44 450 Avis BD |19 160 Albums BD | 7 625 séries BD
 

Fullmetal Alchemist, tome 3

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 3Afin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 3Troisième tome de la série, cet album commence par le retour d’Ed et Alphonse dans leur village natal. On y fait la connaissance de Pinako et Winry Rockbell, qui sont la seule famille qui reste aux frère Elric. Cette première partie nous donne des renseignements sur le passé des deux frères, leur caractère et leur détermination. On y voit également plus en détail le corps « full metal » d’Ed et comment Al est relié à son armure.

La suite est liée aux recherches sur la pierre philosophale. Le récit est vraiment prenant et les résultats d’Ed et Al vraiment terrifiants. Mais on ne peut pas s’arrêter là et c’est naturellement qu’on les suit dans vers le 5ème laboratoire où ils vont entamer un combat qui laissera des traces. Le manque de communication des deux frères, pourtant si proches, sur des sujets importants se révèlent avoir des conséquences qui seront peut être fatales.

Donc, finalement, ce 3ème tome, il nous présente quelques personnages secondaires importants dans la suite du récit : Winry, Scieszka, le sous-lieutenant Ross et le sergent Broche ; il nous montre également l’avancement des recherches d’Al et Ed sur la pierre philosophale. C’est vraiment prenant et le suspens est de taille pour nous faire attendre impatiemment la suite et voir si Ed et Al vont se sortir de la fâcheuse situation dans laquelle ils se trouvent. Le dessin rend le tout vraiment agréable à lire !

A la fin de l’album, un chapitre bonus montre un combat entre Ed et le colonel Mustang. C’est vraiment très drôle et à ne rater sous aucun prétexte.

A déguster et vivement la suite !


Chronique rédigée par Cha le 27/11/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Acheter d'occasion : 1,77
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.64
Dépôt légal : Novembre 2005

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 3,64/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 2 2017
   

Ce qui me va bien dans ce manga, c’est que pour le moment on ne s’éparpille pas trop dans tous les sens. Ce tome 3 renforce nos deux frères en tant que personnages principaux, on en apprend un peu plus sur leur vie, sur leur passé et sur ce qui les anime. Dès le début on suit leur passage au « garage » pour être réparés, ce qui nous conduit à prendre en conscience qu’ils ne sont pas invincibles. La suite permet de revenir à la pierre philosophale, et enfin, on n’oublie pas un petit combat rythmé qui apporte de l’action au moment où certains pourraient s’ennuyer.

Tout ça est bien raconté, le dessin n’est pas extraordinaire mais correct, et l’humour est souvent présent, même s’il s’agit d’un humour japonais qui me dépasse parfois.

Pas extraordinaire, mais ça se lit bien.

3 9 2016
   

Un peu comme dans le deuxième tome, cet album est surtout consacré à stabiliser l’environnement et les personnages. D’une part, avec le retour dans le village natal d’Edward et Alphonse, et avec la rencontre des Rockbell, on en apprend un peu plus sur le passé de nos personnages centraux. Ensuite, on remet au centre du récit cette recherche de la pierre philosophale qui doit permettre à nos deux frères de retrouver leur apparence d’antan. Cette trame générale, on l’avait un peu perdu de vue, compte tenu du nombre de situations et de personnages présentés depuis le début de la série, et il est bon de prendre le temps de la réintroduire correctement, même si cela se fait au détriment du rythme, qui devient plus calme. Mais ce dernier s’emballe à nouveau en fin d’ouvrage avec une phase d’infiltration et d’actions, qui vient remettre du peps dans l’histoire, qui en était plus ou moins dépourvu.

Ainsi, l’album semble bien équilibré, et le scénariste reprend le temps de poser une nouvelle fois l’originalité de son récit. Toutefois, les personnages forts qui apparaissent ici ou là dans la série, depuis Scar jusqu’à Gluttony, en passant par Lust, restent toujours insuffisamment travaillés pour que l’on sache vraiment quoi en faire dans la série.

C’est assez entraînant, on commence à s’orienter dans une vraie aventure, mais beaucoup d’éléments semblent encore épars et sous exploité pour que la sauce prenne vraiment.

1 9 2012
   

Après un troisième volet animé par Scar, qui baignait dans l'action, le début de ce tome permet aux héros de se ressourcer. En retournant dans leur village natal, le lecteur en découvre non seulement plus les origines des frères Elric, mais découvre également des nouveaux personnages aussi intéressants qu'intéressants: Pinako et Winry Rockbell.

La deuxième moitié de cet album s'intéresse surtout aux recherches du Full Metal Alchemist sur la pierre philosophale. Si la première partie, plus bavarde, n'est pas trop intéressante malgré une apparition furtive de Scar, la fin se termine par un combat intéressant et sur un cliff-hanger de format.

