45 865 Avis BD |19 861 Albums BD | 7 817 séries BD
 

Fullmetal Alchemist, tome 2

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 2Afin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 2Ce deuxième tome continu dans la lancée du premier, avec toujours des différences avec l’anime.

Tous les protagonistes apparaissent peu à peu. Nous avions fait la connaissance dans le premier tome des frères Elric, de l’équipe de colonel Mustang et de Lust et Glutony. Dans ce tome, c’est au tour d’Envy, Scar, le docteur Marcoh, Alex Louis Armstrong, Shou Tucker… d’entrer en scène. Ca commence à en faire du monde :)

Alors qu’Ed et Al sont de retour à Central City, ils vont être présentés à l’alchimiste tisseur de vie Shou Tucker qui pourrait leur donner des renseignements plus précis. C’est à partir de cette histoire que le côté enfant, faible et attachant d’Ed se fait le plus ressentir. Puis, de leur rencontre avec Scar, on voit le lien très puissant qui unit les deux frères Elric. Tout va donc beaucoup plus vite que dans l’anime puisque cette rencontre avec Scar n’a lieu que beaucoup plus tard. Des personnages qui ont beaucoup plus d’importance dans l’anime sont évoqué ici. On voit petit à petit les pièces dont ce sont servis les scénaristes de l’anime pour agrémenter leur série.

On fait également des découvertes sur certains personnages dont on se demande qui ils sont et quel est leur but (enfin, moi, je sais ;))

Le dessin me parait un peu plus détaillé que dans le premier tome, même si le fond est souvent noir, gris ou blanc.

Un deuxième tome vite lu, trop vite… il va falloir que je patiente pour le tome 3 maintenant !


Chronique rédigée par Cha le 14/09/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChaReflet de l'avatar de Cha
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.72
Dépôt légal : Aout 2005

Avis des lecteurs

9 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,72/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 12 2016
   

Ce tome 2 m’a plus plu que le premier. J’apprends à aimer l’univers que l’auteur a créé. Les personnages aussi me semblent plus convaincant, on nous les décrit lentement par petites touches par ci par là. Visiblement nous avons plusieurs sortent d’alchimistes : des gentils et des méchants. Les scènes de bastons sont parfois un peu envahissantes mais pas plus que d’autres manga finalement.
J’attends encore un peu plus de cette série : je voudrais qu’on s’attache plus aux objectifs des personnages (principaux comme secondaires) pour savoir ce qui les anime et pour mieux connaitre leur place dans cette société. Surtout pour moi qui ne connais pas l’animé.

Le dessin est un peu simpliste, on ne peut pas dire que les décors soient minutieusement détaillés, ni que les perso soient réalistes. Là aussi ça mériterait un petit effort, mais je ne pense pas que ça change d’ici la fin de la série.

Ce tome 2 est plutôt une bonne surprise pour moi qui ne suis pas spécialement addict de ce genre de manga.

3 9 2016
   

Je trouve ce tome un peu meilleur que le précédent. En effet, après une longue introduction qui semblait n’être destinée qu’à présenter deux personnages et un univers original, on sent que le scénariste commence à trouver des éléments d’ancrage plus profonds. D’un côté, il y a cette première histoire autour de Shu Tocker, qui est assez terrible dans son dénouement : le scénariste assume une certaine cruauté et dureté dans la narration qui surprend dans un univers très jeunesse. J’attendais un destin un peu plus rose pour la pauvre Nina et son chien mignon comme tout. Mais cette conclusion d’histoire permet également d’introduire un grand méchant dans l’histoire, Scar, qui s’est juré de détruire les Alchimistes. Enfin, alors que Edward et Alphonse semblaient revendiquer une certaine autonomie par rapport au pouvoir en place, voilà qu’ils semblent rentrer dans le rang, sous les ordres du capitaine (ou colonel) Flame, s’adjoignant ainsi l’aide de l’armée des alchimistes.

