46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 3 : Golden Kamui
 

Golden Kamui, tome 3

 
 

Résumé

Golden Kamui, tome 3Afin d'acceder au résumé de Golden Kamui, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Golden Kamui, tome 3Après avoir laissé Sugimoto en fâcheuse posture, notre ami va pouvoir se sortir de la geôle où il était détenue grâce à une aide inattendue. L'ancien soldat, le voleur et la jeune Aïnou vont alors fuir dans la forêt pour échapper à "no face".
Une fois dans la nature, nous allons comme dans les précédents volumes, avoir droit à un mélange de traque et d'apprentissage de la culture Aïnou. Le récit avance à petit pas, mais nous fait vivre des aventures, aussi bien au sens classique, qu'ethnologique.
Satoru Noda a remporté le prix Tezuka pour cette raison, grâce à un récit qui nous fait voyager tout en nous apprenant le fonctionnement culturel d'un peuple.
Plus le temps passe et plus la chasse au trésor semble devenir un "Mac Guffin" qui vient en second plan de la trame principale, qui devient la découverte de la nature et des Aïnous.

Un troisième tome un peu pus lent mais toujours intéressant à plus d'un titre.


Chronique rédigée par sigmar le 05/02/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de sigmarReflet de l'avatar de sigmar
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Golden Kamui, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 1 2019
   

La toute première partie de cet ouvrage est assez dynamique, puisqu’il s’agit de nous présenter comment Sugimoto va s’évader de le 7ème brigade. Ashirpa ainsi qu’un autre personnage croisé précédemment lui viendront en aide. Toute cette partie est bien rythmée, et le moyen de faire sortir Sugimto de sa prison est assez ingénieux.

Ensuite, on retrouve la tonalité qui fait toute l’originalité de la série. Il y a, en toile de fonds, cette histoire autour de tatoués qu’il faut retrouver car leurs tatouages rassemblés représente une carte au trésor. Mais avant cela, il y a surtout une description très précise du mode de vie des Ainous, un peuple indigène dont Ashirpa est une digne représentante. Elle initie ses compagnons à l’art de vivre en forêt, de profiter de ce qui l’entoure pour survivre, avec respect. Un peuple dont le mode de vie, une nouvelle fois, fera penser à celui des indiens d’Amériques, plus connus en nos contrés que ceux d’Hokkaido.

En complément, on comprendra que plus en plus de forces vont se mobiliser pour retrouver les fameuses peaux, et représenter autant de dangers pour nos héros : il y a ce vieux et violents mafieux, mais il y a également Mugata, accompagné de son guide Nihei. Pour autant, tous ces personnages ont encore du mal trouver une place stabilisée dans le récit et on passe dans l’un à l’autre sans réel fil conducteur.

Le mélange que tout cela produit est assez original, il faut bien l’avouer. Il n’en est pas pour autant entrainant, ce que je trouve dommage. A force de côtoyer nos héros dans leur abri de fortune en pleine forêt à longueur de pages, on en oublie l’intrigue initiale et on se demande si l’ouvrage n’est pas dédié au camping en montagne. L’idée de base est originale, mais le surdosage des éléments Ainous conduit à perdre de vue, pendant de long moment, la chasse au trésor sous-jacente qui pourtant doit assurer le dynamisme de la série. Ainsi, hormis quelques pages en début et en fin d’ouvrage, l’ensemble paraît trop calme pour être vraiment entrainant.