Vivement la suite donc !

19 12 2010
   

C'est toujours un plaisir d'ouvrir un nouveau tome de ce bon manga : "Fullmetal Alchemist".

Je dois bien avouer que je trouve que ce tome fait moins avancer l'histoire que le précèdent.

On commence tout de suite dans le vif du sujet : Ed' et Al' reviennent dans leur village natale, ils retrouvent leurs amis, et font réparer les parties métalliques de leurs corps.
Bon après, c'est vrai qu'il y a LES GRANDES révélations sur la pierre philosophale dans ce tome. On fini ce tome (un tiers) en "douceur", en alternant combats et autres révélations.

Enfin bref, le scenario se laisse vraiment bien suivre, avec pas mal de révélations et autres coups de théâtres. L'univers que l'auteure créé se diversifie. Enfin, j'ai quand même l'impression que dans l'anime, tout était mieux expliqué, l'intrigue prenait plus son temps (même si l'histoire originel était déformé). Et je dois dire que j'ai bien aimé la tonne de bonus que l'auteure a rajouté à la fin de ce volume.

Le dessin, j'ai l'impression se bonifie encore, il y a moins de Super-deformed, et plus de décors.

Encore un bon tome... Et l'introduction de la série est définitivement clôt.

13 2 2010
   

C'est parti pour le troisième volume d'un jolie coup de coeur qui je l'espère deviendra de plus en plus bon. En tout cas, ce tome-ci est aussi bon que le précédent même si très différent dans sa composition. En effet si le deuxième tome faisait la part belle à l'action et à l'introduction de nouveaux personnages, celui-ci calme le jeu et ralentit à première vu l'intrigue.

Ainsi les frères Elric qu'on ne présente plus se rendent dans leur village natal en pleine campagne. On découvre deux nouveaux personnages secondaires :
Winry Rockbell et sa chère grand mère nous sont donc présenté, si la seconde est peu interessante, la première prendra surement de l'importance par la suite. Elle posséde un design sexy très réputé dans l'univers du shonen, mais ici, on ne part pas dans des proportions trop exagéré, et puis cela fait du bien ce genre de personnage de temps en temps, hé hé.

C'est aussi l'occasion de mieux découvrir les automails et ce sytème de fixation d'âme en compagnie d'Ed et Al. C'est pas énormissime mais cela reste sympas. C'est donc un temps mort dans l'intrigue et même si on en apprend un petit peu sur le passé des deux frères, ceux-ci repartent vite et se rendent à Central, où se cache logiquement les dossiers concernant la tristement célèbre pierre philosophale, principale mystère du manga.
Se lance donc une intrigue bien scénarisé qui nous améne après un long suspense à une révélation terrifiante pour nos héros.

Ils se lancent finalement dans une ultime intrigue qui fait honneur à l'action. Deux combats se lancent alors et c'est là que l'on sent que l'auteur maîtrise diablement bien sa narration, le tout s'emboite parfaitement, sans temps mort, l'intrigue suit son cour sans aucune anomalies. Un peu de calme, du suspense, une révelation et de l'action, le tout s'enchainant à la perfection. Ceci étant surement dû au plus lent rythme de publication au japon et aux chapitres de soixantes pages. Peu importe c'est génial et le suspense final est terriblement frustant.

Encore un très bon volume, cette série ne cesse de m'emporter. Cette naration, ce suspense, ces personnages, ce scenario, ce n'est que le troisième tome et c'est déjà incroyable. Quant je me remémore certaines séries qui mettent plus de dix tomes pour se mettrent correctement en place. C'est indéniable, cette série est sublime.

8 4 2009
   

Un nouveau tome vraiment passionnant, ou l’on continue de suivre les frères Elric, dans un premier temps, il retourne dans leur village natal, ou l’on apprend de nouvelles choses sur leurs passés mais où l’on se rend également compte que malgré les apparences, ils restent des enfants avec leur faiblesses psychologiques (nombreuses).
La deuxième moitié du tome se centre sur des combats les opposants à des armures vides habités par l’âme de meurtrier, tout cela dans le but d’en apprendre un peu plus sur les agissements de l’armée... le dosage action / révélation / humour est vraiment parfait, les moments graves le sont vraiment mais l’humour trouve sa place un peu après.
Cependant ces trop longs combats viennent nuancer le tout, même si ils sont bien traités et qu’ils restent l’occasion d’apprendre pas mal de choses, il casse un peu le rythme, et on a l’impression d’un arrêt sur image après tout ces chapitres ou tant de choses se passaient... Mais cela reste une grande série !
Le dessin est vraiment bien, c'est un peu carré mais j'aime beaucoup le réalisme des planches, je trouve par contre les couvertures assez moches, elles n'ont pas beaucoup de couleurs.