46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 16 : Entre deux eaux
 

Gil Jourdan, tome 16 : Entre deux eaux

 
 

Résumé

Gil Jourdan, tome 16 : Entre deux eauxAfin d'acceder au résumé de Gil Jourdan, tome 16 : Entre deux eaux, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Gil Jourdan, tome 16 : Entre deux eauxComme l'annonce la couverture de cet album, il s'agit bien des dernières aventures de Gil Jourdan, (éditées en album et non pas chronologiquement), puisque ce héros n'a plus vécu d'autres aventures depuis.
La 1ere histoire nous fait remonter avec Gil Jourdan, la piste de ce sous-marin disparu. Mais au risque de me répéter, cette histoire mouvementée et bien structurée n'a pas la force de celles dessinées par Tillieux lui-même. Gos, qui fait pourtant de beaux décors, crée des personnages moins recherchés. Et les superbes cascades auto du récit n'ont pas la perfection que Tillieux savait leur donner. Mais qui saurait l'égaler ?
Les 3 mini-récits qui suivent servent à combler l'album.
Le pull blanc surprend par le 1er rôle prit par Queue-de-cerise, mais ce n'est peut-être pas innocent. Elle se termine par un échec, et Jourdan ne pouvait pas se permettre d'échouer si gravement sur une enquête.
"Les santons" reprend le thème du paquet interverti, déjà utilisé avec "sur la piste d'un 33 tours". Ca reste mouvementé dans un cadre original.


Chronique rédigée par kklodd le 12/10/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de kkloddReflet de l'avatar de kklodd
Statistiques posteur :
  • 1132 (95,21 %)
  • 43 (3,62 %)
  • 14 (1,18 %)
  • Total : 1189 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,81 6,81 6,81
Acheter d'occasion : 8,79
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Gil Jourdan, tome 16 : Entre deux eaux, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

John Wayne :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de John WayneReflet de l'avatar de John Wayne
27 10 2014
   

"Entre deux eaux" est l'ultime album de "Gil Jourdan". Nous y retrouvons un ensemble d'histoires courtes plus ou moins réussies.

Le tome s'ouvre en premier lieu sur l'histoire-titre. Gil Jourdan et Libellule enquêtent dans les environs de Saint-Nazaire, pour le compte d'un collectionneur d'armement, sur le vol d'un sous-marin de poche. Destinée à l’origine à être une grande aventure de 44 pages, cette dernière s'est retrouvée interrompue à la page 17 à la suite la mort abrupte et tragique de Tillieux. Gos, ne connaissant pas dès lors pas le reste du scénario, a brodé une fin pour terminer rapidement l'enquête. C'est donc sur un sentiment de bâclé que s'achève l'une des plus grandes BD de sa génération ! La perte de motivation de Gos se ressent tout au long de l'album, et comment lui en vouloir.

Même les dessins ne sont pas très bons. Les décors se raréfient à mesure de planche et la physionomie des personnages change sans cesse. Et cela est d'autant plus frustrant que ces 17 premières planches se montrent intrigantes, prenantes et l'atmosphère dans laquelle elles baignent est parfaitement bien retranscrite.

Pour compléter la pagination de l'album, l'éditeur y a ajouté des histoires courtes 'L'Homme au pull blanc' (1971), 'Coup d'éclat' (1971) et 'Les Santons' (1970). La première est assez originale, en cela que Queue-de-cerise en est la seule héroïne. La deuxième vaut surtout, une fois n'est pas coutume, pour les dessins d'un Gos particulièrement inspiré dans cet environnement de bord de mer. La troisième, la meilleure selon moi, est une petite histoire de noël sur fond d'espionnage assez sympathique à lire et qui possède un finale des plus spectaculaires !

"Entre deux eaux" n'est donc pas le meilleur des albums, mais les circonstances de sa création jouent en sa faveur et expliquent son contenu bancal voir presque anecdotique.