46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctions
 

Gotham central, tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctions

 
 

Résumé

Gotham central, tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctionsAfin d'acceder au résumé de Gotham central, tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctions, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gotham central, tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctionsAprès "Top Ten" qui conte les aventures d'un commissariat de super-héros dans un monde où tout le monde a un super-pouvoir et "Powers" où des flics enquêtent sur des super-héros, voici "Gotham central" où de simples flics mènent des enquêtes qui les amènent à se frotter à des super-vilains.

D'accord, le thème n'est plus tout à fait nouveau. Mais vous savez quoi ? Ca marche encore.

Là où "Gotham central" est très intéressant, c'est parce qu'à la différence des deux autres séries citées, il ne met pas en place un nouvel univers. On est dans le bon vieux Gotham, celui de Batman, du Joker ou de Mister Freeze. Et on rencontre donc des costumés hyper célèbres, vus par monsieur tout le monde.
C'était l'idée de génie du chef d'oeuvre "Marvels". Brubaker et Rucka la recyclent en la renouvelant en profondeur : au lieu d'être simples spectateurs, les personnages sont acteurs puisqu'ils sont flics et qu'ils veulent résoudre leurs enquêtes.

Batman fait très peu d'apparitions. Et c'est tant mieux car la vision du Justicier masqué, qui traque les vilains sans que personne ne lui en ait donné le droit, est très intéressante. On comprend que les policiers soient partagés entre l'admiration pour Batman et la rancoeur : chaque Bat signal allumé est un constat d'échec pour la police. Et certains ont franchement du mal à cautionner un justicier auto-proclamé.

Relations intéressantes entre les personnages, enquête passionnante, psychologie humaine à toutes les pages : ce premier volume de "Gotham central" a de quoi séduire. En plus, le dessin y est plaisant et original. Vous comprendrez donc que j'attends la deuxième livraison avec une impatience non dissimulée.


Chronique rédigée par Jean Loup le 03/04/2005
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,31 11,31 11,31
Acheter d'occasion : 5,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Mai 2004

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Gotham central, tome 1 : Dans l'exercice de ses fonctions, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 10 2010
   

Gotham n'est pas seulement la ville de Batman, Joker, Gordon et des flics pourris. Certains agents font aussi leur travail du mieux qu'ils le peuvent. C'est le concept de Gotham Central. Je vais être clair : c'est très réussi. L'ambiance est celle d'une série télé américaine, à tel point qu'on s'attend à voir le nom de Jerry Bruckheimer sur la couverture.

Dans ce premier épisode, les agents anonymes croisent des têtes bien connus : Freezer, Firefly et bien entendu Batman. Le premier bon point, c'est la relation entre les agents et le Batman. Un mélange de jalousie, de haine et d'abnégation. C'est simple, ils ne font appel à lui que si la situation l'exige, pour le reste ils font le maximum seuls. L'intrigue en elle même est bonne, le dénouement manque de surprise mais l'ensemble reste très agréable. Le tout se tient, pas d'absurdité ni de rebondissements capillairements tractés.

Le dessin est peut-être un ton en dessous. Les traits sont simples et manquent un peu de fantaisie. Ceci aurait pu être gênant avec la multitude de personnages présents dans cet album, mais chacun étant bien différencié (couleur de cheveux, de peau, barbe, ...) la clarté est intacte. Ce style, beaucoup vu, n'est vraiment pas mon favoris, mais ici c'est très maîtrisé et on entre très vite dans l'album.

J'ai ouvert cet album avec un apriori positif, tant je trouvais le concept de base bon. Je n'ai ressenti aucune déception, bien au contraire. Je l'aurais certainement encore plus apprécié si je connaissais mieux l'univers de Batman, et peut-être aussi des autres super-héros - je note par exemple que deux agents ont servis à Métropolis ...

Une lecture très agréable, et j'espère une suite de la même qualité.

15 1 2007
   

Ce premier tome de "Gotham central" chez Semic (la série étant reprise par Panini Comics à partir du troisième tome) nous plonge directement dans une ambiance de séries policières télévisées telles que «NYPD Blue» ou «Crime Scene Investigation».

On se retrouve donc dans un récit policier de grande qualité et à la construction classique, mais qui puise son originalité du cadre où se déroulent ces enquêtes passionnantes. Car en situant leurs histoires dans le fief de Batman et de ses ennemis les plus célèbres (Mister Freeze, Joker, Double-face, etc.), Rucka et Brubaker vont réussir à installer une relation complexe et très intéressante entre les citoyens ‘normaux’ de Gotham City et ses personnages mondialement connues.

En poussant le bat-justicier volontairement en arrière-plan de cette série, les auteurs se donnent la place nécessaire pour sortir les policiers du GCPD (Gotham Central Police Department) de l’ombre de Batman, permettant aux détectives qui préfèrent solutionner leurs enquêtes sans allumer le bat-signal de s’exprimer. Ils réussissent ainsi à établir une relation ambiguë entre les vrais flics et la chauve-souris. En développant la psychologie des membres du commissariat de Gotham City de façon subtile, on va s’imprégner de leurs doutes, tout en ressentant constamment la présence de ce justicier masqué, prêt à surgir de l’ombre à tout moment pour leur voler la vedette.

Pour débuter cette série les inspecteurs du GCPD vont devoir contrecarrer le plan machiavélique de Mister Freeze, tout en essayant de retrouver le meurtrier d’une jeune babysitteur. Les rapports humains, le suspense et les apparitions de Batman sont savamment dosées et le style de Michaël Lark colle parfaitement au récit.

Bref, ce premier tome séduisant offre un nouveau regard très consistant sur le monde de Batman, dans l’ombre de son super-héros.