44 836 Avis BD |19 334 Albums BD | 7 672 séries BD
 

Food wars !, tome 9

 
 

Résumé

Food wars !, tome 9Afin d'acceder au résumé de Food wars !, tome 9, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Food wars !, tome 9Comme on pouvait le sentir venir depuis quelque tome déjà, cette série devient très répétitive. En fait, le mécanisme de narration repose sur le principe super connu en manga de se faire succéder des scènes de combats. Ici, les armes ne sont pas des coups spéciaux, et ne relèvent pas d’un quelconque art martial, mais ce sont des plats. Comme on pouvait s’y attendre, on est donc dans une grande répétition d’un combat opposant des cuisiniers qui confrontent leurs techniques gastronomiques. Et comme on pouvait s’y attendre également, le héros de la série, Soma, remporte son duel contre l’adversaire Alice Nakiri, en allant, s’il vous plait, la défier sur son propre terrain. Compte tenu de la personnalité de Soma, c’est le passage intéressant de l’ouvrage.

Dommage que ca ne fasse que 1/3 de l’album. Le reste étant composé d’un duel entre Megumi, la copine de Soma, et Kyo, dont on ne sait plus trop qui il est, puis par un nouveau duel par deux personnages dont j’ai oublié le nom. Il faut dire qu’il y en a tellement que j’ai du mal à me fixer et finalement, à part Soma et Megumi d’un côté (les Bons) et Akira et Alice de l’autre (les méchants), j’oublie les personnages à mesure qu’ils arrivent dans la série. A cause du surnombre certainement, mais également au manque de charisme, à moins que ce ne soit à cause d’un manque de scénario construit : les personnages se succèdent mais comme ils ne participent pas à une aventure commune, il est diffcile de leur attribuer des rôles, et donc de se fixer sur tel ou tel.

Du coup, on s’ennuie, et ce malgré pourtant un certain dynamisme dans le dessin, qui représente l’intérêt principal de la série . La mise en scène des plats et leur impact sur les jurés est toujours un grand moment d’expression graphiques, même si, à force, ca devient également rébarbatif. Je passe assez rapidement sur cette idée saugrenue selon laquelle le Tortue Géniale local perd son kimono, voire son pagne, lorsque le plat est vraiment bon.

En matière de gastronomie, cette série a du mal à imposer son style : moins inintéressante que "Les Gouttes de Dieu", elle se révèle rapidement très répétitive, sans scénario, et donc nettement moins subtile que "Le chef de Nobunaga".


Chronique rédigée par gdev le 17/07/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 2873 (76,55 %)
  • 252 (6,71 %)
  • 628 (16,73 %)
  • Total : 3753 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 3,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Février 2016