46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 103 : Intégrale 3
 

Gotham central, tome 103 : Intégrale 3

 
 

Résumé

Gotham central, tome 103 : Intégrale 3Afin d'acceder au résumé de Gotham central, tome 103 : Intégrale 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gotham central, tome 103 : Intégrale 3Encore une fois, cette intégrale va nous permettre d’aller au-devant de ces équipes de jour et de nuit de Gotham Central Police Department (GCPD) qui met à l’honneur, chose peu naturelle à Gotham, les flics « communs » et moins les super-héros ou super-tarés de toutes sortes, même si leur ombre n’est jamais bien loin. D’une manière générale, les histoires proposées ici sont de bonnes factures, Brubaker oblige, et l’environnement de la ville de Gotham viennent leur donner une noirceur supplémentaire, et donc davantage de cachet.

On commence avec la paire d’inspecteurs Crispus Allen et Renée Montoya : lors d’une fusillade avec un super-méchants dénommé LaNomica, des petites truands sont blessés. Pour eux c’est l’aubaine de pouvoir attaquer le GCPD en justice et avoir de jolies indemnités… à moins qu’aucune des balles de nos inspecteurs ne soient retrouvées dans leur corps. Si Allen fait l’objet d’une enquête interne, Renée est, elle, libre de tous mouvements et doit mener sa propre enquête afin de blanchir son coéquipier. On est bien loin des super-méchants de Gotham et c’est plutôt contre les ripoux de son propre camp que notre duo sera confronté. Une bonne petite histoire qui marche bien, avec en prime une chute bien trouvée.

La deuxième petite histoire est assez vite expédiée mais annonce un changement non négligeable dans la relation entre les forces de police et Batman. L’Inspecteur atkins décide de considérer Batman comme un criminel au même titre que les autres encapés, et détruit le Batsignal. Cette action conduira les uns et les autres à se positionner vis-à-vis de Batman. Court mais efficace, et surtout avec un impact non négligeable dans l’univers de Gotham : la page Gordon est définitivement close (du coup, on se demande à quoi sert Stacy, dont la présence dans la série se justifiait uniquement par ce Bat signal).

On s’intéresse ensuite au duo Driver/Josy Mcdonald, qui enquêtent sur la mort d’un télévangéliste. Tout indique que Catwoman serait la meurtrière et Mcdonald va tout mettre en œuvre pour enfermer l’insaisissable jusqu’à ce qu’elle la rencontre… Le nœud de l’intrigue est assez classique mais le fait d’intégrer dans ce récit à la fois Catwoman et Josy Mcdonald, dont on apprend qu’elle dispose également de super-pouvoirs, vient donner une saveur supplémentaire à l’ensemble. Depuis la présentation du meurtre jusqu’à sa résolution, le scénario ne brille pas par son originalité, mais la narration ainsi que les idées supplémentaires que seul un environnement comme Gotham permet, apportent un petit plus agréable.

Ensuite, on revient sur le duo Crispus/Renée, qui tentent d’obtenir de l’aide du docteur Desmond, dont l’une des expériences a pour conséquence la mutation progressive de l’un des flics de Gotham. Ici, ce qui sera particulièrement intéressant, ce sera la confrontation entre nos flics normaux et une intelligence hors du commun, même si elle est mise au service du mal. Cette histoire me semble la moins convaincante de cet ouvrage, tout simplement puisqu’elle met en évidence la réelle incapacité de Gotham Central à se confronter à l’un de ces méchants qui peuplent Gotham. Pour une œuvre qui doit réhabiliter cette police, je trouve que c’est un peu dommage. En ce sens, la conclusion de cette histoire m’a surpris, ce qui est tout de même une bonne chose.

Enfin, on revient sur l’histoire personnelle de Josy McDonald et de ses premiers pas dans la police, dans le service des personnes disparues. Ici, c’est le petit-fils d’un mafieux qui a disparu, et le don de Josy sera bien utile. J’ai beaucoup aimé revenir sur la prime jeunesse de ce personnage mais je trouve dommage que l’histoire ne se conclut pas ici. En effet, quitte à faire une intégrale, j’aurais préféré y trouver des récits complets. Or celui-ci est inachevé au moment où on referme l’ouvrage.

Dans l’ensemble, on ne s’ennuie pas un seul instant, les personnalités et les ambiances s’affirmant histoire après histoire, tome après tome. Il y a une densité et une variété des situations qui font qu’il y a pas mal de choses à se mettre sous la dent. Enfin, il y a ce dessin, un peu rétro, sur lequel repose une bonne partie du charme de la série, et qui porte beaucoup de l’atmosphère originale que l’on aime retrouver lorsque l’on ouvre un de ces albums.


Chronique rédigée par gdev le 06/11/2016
 
 
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 21,38 21,38 21,38
Acheter d'occasion : 36,08
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mars 2015