46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
 

Fullmetal Alchemist, tome 7

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 7Afin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 7, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 7Le tome 7 de "Fullmetal Alchemist" permet enfin a l'auteur de suivre SA propre histoire par rapport a l'animé qui est l'histoire dérivée.
En effet ce tome 7 permet d'aborder donc la véritable suite des aventures d'Edward et Alphonse Elric. Ne pensez plus à l'animé, la suite véritable est dans ce tome et même si l'auteur a déjà démontré ses talents de scénaristes, elle joue encore avec nous en nous donnant de nouveaux morceaux du puzzle de la quête d'Ed et Al.

En effet, le tome 6 nous permettait de tout savoir (ou presque) sur nos 2 héros qui jusque là nous semblaient tout de même étranges... sympathiques mais étranges. Ici c'est sur les méchants, on en apprend beaucoup plus...

L'auteur prend donc un malin plaisir à nous donner des informations par petits bouts... Elle sera néanmoins obligé de nous donner une révélation capitale à la fin de ce tome qui va éveiller notre appétit insatiable de FMA a la manière d'un Gluttony enragé...

Courez donc prendre cette merveille le plus tot possible! Mais attention...vous allez en le lisant, devenir définitivement accro et vous aurez énormément de mal a attendre ce 8ème tome (et ça je vous le garantis!)!


Chronique rédigée par angous le 13/07/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 16 (100,00 %)
  • Total : 16 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.79
Dépôt légal : Juin 2006

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 7, lui attribuant une note moyenne de 3,79/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 4 2017
   

Pas emballé par cet épisode. J’ai toujours cette impression qu’on passe du coq à l’âne entre chaque tome. Alors forcément le tome précédent m’avait bien plu puisqu’on y parlait de la jeunesse de nos deux frères et qu’on apprenait à les connaitre. Là, il est question d’Alphonse qui se fait kidnappé par le clan des méchants. C’est moins enthousiasmant même si ça demeure drôle et plein d’action. Je constate également que l’univers créé prend de l’ampleur. Mais on arrive au tome 7, et j’ai toujours cette impression qu’on s’éparpille. C’est un des principaux défauts que je trouve dans les mangas. On sent que c’est prévu pour paraitre par chapitre comme un feuilleton. Et pour ce faire pas besoin d’une ligne directrice à long terme, on prévoit deux ou trois chapitres tout au plus…

Cette absence de fond me manque.

24 9 2016
   

Après un bel arc dédié à la jeunesse de nos deux héros, l’histoire reprend donc ici son cours. Mais assez bizarrement, plutôt que d’enchaîner sur la quête de la pierre philosophale, voilà que l’on nous propose autre chose : Edward se rend compte qu’il n’a pas validé son examen annuel et laisse donc seul Alphonse, le temps de remplir cette formalité. Un Alphonse qui se fait kidnapper par un méchant du nom de Greed et sa clique. Ce qui est intéressant dans cette nouvelle trame, c’est que l’on commence à mieux comprendre la nature des Lust, Envy et Gluttony présenté dans les tomes précédents : on se dit bien qu’il peut s’agir d’Homonculus, ces être modifiés par l’armée, que représente ici Greed. Du coup, on a l’impression qu’après découvert plus en profondeur les personnages principaux, on s’attelle à mieux comprendre le clan ennemi, ainsi que les exactions de l’armée des alchimistes pendant la guerre d’Ishbal… ce qui nous renvoie vers Scar, sur lequel on passe rapidement une nouvelle fois ici, juste le temps de ne pas l’oublier. Finalement, avec tous ces épisodes épars, l’univers commence à prendre de la consistance, même si on aurait aimé que l’ensemble présente plus de liant et d’enchaînements.

5 4 2011
   

C'est sûr qu'en comparaison avec le tome d'avant, celui-ci fait moins de révélation, il est plus accès sur l'action et ça se ressent sur ma note.

Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un p'tit "Fullmetal Alchemist", on a aucun mal à re-entrer dans cet univers.
Pendant tous le scénario, on reste au même endroit : Al se fait prisonnier par une bande de voyous des campagnes, composé essentiellement par des chimères (anciennement militaire), et Greed, un homonculus sympathique qui est représenté par le péché capital : l'avarice. Finalement, les rares dialogues étoffent quand même bien le background de la série. Par contre, une fois qu'Ed est revenu, je trouve sa réaction décevante ce qui se répercute sur (le manque de) saveur de la fin du volume (franchement, est-ce utile de se battre contre les seules personnes susceptibles de donner des informations ?)
Après, la fin du tome est quand même intéressante car elle permet de montrer le côté sombre de la "gentille" armée en comparaison aux sympathiques brigands.

