46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 2 : La chute de l’ange
 

Giacomo C., tome 2 : La chute de l’ange

 
 

Résumé

Giacomo C., tome 2 : La chute de l’angeAfin d'acceder au résumé de Giacomo C., tome 2 : La chute de l’ange, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Giacomo C., tome 2 : La chute de l’angeSuite et fin des premières aventures du comte de C., Dufaux étoffe son histoire de petites anecdotes sur la vie de la cité et de son fonctionnement tout en gardant un rythme soutenu et une angoisse omniprésente qui plane sur tous les personnages.

Giacomo fait commerce de son corps et de ses charmes mais en fait parfois les frais, Paremo son valet devient un peu maquereau et s’attire pas mal d’ennuis, et on découvre une belle rousse qui est engagée par la police locale pour tenter de démasquer le tueur en jouant le rôle d’une prostituée. Des personnages assez singuliers donc mais avec diverses facettes… Ce qui permet de développer une histoire complexe mais pas trop…

Un très bon scénario avec une conclusion réaliste et bien posée.Le dessin reste toujours perfectible mais le trait s‘affine. Les personnages et les décors sont très réussis mais il y a toujours ce problème avec les couleurs vraiment mal choisies qui ne s’améliorent quasiment pas par rapport au premier album.

En définitive un album de qualité avec une conclusion de cette aventure, mais qui amorce les nouvelles aventures et frasques de Giacomo C.


Chronique rédigée par Djailla le 26/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 306 (97,76 %)
  • 4 (1,28 %)
  • 3 (0,96 %)
  • Total : 313 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Acheter d'occasion : 8,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Avril 1989

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Giacomo C., tome 2 : La chute de l’ange, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 1 2012
   

Voici donc la fin de cette première histoire. Ce deuxième album est attrayant et distrayant par bine des aspects et notamment par le fait que le scénariste joue avec ses personnages. Ils sont complexes, ils sont cohérents, et forment une belle société dans laquelle on aime à se perdre. Giacomo est toujours sur le fil du rasoir, attachant malgré son côté plus sombre, voire plus glauque. Dans cette histoire, je le trouve malheureusement trop en retrait par rapport à l'enquête. Moi qui m'attendais à ce que ce soit lui qui démasque le coupable, je suis un peu surpris que finalement, il arrive un peu après la bataille. Il faut dire que dans ce tome, Giacomo ne mène pas vraiment l'enquête, il se démène plutôt pour résoudre ses problèmes financiers. Et finalement, c'est un peu par hasard que les meurtres prennent un sens pour lui. Malgré ce rôle dans l'intrigue de fonds assez limité, j'ai aimé que les auteurs m'emmènent à la découverte de ce personnage, de ses bons côtés et également de ses moins bons. C'est une lecture plaisante, malgré toujours cette colorisation un peu passé qui ne rend pas hommage à la grandeur de la Venise de l'époque évoquée.

14 11 2007
   

Suite et fin de la première aventure de Giacomo C., "La Chute de l'Ange" est au niveau de son prédécesseur.

Les amateurs d'histoire seront évidemment à la fête, mais Dufaux a tout autant pensé aux lecteurs qui apprécient les histoires policières ou d'aventure. "Giacomo C." ne se cantonne pas à un seul genre et saura donc séduire un lectorat assez vaste... à commencer par tous ceux qui ont lu le premier album et qui veulent connaître l'identité du meurtrier !

Je n'aurai pas la cruauté de dévoiler ici le nom du coupable. Sachez simplement que vous retrouverez ici-même ce que vous avez apprécié dans le tome 1 : le scénario ne faiblit pas, le graphisme est toujours soigné et précis, les personnages prennent de l'épaisseur.

Un bon dyptique, qui explique sans doute les nombreux albums venus depuis enrichir la série.

11 6 2006
   

Ce second tome signe déjà la fin d'une premiere aventure de Giacomo C., qui va devoir se démener comme un beau diable pour comprendre les fins de cette histoire de meurtre en série.
On apprécie dans cet album le côté très humain des différents protagonistes de cette histoire. Giacomo C. lui même n'est pas un héros à proprement parler - il est juste autrement plus malin que ses contemporains, ce qui lui permet finalement de s'en tirer pour le mieux. On retrouve d'ailleurs chez "Le Scorpion", de Desberg et Marini, certains traits psychologiques de Giacomo C., à mon sens.

Pour le reste, tout est impeccable : l'histoire se tient, le scénario se veut de qualité, les personnages ont tous un rôles important à jouer à un moment ou à un autre.
On remarquera un dessin qui se veut assez descriptif, aux couleurs qui n'ont pas très bien veillies (ce second album commence à dater..).

Je vous conseille donc la lecture de ce premier dyptique. Se suffisant en lui-même, il saura surement vous faire aimer "Giacomo C." :)