Après un premier tome qui papillonnait un petit peu d’un sujet à l’autre, on sent que l’auteur commence à fixer les choses, et à trouver la tonalité de la série. On attend désormais qu’elle s’engage véritablement dans une trame générale et que chaque personnage présenté (y compris Lust et Gluttony) y trouve sa place.

1 9 2012
   

Ce deuxième volet permet de replonger dans le monde de l'alchimie et de retrouver la quête des frères Elric. Les personnages sont l'un des points forts de cette saga. Ce tome permet d'en apprendre un peu plus sur les personnages du premier tome, tels que le colonel Mustang, Lust et Glutony, mais surtout de présenter quelques nouveaux protagonistes particulièrement intéressants.

Si les secrets de l’alchimiste tisseur de vie Shou Tucker ne manquent pas d'intéret, c'est cependant le personnage de Scar qui apporte le plus à ce récit. Ses combats face à Alex Louis Armstrong et aux frères Elric contribuent à dynamiser l'intrigue, tout en mettant en avant les liens solides qui unissent les deux frères alchimistes.

Un tome qui se dévore de la première à la dernière page.

19 12 2010
   

Un second tome meilleur, où l'on commence à mieux entrevoir l'univers (qui je le rappelle, dans mon souvenir, l'univers le plus cohérent que j'ai pu voir dans un shônen c'est dans FullMétal Alchemist, alors que le genre n'est pourtant pas forcément réputé pour cette caractéristique) et toute sa complexité.

Le scénario est sympathique. Outre les scènes de combats, on y retrouve des informations sur les chimères, sur la pierre philosophale, sur Scar et la guerre civile, et on voit de plus en plus de militaires hauts-gradés, tout les éléments du manga . On y voit aussi (même si leur noms ne sont pas encore mentionné), les homunculus. Comme dans le premier tome, j'ai la désagréable impression que les chapitres ne sont pas liés. De plus, chaque chapitre est survolés beaucoup plus rapidement que dans l'animé. Mais bon le scénario reste bon à suivre.

J'ai l'impression que le dessin c'est bonifié dans ce second tome, même si pour moi les planches sont encore trop vide, et il y a trop de Super-Deformed...

Une bonne suite !

13 2 2010
   

Après l'agréable surprise que fut le premier volume, j'ai bien vite décider d'acheter la suite. Et encore une fois je ne fut pas déçus. Malgrès une couverture moyenne comme le fut la première, pour cause selon moi d'un titre trop gros et d'un dessin trop petit, ce tome n'est pas avare en nouveautés.

Ainsi, en premier lieux, c'est une foule de nouveaux personnages qui s'introduisent, ils fallaient s'y attendre, les alchimistes d'états sont nombreux et paraissent tous plus charismatiques les uns que les autres. "Paraissent" car finalement on en voit que trop peu.

Le premier venu est donc ce cher Roy Mustang qui apparaissait furtivement à la fin du premier volume, on remarque tout de suite sa présence et son design attirant. C'est d'après moi le genre de personnage que l'on aime même si finalement il ne fait pas dans l'originalité. Il reste un personnage très plaisant à la manière d'un Kakashi, dans le même genre.
Sa chère lieutenant si je ne me trompe pas, répondant au jolie nom de Hawkeye est aussi un personnage sympatique, même si pour l'instant, elle nous est presque inconnue.
L'alchimiste d'état, Hugues est plus discret dans son design, que je trouve dailleurs très bon sans vraiment savoir pourquoi. J'ai beaucoup aimé ce personnage même si encore une fois il n'a fait qu'une bréve apparition.
Le dernier alchimiste d'état a être présenté, Alex Louis Armstrong, est un personnage hilarant et pourtant très puissant. Il a le don de me faire sourir et son design est je trouve, fantastique dans le genre.

