée de la colonie n°16, également appelée « Fort Apache ». Les deux frères Goodwoody sont des « brebies galeuses » qui se font systématiquement expulser de chaque camp fortifié qu’ils rejoignent car ils éprouvent beaucoup de mal à se plier aux règles très strictes qui régissent ces petites communautés confrontées à une menace extérieure visiblement redoutable.

Lors de cette mise en bouche, Benjamin von Eckartsberg montre donc le fonctionnement de ces campements retranchés, ne dévoilant le visage de l’ennemi qu’en toute fin de tome. Il se contente donc de présenter les différents protagonistes, tout en laissant planer une menace, certes invisible, mais bel et bien présente. Le scénariste propose donc un récit d’anticipation assez classique mais parfaitement maîtrisé et particulièrement prenant.

Visuellement, le graphisme de Thomas von Kummant est de toute beauté. Outre des décors fourmillant de détails et des personnages réalistes et très expressifs, il installe une ambiance faussement optimiste à l’aide d’une colorisation chaude. Si ces couleurs printanières sont encore mises en avant par l’absence d’encrage, l’auteur parvient tout de même à y insuffler une menace latente, qui dévoile son visage en fin de tome. Le récit laisse alors une part plus importante à l’action et vire vers l’horrifique, abandonnant le lecteur avec l’envie de découvrir la suite au plus vite.

Une lecture vivement conseillée !


Chronique rédigée par yvan le 19/10/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 16,15 16,15 16,15
Acheter d'occasion : 12,21
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 2013

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Gung Ho, tome 1 : Brebis galeuses, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 2 2016
   

Dans un monde post-apocalyptique, les humains font face à un mystérieux danger. Organisés en petites colonies, les hommes se cachent derrière des palissades et s'organisent pour contrer le danger : tour de garde, rationnement, apprentissage du maniement des armes, sociétés hiérarchisées... On part à la rencontre d'un de ces petits camps retranchés, "Fort Apache", dont la communauté est gérée par une certaine Ava, secondée par un déjà menaçant Bagster. Cette communauté, on la découvre via Zacharias (dit Zack) et Archibald (Archer) Goodwoody, deux frères expulsés de leur orphelinat de la ville pour cause de comportement. Ce premier tome nous permet ainsi de découvrir ces deux héros, ainsi que le mode de vie de toute la communauté. Et la narration fait que la tension monte petit à petit... parce que finalement, ce n'est que bien tard dans ce premier tome que l'on verra à quoi correspond la menace. Un danger qui se fait d'autant plus menaçant que l'on aura été bercé, pendant tout le début du tome, par la présentation d'une communauté somme toute assez classique, et surtout par l'insouciance des jeunes gens que l'on rencontre ici ou là, qui se comportent avant tout comme des adolescents comme les autres, et pas du tout comme des survivants qui galèrent pour sauver leur vie. Du coup, l'action de fin d'ouvrage est d'autant plus marquante. Un scénario qui aurait dévoilé dès les premières pages la nature du danger aurait sans doute été moins efficace. L'auteur a su endormir notre vigilance pour mieux nous surprendre et c'est tant mieux.

Quant aux dessins, il ne sont pas étrangers à l'impression positive que je garde de ce premier album. Il ne ressemble à aucun autre que j'aurais déjà rencontré. Il se situerait quelque part entre de l'aquarelle et ses contours parfois indistincts, et le photo montage. Les personnages sont expressifs, et l'environnement et immersif, et l'ensemble marche plutôt bien.

Encore une série post apocalyptique où les humains doivent se lutter contre une mystérieuse menace. Encore ? Oui, mais là, ca vaut vraiment le coup.

27 1 2016
   

Le constat qui me vient après la lecture de ce premier tome c’est que le sujet n’est guère original : un camp fortifié dans un futur pas très éloigné dans un décor post-apocalyptique… j’ai déjà vu assez souvent. En cherchant un peu on trouve quelques éléments qui parviennent a faire monter la sauce : les deux personnages principaux, deux frères particulièrement rebelles, un fort où l’organisation semble hiérarchisée, et où le huis clos permet de développer les personnages comme les petites intrigues. Et puis, on sent bien la menace extérieure, et, même si elle est longue à pointer le bout de son nez, il faut bien reconnaitre que le suspense est bien là, surtout que l’attaque finale intervient au bon moment, créant ainsi l’envie d’en savoir plus.

Malgré un manque d’originalité, le scénario est bien conçu, quant au dessin : si le manque d’encrage est dérangeant au premier abord, il est également suffisamment bien fait et bien détaillé pour s’en passer.

Ce premier tome de 80 pages d’une série prévue en 5, est clairement un bon début. J’ai hâte de lire la suite pour savoir s’il tient toutes ses promesses.