45 022 Avis BD |19 404 Albums BD | 7 698 séries BD
Accueil
Tome 8 : Les Messagers de Xing
 

Fullmetal Alchemist, tome 8 : Les Messagers de Xing

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 8 : Les Messagers de XingAfin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 8 : Les Messagers de Xing, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 8 : Les Messagers de XingUn tome EXCEPTIONNEL! De l'inédit 100%! Ca y'est on est enfin parti pour l'aventure originale de Hiromu Arakawa, la véritable trame de FullMetal Alchemist. L'animé en effet a été fait bien après et avait repris le début du manga en y incluant des nouveaux éléments. Ici certains personnages ont étés supprimés (notamment le Wrath ou Sloth de l'animé) pour en remplacer par d'autres!

Un tome de transition, la quête des 2 frères avance tout doucement, mais les nouveaux éléments du manga (la très grande nouveauté des personnages notamment). Un tome ni trop axé sur l'humour ni trop sur l'action. Les dessins sont notamment de plus en plus soignés et on remarque une très grande différence avec la qualité des dessins des premiers tomes.
Les nouveaux personnages ont une certaine classe, et sont vraiment difficile a imaginer pour ceux qui n'ont vu que l'animé et qui s'attendaient a voir pareil en manga.

Au niveau de l'originalité et du scénario, on ne peut pas faire plus original car c'est de l'inédit. A 100%! Et ça fait vraiment plaisir! Même ceux qui ont vu l'animé seront a partir de maintenant complètement perdu. Un nouveau monde, plus vaste que l'animé (qui se déroulait seulement a Amestris), de nouveaux personnages et surtout une quête qui s'annonce loin d'être terminé!

Mais c'est faux, le manga débarque réellement dans ce 8eme avec le scénario original de FullMetal Alchemist! Plein gaz!!! On a plus qu'une hâte: découvrir ce 9eme tome qui s'annonce exceptionnel! L'attente va être de plus en plus longue...


Chronique rédigée par angous le 17/09/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 16 (100,00 %)
  • Total : 16 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Acheter d'occasion : 2,61
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Mars 2006

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 8 : Les Messagers de Xing, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 4 2017
   

Encore un tome qui se lit bien, mais où il ne se passe pas grand-chose. Nos deux frères passent leur temps à la baston (comme d’hab), pour quelles raisons ? c’est pas vraiment très clair, mais peu importe. Cette fois ci on prend connaissances des Homonculus (c’est un gros mot ça, non ?), c’est pour moi le (seul ?) point positif de l’album, le reste est semblable aux autres volumes : il ne se passe pas grand-chose d’essentiel et on ne sait toujours pas quand va commencer la quête de Al et Ed.

Ce qui sauve encore ce volume, et peut être la série, c’est cet humour omniprésent, qui donne un côté pas prise de tête au manga.

Toujours la même critique donc : j’ai l’impression que ça n’avance pas mais la lecture reste agréable. La série mériterait toujours un but pour tous ses personnages, qui se contentent d’être gentil ou méchant, sans réelle motivation.

2 10 2016
   

Pour moi, c’est un tome dans la moyenne de la série. On y retrouve ce qui fait sa force, à savoir une idée originale autour de l’alchimie, des personnages sympathiques, une intrigue qui semble cette fois-ci se nouer autour du président king Bradley, lequel aurait quelques accointances avec les homonculus, et une bonne gestion de l’humour, qui vient ponctuer le récit sans prendre une part trop importante.

Mais on a quand même l’impression de faire du sur place. On retrouve ici cette narration à laquelle on commence à s’habituer, qui est principalement constituée de petites touches ici ou là, passant d’un personnage à un autre sans vraiment prendre le temps de fouiller les personnages. Ainsi, on aura le doit tour à tour à ce « père » des homonculus, à Barry le boucher, à May Chang venant du pays de Xing, et à Xin Jao, venant lui aussi de ce même pays dont il serait le prince, sans vraiment se fixer sur ces nouveaux personnages. Dans ce contexte, Al et Ed ne feraient presque que de la figuration, et ne prennent plus vraiment part à une intrigue suivie, se contentant de se battre contre des ennemis qui se pointent devant eux sans véritable motivation.