Tout ce beau monde se retrouve face à un enigmatique personnage qui fait l'affiche dans ce tome, Scar, non non, pas celui du "Roi Lion", celui-ci est encore plus cruel et plus puissant que ce cher lion et posséde un charisme indéniable, marque de fabrique de tout bon méchant qui se respecte. Il posséde un pouvoir terrifiant qui fait même palir notre petit héro. Dailleurs celui-ci rentre dans une période de doute suite à une découverte émouvante et horrifiante. C'est sur, les deux héros m'ont l'air bien plus complexes que ce qui fait le plus souvent en matière de shonen.
Toujours au niveau des méchants, un petit nouveau des "septs péchés capitaux" fait son apparition, envy, je n'ai personnellement pas trop accroché au design par rapport aux deux autres, à voir.

Pour finir sur cette amas de personnages, il faut savoir que l'intrigue avance bien et que les mystères et les questions ne manquent pas, l'auteur a reussit à lancer son histoire à une vitesse incroyable, passionnant...

Un volume riche en actions, en personnages et en découvertes, j'accroche terriblement à cette série, la suite, la suite !

6 4 2009
   

Ce n’est que le tome 2 et déjà on ne sait plus ou donner de la tête, dans ce tome on a une enquête sur des recherches pour la création de chimères, des personnages importants qui apparaissent en grand nombre (les homonculus, Scar, Armstrong...) et qui déjà se lancent dans de grand affrontements, l’intrigue qui déjà prend une ampleur incroyable avec les secrets des recherches de l’armée, la vengeance d’un homme dont le peuple a été éradiqué par l’armée (encore et toujours... à se stade tout le monde aura compris qu’elle joue un rôle vraiment essentiel...) et sur tout ça, apparaît l’histoire la plus touchante du titre, avec une petite fille adorable !
Le personnage à la cicatrice est bien, stylé, il a beaucoup de charisme et me donne l'impression d'être très fort, en plus des personnages froids comme lui sont toujours très appréciés, donc c'est du bon.
Le dessin est pareil que dans le tome précedent, beau, réaliste et bien épuré, on se croirait vraiment dans d'utres pays, à côté de nos héros...
Par contre rien de nouveau pour ceux qui connaissent déjà le titre par l’animé, mais cela ne gâche pas le plaisir !

2 12 2006
   

Avec ce tome 2, l'histoire prend son rythme de croisière. On note toujours des différences avec l'anime. Ca peut être bizarre, parce qu'on attend la rencontre avec tel ou tel personnage, et ça se passe autrement... De même, des personnages peuvent voir leur importance modifiée par rapport à l'anime. Pour l'instant, les changements ne sont pas encore trop trop flagrants, mais ça tend à l'être de plus en plus, et c'est intéressant de voir comment avec un même univers et une même trame, on peut déboucher sur deux traitements différents...

Dans ce second tome, on fait la connaissance du redoutable Scar. C'est un homme bien mystérieux et sans pitié, qui deviendra l'ennemi des frères Elric.
Si cela avait échappé à certains au premier tome, c'est là qu'on peut encore se rendre compte de la richesse de ce manga. La mangaka tient bien en main son univers, mais aussi, elle nous marque par des thèmes forts. Bien évidemment, il y a la mort. Mais il y a aussi l'amour fraternel. Le lien qui unie Ed et Al est puissant, on peut le mesurer.
Il est intéressant de voir évoluer entre autres, un personnage tel qu'Ed. C'est un enfant obligé de se comporter en adulte. Malgré sa petite taille, ses paroles et son regard sont durs, si bien qu'on en oublie son jeune âge. Du coup, ses colères comme ses peines deviennent terriblement attachantes...

25 9 2005
   

La série continue vite, beaucoup d'éléments viennent s'ajouter à l'intrigue: l'arrivée d'un tueur d'alchimiste, de nouvelles infos sur la pierre philosophale et la transmutation humaine, l'histoire d'Ishbal... en bref, on n'a pas le temps de s'ennuyer à la lecture de ce tome.
Le dessin devient de moins en moins irréguliers sur les personnages récurrents et ceci n'est pas un mal. Bien que pour moi, l'anime reste supérieur au manga visuellement parlant.
Par contre, la mise en scène, et notamment celle des combats est vraiment impeccable.

Et un plus, non négligeable, on retrouve la présence des dessins humoristiques de la mangaka en couverture et en quatrième (sous la sur-couverture)