45 514 Avis BD |19 676 Albums BD | 7 778 séries BD
Accueil
Tome 21 : Le messager des ténèbres
 

Fullmetal Alchemist, tome 21 : Le messager des ténèbres

 
 

Résumé

Fullmetal Alchemist, tome 21 : Le messager des ténèbresAfin d'acceder au résumé de Fullmetal Alchemist, tome 21 : Le messager des ténèbres, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fullmetal Alchemist, tome 21 : Le messager des ténèbresL'auteur le dit sur le "marque page" lorsque l'on débute ce tome : l'arc final commence. On approche donc de la fin du manga.

Et on sent bien la tension du combat final qui approche. Entre les derniers mots avant le combat entre Ed et Winry, les mouvements et l'action spectaculaire qui se déroule dans le camp d'entrainement de East City et le retour de personnages très appreciés des lecteurs, que l'on avait pas vu depuis 5-6 tomes et en prime une révélation sur le passé de Mustang, ce que l'animé n'avait jamais fait... les lecteurs vont apprecier les rebondissements.

Ce tome est assez sombre car il est prédominé par un combat durant les trois quart du tome (jamais un combat n'avait été aussi long dans FMA !). Un combat qui se déroule de nuit et surtout face au plus puissant des 7 homonculus : Pride !!! Les dessins sont toujours plus soignés (Lin/Greed quelle classe!!) et le jeu d'ombre et de lumières est saisissant. L'auteur cherche même à nous conforter dans une peur profonde de Pride au travers plusieurs dessins sur une double page.

C'est parti, le combat final contre Father et les homonculus a débuté. Et franchement ça va être dur d'attendre le prochain tome surtout vu la fin ! Il va y avoir des morts et ce tome le prouve...

Le combat est très original, ainsi que le scénario et ses nombreux rebondissements à la 24h chrono... UN MUST!


Chronique rédigée par angous le 02/07/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 16 (100,00 %)
  • Total : 16 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,27 6,27 6,27
Acheter d'occasion : 2,61
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juillet 2009

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Fullmetal Alchemist, tome 21 : Le messager des ténèbres, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 3 2018
   

Ce 21ème tome est intéressant surtout parce qu'il est très rythmé. Beaucoup de duels, de bastons, qui durent assez longtemps.
Du coup on en oublierait presque qu'on est un peu paumé devant le nombre de personnages dont on ne sait plus qui fait quoi et qui est où. Pour bien faire il faudrait quelques morts, et encore comme les homonculus ont du mal à mourir, je ne suis pas sûr qu'on serait plus avancé.

Cela dit, mine de rien, on avance dans le récit. La fin est proche et certains personnages commencent à occuper le devant de la scène, se préparant à un affrontement de plus en plus imminent. Il faut être patient donc, et ne plus trop chercher les petits défauts tels que le manque de linéarité par exemple.

13 11 2016
   

Décidément, j’ai l’impression que le lancement de ce dernier cycle, amorcé dans le tome précédent, est assez poussif. Les forces n’en finissent plus de se réorganiser, entraînant les personnages d’un bout à l’autre d’Amestris dans une espèce de fouillis général. En l’occurrence, il serait bon Mustang revienne un peu au centre du récit : lui qui est resté à Central City alors que les principales révélations étaient découvertes par les autres personnages semble avoir du mal à revenir au centre des préoccupations. De la même façon Armelia Armstrong semble avoir du mal à s’imposer chez les homonculus et finalement, ses gesticulations semblent assez vaines.

Mais cet album reste digne d’intérêt, à mon sens, grâce à deux événements assez chocs. D’une part, il y a cet attentat qui vise le Président Bradley : même si on se fait peu d’illusions quant à un personnage qui semble immortel, cet élément permet de prendre conscience que la résistance s’organise véritablement. Ensuite il y a cet affrontement entre Al et Ed, que je vous laisse découvrir, mais qui ne pourra pas laisser insensible. Un combat assez long mais plein de surprises, tant sur les développements que sur les personnages qui y participent.

C’est toujours plein d’entrain, même si on sent que l’auteur a du mal à concentrer toutes ses forces au centre du récit pour leur faire aborder, ensemble, ce qui doit être le cycle final.

17 11 2012
   

Ce tome 21 entame le dernier arc de la série. Cela se sent... En effet, le rythme s'accélère pour, nous proposer toujours plus de révélations, d'actions, de retournements de situations, de retours de personnages majeurs dans la série, et QUEL PIED !!!

Le scénario est particulièrement travaillé, on sent qu'Arakawa sait où elle va en développant son intrigue toujours aussi dense (la résistance s'organisant dans l’équipe de Roy Mustang, l'importance conséquente que prennent les homonculus dans l'intrigue, etc...), sans oublier le côté "shonen de baston" (un combat original et assez long : un régal). Niveau histoire, j'ai hâte de connaître la suite de la série.
Et le dessin est toujours aussi soigné, dans un style nekketsu semi-réalise de toute beauté.

Je me répète, mais FmA est pour moi le meilleur shônen que j'ai pu lire.