L’univers de la série et les deux personnages principaux restent des éléments appréciables de cette production, mais j’ai l’impression que l’on continue de faire des sauts de puce d’un personnage à un autre, en oubliant au passage de développer une véritable trame générale ou une quête pour nos deux héros.

18 4 2011
   

Mouais, ce volume est moins bon que le précédent et beaucoup moins intéréssant que le tome 6. Je crois bien même que c'est le tome dont j'ai pris le moins de plaisir à lire...

Je trouve que le scénario n'avance pas tellement, même si quelques révélations nous sont faites sur, les homonculus (et l'armée). Après, un découvre des personnages venus d'un nouveau pays, Xing. On doit donc, avant de les voir faire avancer l'histoire, apprendre à les connaitre. Pas mal d'actions, mais peu d'avancement dans l'intrigue générale, donc.

Le dessin, lui, est toujours vraiment sympa, assez épuré certes, mais bien lisible et doté d'une grande classe.

Un petit bémol dans la série (à noter, pas mal de bonus en fin de volume, miam !)

9 4 2010
   

Un très bon volume que voici, si ce n'est le meilleur pour le moment, une nouvelle fois l'auteur fait des merveilles en terme de naration et de construction de son intrigue, le tout s'emboite parfaitement et le volume donne cette impression d'être complet, chose qui n'était pas le cas pour le précédent. La couverture quant à elle reste toujours aussi sobre.

Le volume est divisé en plusieurs partis qui s'enchainent parfaitement, passant par des révelations, de l'humour, la découverte de nouveaux personnages puis pour finir de l'action. Un volume donc très complet et surtout très agréable à lire.

On commence donc avec la fin de la bataille qui s'était engagé dans le tome précédent, bataille qui finalement n'aura pas duré si longtemps, il faut dire que ce Bradley ne rigole vraiment pas. Une scéne vraiment interessante s'ensuit alors où les homonculus sont mis en avant, très énigmatiques...

Edward et Alphonse reviennent ensuite réparer leurs bras cher cette petite Winry qui bien sûr ne manquera pas de lui refaire la face au passage. C'est alors qu'on découvre trois nouveaux personnages, très sympatique. Lin étant le plus interessant, ce petit gars a le don de me faire bien rire et il a l'air de cacher son jeu. On finit le volume sur une touche d'action bien réalisé avec un Alphonse qui nous rappelle que lui aussi est alchimiste.

Un très bon tome qui m'a fait passé un très bon moment, je ne regrette décidément pas mes achats concernant cette série, vraiment très bonne.

22 4 2009
   

Que de révélations dans ce tome et en même temps que de nouveaux mystères qui s’offrent à moi !!
D’un coté, le président King Bradley dévoile un nouveau visage et se montre plus sombre et terrifiant que jamais, en étant celui qui orchestre le massacre des hommes de Greed, apparaît le « père » des homonculus qui ressemble à quelqu’un de connu, et de nouveaux personnages comme sait si bien les faire l’auteur, c’est à dire à la fois drôles et charismatiques, apparaissent ! Ceux ci, venant du pays de Xing, maîtrisent une bien étrange alchimie, ce qui offre donc de nombreuses nouvelles possibilités pour la suite, c'est pas mal trouvé !
Une nouvelle fois donc, un tome que j'ai dévoré de bout en bout comme si je n’en avait pas lu depuis des lustres !
Le dessin s'améliore, je vous le garantis, il est beaucoup plus réaliste, les décors sont beaucoup plus travaillés et les mouvements sont bien mieux faits, et en plus on démarre LE scénario original et non celui produit par l'animé.