46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le mauvais sort
 

Fulù, tome 1 : Le mauvais sort

 
 

Résumé

Fulù, tome 1 : Le mauvais sortAfin d'acceder au résumé de Fulù, tome 1 : Le mauvais sort, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fulù, tome 1 : Le mauvais sortici débute l'histoire de cette esclave des hommes qui finira par rendre les hommes esclaves.

Le scénario se présente comme une histoire simple du temps ou les hommes considéraient leurs contemporains comme des animaux sans âme. ce qui est plaisant, c'est de voir une femme provoquer leurs bassesse sans prononcer une parole ! Mais elle est douée pour les utiliser malgré eux.
j'aime beaucoup le récit, on y trouve le goût de la vengeance et les lâchetés des humains (hommes, femmes confondus). Grâce à Fulù, on reprend espoir.

Le graphisme est plutôt simple, un peu caricatural, sous certains angles un peu grossier. La couleur a tendance à se fondre sur certaines planches - elle est basique, les détails ne sont pas peaufinés. Mais finalement, l'ensemble est passable et se laisse lire agréablement.


Chronique rédigée par Bomba le 01/04/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 136 (94,44 %)
  • 2 (1,39 %)
  • 6 (4,17 %)
  • Total : 144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 2,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 1989

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Fulù, tome 1 : Le mauvais sort, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 4 2007
   

Découverte d'une histoire écrite et dessinée par des auteurs Argentins.
L'idée est de parler de l'esclavagisme, de la condition des Noirs, du comportement des Blancs propriétaires terriens, le tout sur le territoire Sud-Américain grandiose et luxuriant.
L'héroïne, Fulù, belle jeune femme noire, éprise de liberté va être capturée par des chasseurs d'esclaves et emmenée pour être vendue.
Mais en plus d'être belle, elle est aussi douée de pouvoirs mystérieux et elle va manipuler à leur insu tous les gens qui l'approche et qui s'imagine la posséder.
Le récit est prenant et enthousiasmant. Evidemment le scénario n'est pas orienté innocemment et on prendra forcément partie pour l'héroïne. Pourtant, l'auteur ne lui ménagera pas les souffrances physiques, les humiliations, les coups, les blessures mentales. Mais elle est aussi un peu magicienne, un peu sorcière et tout en déchaînant les passions et les désirs, elle va aussi jeter des sorts et entraîner beaucoup de gens vers leurs pertes.
C'est aussi une plongée dans une époque certes révolue mais qui a vraiment marquée l'histoire de l'Afrique, de l'Amérique mais aussi de la vieille Europe.
Le dessin est très surprenant avec des personnages pas toujours bien proportionnés mais en même temps très sensuel. J'ai un peu pensé à Ana Miralles dans son dessin très sulfureux d'"Eva Medusa".
Le trait n'est pas forcément joli mais l'héroïne a tellement de personnalité que l'on se laisse envoûtée et finalement l'ambiance assez sulfureuse est bien rendue dans ce graphisme.
En fermant cet album, on a envie très vite de lire la suite.
L'envoûtement à l'air de fonctionner…