46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 1 : Bienvenu à Clebcity
 

Ficel, tome 1 : Bienvenu à Clebcity

 
 

Résumé

Ficel, tome 1 : Bienvenu à ClebcityAfin d'acceder au résumé de Ficel, tome 1 : Bienvenu à Clebcity, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ficel, tome 1 : Bienvenu à ClebcityL'éditeur essaie de promouvoir son poulain en comparant sa dernière oeuvre à La Planète des Singes, mais Ficel est bien loin d'égaler le roman de Pierre Boulle.

De fait, ce qui m'a frappé en ouvrant l'album, c'est le graphisme, soi-disant inspiré par Sfar ou de Crécy. Mais là où ces deux grands auteurs réussissaient à compenser l'aspect torturé de leur dessin par un dynamisme et une expression parfois miraculeuses, Terrier s'enferme dans un style enfantin sans âme, hésitant et parfois désagréable à la vue. Il compense légèrement par une histoire qui, si elle n'est pas originale, est tout de même sympathique à suivre, avec un ton très moderne.

Mais ce n'est pas suffisant, à mon sens, pour atteindre un niveau supérieur à médiocre.


Chronique rédigée par Spooky le 18/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,21 11,21 11,21
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.00
Dépôt légal : Aout 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Ficel, tome 1 : Bienvenu à Clebcity, lui attribuant une note moyenne de 2,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 8 2006
   

Bon, c'est assez original, c'est sûr, mais une fois accepté le postulat de départ, à savoir un chien "s'affranchit" de notre monde et entre dans une sorte de monde parallèle où ce sont les chiens qui dominent, on se retrouve dans une histoire assez convenue de régime totalitaire, même si la fin laisse peut-être espérer une suite plus originale.

Par ailleurs, je ne raffole vraiment pas du dessin.

Donc, voilà, bof bof.