45 019 Avis BD |19 404 Albums BD | 7 698 séries BD
Accueil
Tome 14 : Le Père et son Avarice
 

Fullmetal Alchemist, tome 14 : Le Père et son Avarice

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 14 : Le Père et son AvariceAfin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 14 : Le Père et son Avarice, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 14 : Le Père et son AvariceUn 14eme tome riche en...questions!!! La fin du tome 13 laissait entrevoir un nombre enorme de réponses pour la suite puisque Ed,Al et Lin se retrouvèrent ENFIN devant le Père des Homonculus... mais tout va se compliquer car celui-ci n'est vraiment pas celui que nous pensons malgré son physique...

Le scénario pulse donc en montrant de nouvelles pistes et donc de nouveaux mystères... QUI est ce Père? Pourquoi ressemble t'il tant a Van Hohenheim, le père des frères Elrics? Comment fait le Père pour accomplir un certain exploit en rendant l'alchimie inoffensive? Et pourquoi Scar et la petite May Chang ne subissent pas ce coup du sort et peuvent continuer a combattre??? Sans compter les GROS rebondissements avec la mort d'un (deux?) personnages et la résurection d'un autre!

En bref, un tremplin qui nous ammene vers un prochain tome a réponse mais j'y reviendrai.

Au niveau du dessin c'est vraiment de mieux en mieux, mention spéciale a Lin qui doit affronter les ames de la pierre, le style de dessin a ce moment est génialissime. Bref l'auteur s'est ENCORE amélioré.

Le tome est plus drole et contient plus de gags malgré le fait que ils rencontrent enfin le GRAND méchant de l'histoire...et les 11 pages de bonus vont reussir a détendre l'atmosphère...

Bref un tome moitié révélation (dans le sens ou de nouvelles questions sont soulevés) et moitié transition. Cette transition va nous ammener vers le prochain tome, un tome FlashBack riches en réponses puisque il devrait etre apparamment ENTIEREMENT sur la guerre d'Ishbal...On le voit bien a la fin, 3 personnages différents vont raconter cette histoire aux héros et ce qui s'est REELLEMENT passé...

Mais il faudra pour l'heure attendre novembre, comme d'habitude le cliffhanger final fait envie, bref FullMetal Alchemist restera surement le meilleur Shonen du moment depuis bien 2 ans maintenant!!!!


Chronique rédigée par angous le 14/09/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 16 (100,00 %)
  • Total : 16 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Acheter d'occasion : 2,61
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.10
Dépôt légal : Aout 2007

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 14 : Le Père et son Avarice, lui attribuant une note moyenne de 4,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 9 2017
   

Une fois Al sorti de Gluttony, le voici accompagné de son frère et de Lin devant le père des homonculus. On se dit que la confrontation va avoir lieu, et bien non, elle tourne court. Le père des homonculus qui ressemble au propre père des deux frères les laisse partir alors qu’il les a à sa merci. Bizarre. Mais bon, le combat donne lieu finalement à beaucoup de questions, sur les pouvoirs alchimistes notamment, ou sur l’identité de ce « père ». Lin se voit transformer, et j’avoue que j’aime bien cette idée, le scénario promet de ce côté.

Roy Mustang est contraint d’obéir aux ordres des homonculus, et les Al et Ed vont devoir suivre le mouvement. Tout le monde semble corrompu et on voit mal comment tout cela va finir.

En tout cas ce tome tient encore ses promesses, la lecture est fluide, et le propos se recentre autour des principaux protagonistes

8 10 2016
   

L’événement de ce tome, c’est bien sûr la confrontation du début entre Ed et Al, accompagné de Lin, est Hohenheim. Une confrontation qui finalement pose de nouvelles questions quant aux pouvoirs alchimiques et leurs liens avec les homonculus. Par ailleurs, le sort de Jin est assez prometteur pour la suite des événements. Tout cela est conduit avec le dynamisme que l’on connaît à la série, et finalement, ca reste un moment très agréable de lecture.

C’est pourquoi je suis particulièrement surpris de la tournure que prennent les événements suite à cette confrontation. Alors que Mustang, Ed et Al étaient à la merci des homonculus, voilà que ces derniers les laissent tout bonnement partir… J’avoue ne pas vraiment comprendre ce choix dans le scénario, qui manque un peu de panache et de cohérence : pourquoi les homonculus ne se débarassent-ils pas de celui qui représente une vraie menace, à savoir Roy Mustang ? Pourquoi n’emprisonnent-ils pas les frères Elric, après tout ce mal pour les retrouver ? Je trouve que l’idée qui permet à l’histoire de rebondir est un peu facile et précipité.

Mais la fluidité dans la lecture est tout de même facilitée par le fait que tous les protagonistes se retrouvent au même endroit au même moment, mettant fin au sentiment d’éparpillement qui avait prévalu dans les premiers albums.

Dans l’ensemble, ca reste un tome dynamique et bien construit, mais qui propose plus de questions que de réponses. Les nouveaux mystères s’ajoutent aux anciens et on se demande si l’auteur arrivera à tout déboucler de façon convaincante.

10 10 2011
   

(Quelle magnifique couverture).

Encore un excellent tome... C'est plus trop une surprise dans cette série.
Je l'ai juste trouvé légèrement moins palpitant que le précédent (d'où la perte d'une demie étoile), même si ça reste agréable à lire.
Tout comme les derniers tomes de la série, au fil de ces 180 pages, Hiromu Arakawa répondra à une foule de question sur l'univers de F.M.A. (sur les personnages, la politique ou l'histoire de cet univers), ce qui étoffera grandement le background (pour lui donner un aspect vraiment fouillé et recherché), par contre, ça amènera beaucoup plus de questions (la fin nous laisse sur quelques scènes avec quelques protagonistes, en plein suspens).

Le dessin lui est toujours excellent, lisible et fouillé.

Excellent, sûrement le meilleur shônen que je lis en ce moment :) !

Et en fin de volume de ce super opus, on trouve des dessin bonus de Hisae Hiwaoka, Seishi Kishimoto ("Satan 666"), Atsushi Okubo ("Soul Eater) et Ami Shibata ("Papuwa-Kun")

26 6 2009
   

Beaucoup de révélations, mais aussi beaucoup de nouveaux mystères, comme d'habitude, si ce n'est que ce tome est beaucoup plus prenant que certains.

Rencontre avec le maître des homonculus dans ce tome, étrangement le sosie du père des frères Elric sans être celui ci, et ce mystérieux individu maîtrise l’alchimie à un tout autre niveau que tous les personnages déjà rencontrés jusque là... exemple parfait de passage de l’histoire qui apporte autant de réponses que de nouveaux mystères, là je viens sûrement de lire un moment clé de l’histoire !

Greed revient et s’empare du corps d’un des personnages importants qui accompagnent les frères Elric depuis un moment (je vous dirai pas qui), décidément l’auteur n’est pas avare en surprises dans ce tome !

Dans la seconde moitié du tome les choses se calment un peu, chaque groupe continue ses conspirations de son coté, chacun essayant d’avancer ses pions tout en déjouant les tactiques de l’adversaire, mais comment avoir des coups d’avances quand la tactique en question reste obscure ?

De plus en plus passionnant, l’auteur ne me ménage pas avec son titre dont elle démontre à plusieurs reprises qu’elle maîtrise pleinement les mystères et les différents évenements ! En plus de cela le graphisme est des plus en plus fin, ce qui ne gâche rien à la note générale !