46 600 Avis BD |20 216 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Fleur de peau
 

Fleur de peau

 
 

Résumé

Fleur de peauAfin d'acceder au résumé de Fleur de peau, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fleur de peauTous ceux qui ont lu un bouquin de Charles Burns ont pu goûter aux univers complètement déjantés qu'il a l'art d'inventer, les assortissant de personnages tout aussi décalés.

"Fleur de peau" ne fait pas exception à la règle. Ce recueil de trois histoires, aux formats inégaux, est donc une nouvelle fois une sorte d'OVNI de la Bd. Pour l'anecdote, il précède ce qui est à ce jour son chef-d'œuvre, "Black Hole".
S'il n'a certes pas la puissance narrative de ce dernier, il constitue néanmoins une très singulière et curieuse curiosité, dans lesquel on retrouve logiquement des thèmes récurrents dans toute sa bibliographie. En vrac, on pense à l'enfance traumatisée, aux délires d'hallucination qui peuvent en résulter, au désir trouble qui anime les êtres humains et le lien avec le sentiment de puissance, à la manipulation, au poids des secrets... Le tout s'appuyant sur un humour tout aussi absurde que les situations mises en scène.

Pourtant, derrière la façade souvent provoc', tant elle chamboule les stéréotypes de l'art séquentiel, il y a une très grande cohérence, comme un fil conducteur, dans les albums de Charles Burns. Car qui sait aller au delà de ce qui suinte en surface pourra faire des liens étroits entre chaque écrit de l'auteur.

Enfin, mais cela ressort de l'évidence, son dessin est divin, alors même qu'il véhicule toujours quelque chose de particulièrement dérangeant, car troublant...

"Fleur de peau" est donc à lire, en particulier pour ceux qui aiment s'écarter des sentiers battus !


Chronique rédigée par Hellspawn le 26/11/2013
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 20,43 20,43 20,43
Acheter d'occasion : 30,79
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Mai 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Fleur de peau, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 2 2015
   

Ce tome regroupe trois histoires indépendantes écrites juste avant "Black Hole", mais qui sont néanmoins toutes reliées. Chaque récit débute en effet là où le précédent s’est arrêté.

C’est d’ailleurs Tony, le héros de "Big Baby", qui nous présente le personnage principal de la première histoire, intitulée « Une vie de chien ». Le lecteur fait ainsi la connaissance de Dog Boy, un jeune homme aimable à la recherche de l’âme sœur. Sa quête n’est cependant pas très aisée car, suite à une transplantation cardiaque, il a tendance à se comporter comme un chien. Au fil des pages, cet homme-chien qui cherche à s’intégrer malgré ses différences et à trouver l’amour, s’avère de plus en plus attachant.

« Brûle encore », la seconde histoire, s’intéresse à Bliss Blister, jeune rescapé d’un terrible incendie qui a ravagé sa demeure familiale. Suite à ce « miracle », il devient prédicateur et leader de nombreux fidèles qu’il finit par préparer à la fin du monde. Cette histoire qui m’a fait penser à l’un des rôles interprété par Christopher Chance dans le deuxième tome de « Human Target », montre les dangers d’une foi aveugle et pointe du doigt le puritanisme américain et la mercantilisassions de la religion. Notons également l’allusion faite à Black Hole, lorsque l’un des personnages évoque la peste jeune.

Une fois le plat de résistance de cet album digéré, Charles Burns s’intéresse à un couple qui bat de l’aile. « Un mariage en enfer » raconte en effet l’histoire d’une jeune épouse modèle fort attachante, qui ne parvient cependant pas à consommer son mariage et qui s’inquiète également des absences répétées de son époux.

Le lecteur retrouve donc la noirceur et l’ambiance glauque des autres œuvres de l’auteur, mais également un brin d’humour délicieusement décalé et une touche de fantastique qui contribue à la bizarrerie des récits. Puis, il y a le plaisir de retrouver ce dessin noir et blanc somptueux, qui s’installe à chaque fois immédiatement au diapason de l’atmosphère étrange qui enveloppe chaque récit imaginé par le maître.

Un album qui n’a certes pas la puissance narrative de "Black Hole" ou "ToXic", mais que tout amateur de Charles Burns se doit de lire.