46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Nuit polaire
 

Golden City, tome 3 : Nuit polaire

 
 

Résumé

Golden City, tome 3 : Nuit polaireAfin d'acceder au résumé de Golden City, tome 3 : Nuit polaire, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Golden City, tome 3 : Nuit polaireCe troisième opus est aussi bien que le deuxième, c'est à dire excellent !!

On continue a suivre Banks dans sa descente tout en continuant de découvrir le monde de Golden City. Le scénario est captivant et la lecture de chaque page est un vrai plaisir, on est avide de savoir la fin !!!

Les dessins sont impeccables, tres jolis!!

Cette série continue donc sur de bonnes bases, et ce pour notre plus grand plaisir, vive Golden City !


Chronique rédigée par gwenn le 01/01/2001
 
 
Statistiques posteur :
  • 119 (96,75 %)
  • 4 (3,25 %)
  • Total : 123 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,70
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.08
Dépôt légal : Janvier 2001

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Golden City, tome 3 : Nuit polaire, lui attribuant une note moyenne de 4,08/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Krypton :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
22 10 2010
   

Un jour, Golden City pourrait voler la vedette à Aquablue. Si la SF écolo du second semble en effet tenir la route, elle ne bénéficie plus pour autant d'un courant de mode aussi efficace qu'à ses débuts. Golden City, en revanche, est en phase totale avec son époque. L'histoire d'Harrison Banks remplacé par un clone à la tête de Golden City pendant que l'original croupit dans un bagne de l'Antarctique à l'abri des regards, contient tous les ingrédients des bonnes séries. D'abord, elle ne s'essouffle pas.

Ensuite, le dessin de Malfin (et les couleurs de Schelle et Rosa) est à la fois consensuel et très réussi.
Enfin, il y a d'une part le héros qui subit l'injustice depuis les débuts de l'histoire et deux personnages de femmes qui incarnent les deux contraires que sont le Mal et le Bien.
Soeur Léa, peut-être un peu effacée jusqu'ici, devient même un personnage clé dans le scénario de ce troisième album. Pecqueur enchaîne les événements à un rythme soutenu, mais il faut quand même admettre une chose : ses albums sont vite lus.
Avec pour corollaire que l'on reste à chaque fois un peu plus sur sa faim. Il lui faudrait une petite vingtaine de pages de plus pour rassasier pleinement le lecteur. En dehors de cette petite remarque négative, rien à dire, Golden City est en vitesse de croisière pour le plus grand plaisir de tous...

4 7 2009
   

Après deux tomes où l'action s'enchaînait à un rythme effréné, voici un album un petit peu plus calme. Cela s'explique notamment par le fait que notre héros est en prison et qu'il a donc moins l'occasion de faire le mariolle. Il n'en reste pas moins que le suspense reste entier, notamment avec le complot qui continue et cette mystérieuse femme, qui a placé un sosie du Président Banks à la tête de Golden City, qui fait tout pour l'occire en prison.

Une histoire qui est rondement menée, toujours avec cette simplicité, avec cette facilité dans l'enchaînement des scènes. Le dessin reste de bonne qualité, les couleurs claires, et informatisées sont plutôt réussies. L'élément scénaristique qui permet un sursis à notre Harrison est plutôt bien trouvé. C'est peut-être un peu facile de nous informer que Harrison et sœur Léa se sont rencontrés quelques années auparavant, mais permet de relancer l'histoire avec efficacité. Par ailleurs, cette petite incursion dans le passé, que ce soit dans la jeunesse d'Harrison, ou que ce soit aux origines du projet Golden City, permet véritablement d'asseoir cette histoire sur un passé, qui rend le récit présenté plutôt crédible.

La vision du monde proposé est toujours manichéenne, Harrison et bon, les enfants sont gentils, les méchants sont sur Golden City : un peu simple mais terriblement efficace. Si le suspense n'était pas au rendez-vous à chaque page de cette histoire, je pense que cette vision m'aurait un petit peu fatigué.

25 12 2005
   

Première constatation par rapport aux deux premiers tomes est le changement de décor. On se retrouve dans un pénitencier de l'Antarctique et le scénario prend une tournure intéressante en ajoutant à cette histoire plutôt classique une intrigue prenante : "Mais qui est Goldy ?".

Alors que les enfants pilleurs d'épave avaient tendance à voler la vedette à Harrison Banks dans les tomes précédents, ce tome recentre l’histoire sur Banks. Le fait de développer un peu plus le personnage de Banks et d’en apprendre un peu plus sur son enfance à le mérite de donner un peu plus de profondeur à ce ‘golden boy’ peu charismatique jusqu’à présent. Son look de bagnard mal rasé l’éloigne également de son allure de beau gosse et l’on en vient à regretter de ne pas lui avoir rasé sa stupide coupe de cheveux lors de son arrivé en prison.

Deuxième constatation est que le rythme de ce troisième tome est moins élevé que dans les tomes précédents qui étaient beaucoup plus centrés sur l’action. Par contre, malgré cette petite baisse de rythme qui a le mérite d’approfondir le personnage central, ce tome se lit encore beaucoup trop vite et laisse le lecteur sur sa faim.

La réapparition de Sœur Léa donne une tournure intéressante à l’histoire et la fin du tome incite à lire le suivant, surtout que vu le titre on devrait y apprendre l’identité de Goldy.

12 11 2004
   

Je crois que nous pouvons enfin être sûrs que Golden City est une excellente série. En effet après deux premiers tomes des plus réussis, voici le troisième volet qui est dans la même lignée…

L’histoire que nous raconte Pecqueur est de plus en plus passionnante et on prend beaucoup de plaisir à suivre les tribulations de Banks, et à en découvrir un peu plus sur les raisons de cette machination montée contre lui. Ce tome fourmille de bonnes idées notamment la question que pose Sœur Léa, et qui maintient bien le suspens jusqu’au prochain album (Mais qui est Goldy ??)…

Quand à Malfin, ne change rien, ton style est très réussis et impeccablement approprié pour cette série. Ainsi que les couleurs qui sont toujours très réussies. Vraiment c’est du très bon travail…

Voilà un nouvel album excellent, pour une série qui l’est également…

2 11 2002
   

Ben écoutez, Pecqueur et Malfin continuent dans leur très bonne lancée ! Le troisième tome est au-delà de mes espérances, et c'est tant mieux. On a le droit à la suite directe de l'opus précédent. Et voilà plonger Banks dans un sacrée pétrain. Le complot est bien en place et on commence à en savoir plus...beaucoup plus. Mais un élément va peut-être permettre au vrai Banks de revenir et donc arrêter tout cela ! Plein de suspense, finement mené, le scénario est un vrai plaisir à lire, le lecteur se régale. C'est de la très bonne science-fiction pas loin des premiers tomes d'Aquablue, avec une nouvelle jeunesse !

En plus on peut compter sur des dessins parfaits. Peu détaillés, assez simplistes, les dessins de Malfin font preuve d'une grande régularité et clareté. En plus d'avoir un scénario agréable à lire nous avons des illsutrations toutes comme, avec une mise en couleur à l'ordinateur de Schelle et Rosa qui renforce cette idée de fluidité, de perfection...