46 341 Avis BD |20 081 Albums BD | 7 869 séries BD
 

Golden Kamui, tome 5

 
 

Résumé

Golden Kamui, tome 5Afin d'acceder au résumé de Golden Kamui, tome 5, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Golden Kamui, tome 5Après deux tomes qui ne faisaient pas trop avancer l'histoire de Sugimoto et de ses compagnon, nous retrouvons un peu de matière dans ce 5ème opus.
Pour les amoureux de la culture Aïnous, rassurez vous, il va encore y avoir pléthore d'informations sur le mode de vie de cette peuplade, mais pour ceux qui en ont un peu marre de voir les héros fumer du poisson sur tout un tome, pas de problème, ça avance un peu.
Que ce soit au niveau du Shinsengumi ou d'un gros "reveal" en fin de tome, cet opus donne enfin du grain à moudre.
Comme pour les deux premiers tomes, nous avons un mélange assez équilibré entre apprentissage, action et histoire. Pour ce qui est du dessin, rien à redire, la qualité est toujours au rendez-vous. Un bon tome qui remet un peu sur les rails, une série qui était proche de la sortie de route.


Chronique rédigée par sigmar le 09/05/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de sigmarReflet de l'avatar de sigmar
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Golden Kamui, tome 5, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 2 2019
   

Cet album nous prend tout d’abord que Shirashi reste avant tout un agent double, ce qui sera certainement intéressant pour les développements futurs. Par ailleurs, sa première partie, autour d’un Sugimoto qui côtoie sans le savoir le tueur en série Henmi, est assez bien réalisé : le personnage est malsain à souhait et le malaise de Sugimoto à son contact est palpable. La fin de cette histoire permettra à Sugimoto de récupérer un nouveau tatouage.

En revanche, pour le reste, on se traine un petit peu : on va refaire un tour du côté de Tangiki, ce qui n’apporte pas grand-chose, le personnage ayant vraiment du mal à trouver sa place dans la série. Par ailleurs, on enchaîne sur une partie de pêche qui nous refait le coup de l’animal légendaire : c’était un aigle précédemment, voici que c’est désormais un poisson gigantesque.

Dans l’ensemble on a quand même l’impression que la série a du mal à trouver son régime de croisière et nous entraîne vers toujours plus de nouvelles situations et de nouveaux personnages qui ont du mal à s’imposer. En conséquence, on s’ennuie un petit peu et les développements autour du mode de vies des Ainous de viendront pas donner le coup de fouet dont la série à besoin désespérément.