46 512 Avis BD |20 172 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 14 : Gil Jourdan et les fantômes
 

Gil Jourdan, tome 14 : Gil Jourdan et les fantômes

 
 

Résumé

Gil Jourdan, tome 14 : Gil Jourdan et les fantômesAfin d'acceder au résumé de Gil Jourdan, tome 14 : Gil Jourdan et les fantômes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gil Jourdan, tome 14 : Gil Jourdan et les fantômesA première vue, on peut croire à une classique histoire de savant fou. Ce n'est pas le cas. S'il y a bien un savant, il a toute sa tête et travail pour le compte d'un pays de l'est anti-américain.
C'est donc dans un cadre de recherche scientifique assez poussée que se déroule cette 14ème aventure puisque cet homme travail sur l'antimatière. Ce qui donne lieu a de belle scènes fantastiques avec des doubles traversant les murs.
Pas du tout de "queue de cerise" dans cette histoire. Mais Crouton est toujours là. Définitivement rentré dans le rang avec son nouveau chapeau mou blanc. Il se révèle un flic efficace et perspicace qui permet la libération de Jourdan et Libellule.
Le dessin est encore de Gos. C'est du bon travail mais je préfère celui de Tillieux. Même si les 2 styles se ressemble, celui de Tillieux est plus maitrisé je trouve.


Chronique rédigée par kklodd le 05/10/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de kkloddReflet de l'avatar de kklodd
Statistiques posteur :
  • 1133 (95,21 %)
  • 43 (3,61 %)
  • 14 (1,18 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,81 6,81 6,81
Acheter d'occasion : 16,76
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Janvier 1972

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Gil Jourdan, tome 14 : Gil Jourdan et les fantômes, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

John Wayne :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de John WayneReflet de l'avatar de John Wayne
26 10 2014
   

Gil Jourdan et Libellule, de passage en Normandie, croisent par hasard un paysan qui prétend avoir vu son frère errer dans les bois, problème celui-ci est mort et enterré ! C'est donc un nouveau mystère pour notre duo intrigué par cette affaire ...

"Gil Jourdan et les fantômes" est sans conteste le plus faible de tous les albums sur notre détective parisien. En effet, Tillieux s'embarque dans une invraisemblable histoire de SF, avec organisation secrète et vilains bondiens à la clef. Je n'ai rien contre le mélange des genres (j'aime beaucoup "Du Cidre pour les étoiles" ou bien "Vol 714 pour Sidney" par exemple), mais il faut que l'ensemble garde un semblant de cohérence et renvoi à l'esprit initiale de la série ! L'aspect polard à la Grangier ou bien l'aspect aventures exotiques à la Verneuil a totalement disparu de cette aventure. Les précédents albums n'étaient pas totalement réalistes et possédaient des éléments de science-fiction (comme le truand-sauteur des "Cargos du crépuscule" ou encore le sérum explosif de "Pâtée explosive"), mais le tout s'intégrait très bien dans le ton que se donnait la série. D'autant plus que cela ne constituait qu'un aspect de ces histoires. Ici, nous avons des lasers, des robots intelligents, des usines ultra-modernes souterraines, de l'antimatière, bref un florilège haute technologie bien loin du folklore habituel de la série.

Par ailleurs, on regrettera l'entrée de celle-ci dans les années 70. Le charme et l'esprit de cette dernière doit en effet tant à la période 50/60 que l'on pourrait presque parler, à l'instar des premières histoires de "Asterix", d'une "esthétique Trente Glorieuses" dans laquelle les douze premiers tomes baigneraient. Et ce notamment au travers de ce Paris populaire si caractéristique, mais aussi de cet esprit typique de l'époque qui transparaît à merveille dans les premières aventures. En soit ce n'est pas un défaut insurmontable et ce peut être même une chance pour ne pas que la série ne tourne en rond (je pense une nouvelle fois à "Asterix" qui a parfaitement supporté le changement de décennie), mais hélas cela peut aussi pénaliser un album, lorsque s'y ajoute des dialogues et une intrigue peu inspirés.

Ainsi dans le présent tome, et comme pour "Carats en vrac", la structure narrative est excellente, mais l'humour se fait encore une fois trop rare ! Crouton est même devenu un personnage presque sérieux voir un super-flic ! Des actes qui détonnent véritablement avec son nom délicieusement ridicule et ses actions passées qui ont tant fait rire. De même Libellule est encore une fois très en retrait et ne délivre dès lors plus de ces remarques si mémorables dont il a le secret, et qui ponctuent habituellement un "Gil Jourdan". Enfin, Gos offre une copie soignée et agréable à regarder, mais qui manque encore une fois de tonus et d'originalité !

Pour tout cela "Gil Jourdan et les fantômes" n'est pas un très grand album. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il s'agit du plus mauvais de la série, en cela qu'à l'instar d'un "Faiseur de silence" ou d'un "Anniversaire d'Astérix et Obélix", l'ensemble se révèle fort divertissant et très sympathique à relire, simplement il s'agit bel et bien du plus faible de tous ! Mais ma sévérité tout au long de mon avis ne saurait cependant enlever à l'album ses quelques qualités, qui suffisent à le maintenir dans la moyenne et à l'élever comme un divertissement sympathique et plaisant à découvrir !