Le dessin est toujours pas mal, bien que très épuré, les scènes d'actions sont tout de même lisibles, et l'humour n'est pas en reste.

En somme, pas un mauvais tome.

9 4 2010
   

Un tome relativement différent du précédent dans sa construction, ici point ou peu de révelation mais de l'action, beaucoup d'action, peut être même trop ? Dailleurs la couverture nous l'annonce, en restant sobre, elle permet de montrer que ce tome-ci c'est pas de la rigolade.

On commence donc plutôt calmement avec un Alphonse remonté qui détiendra le beau rôle. S'ensuit de la bonne baguarre contre un petit groupe composé de personnage plutôt sympatique mais vraiment pas inoubliable. Le scénario par contre n'avance guère et la suite n'arrange rien.

Une fois notre cher Alphonse calmé et ramassé par son cher maître, la vrai bataille commence avec le petit nouveau des homonculus, Greed. Autant dire que cela rigole pas, Edward, Alphonse, leurs maître et même ce bon vieux Armstrong s'y mette et ils seront bientôt rejoins par le mysterieux King Bradley qui nous révele ses prouesse aux combats et nous garde une petite surprise en fin de volume.

C'est donc un tome de pure castagne en crescendo qui commence lentement pour complétement éclater à la fin. C'est sympas et efficasse même si d'après moi les combats sont parfois trop mou et donnent un effet peu dynamique. Hélas, le scenario n'avance presque pas, presque car la grosse révelation en fin de tome rehausse le niveau. Pour terminer, Greed est un personnage certes efficasse dans son rôle mais c'est justement ce rôle qui m'enchante peu, ce genre de personnage est vu et revu et cela m'a plutôt dérangé.

Un volume plutôt bon mais qui n'atteint vraiment pas des sommets.

22 4 2009
   

Le secret des Homonculus est sur le point de se dévoiler, Al et Ed sont au prise avec Greed, qui possède un pouvoir vraiment effrayant !
Une nouvelle fois ce tome distille très bien des révélations entre deux affrontements prenants, car Greed n’est pas seul, et ses lieutenants sont vraiment intéressants ! Mais surtout le final nous réserve une surprise de taille... la révélation de l’identité d’un autre homonculus : effet garantie pour ceux qui ne connaissent pas l’animé... comme moi... et justement parlons en de l’animé : les rabats joies qui boudait ce titre sous prétexte de déjà connaître l’animé, et bien ils peuvent se mordre les doigts, à partir de ce tome, le scénario prend une toute autre direction que celui de l’animé !
Pour ceux qui en doutent, l’humour est toujours présent... cette série est une perle qu'il ne faut pas louper !
Le dessin continue d'être beau, et l'auteur m'a donné de bonnes améliorations concernant les mouvements, alors ce n'est pas encore impressionant mais c'est bien mieux qu'avant, surtout quand les personnages ont le visage complètement déformés

21 7 2006
   

Tout d’abord, je ne suis pas vraiment d’accord avec XXX car ce tome est encore très proche de l’anime. Certes, il va manquer le personnage de Dante mais les conclusions à retirer de ce tome sont guères différentes de l’anime à ce point là.

Mais bon, revenons sur ce tome 7. Encore une fois, l’action est prenante, le scénario bien construit, l’histoire bien menée et le rythme avec lequel les évènements se produisent est très bon. Ce tome permet aussi d’introduire une nouvelle série de personnages, des chimères, produits d’expérimentations de l’armée. Ces nouveaux personnages sont assez sympas, bien présenté même s’ils ont plutôt un mauvais rôle. En même temps, on ne connaît pas vraiment leurs motivations et ça donne envie également de les découvrir.

Ce tome est également le premier où Ed est un peu au deuxième plan de l’action et laisse un peu plus de places aux autres personnages. C’est aussi l’occasion de voir le King Bradley en action et d’en savoir un peu plus sur lui et je crois qu’il va nous réserver des surprises !

Quand au dessin, il est très bon et mets bien en scènes les différentes actions et les sentiments des personnages !

Bref, une série qui mérite d’être lue !