46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Légendes d'un Fear Agent
 

Fear Agent : Légendes d'un Fear Agent

 
 

Résumé

Fear Agent : Légendes d'un Fear AgentAfin d'acceder au résumé de Fear Agent : Légendes d'un Fear Agent, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fear Agent : Légendes d'un Fear AgentEn attendant le sixième et dernier tome de l’excellentissime saga "Fear Agent", Akileos publie ce hors-série regroupant plusieurs histoires courtes consacrées à des missions de Heath Huston et imaginées par différents auteurs.

Outre Rick Remember himself, on découvre ainsi des scénarii d’Hilary Barta, Steve Niles, Mark Ricketts, Shane White, C.B. Cebulsky et Ivan Brandon. Toutes les histoires se situent hors continuité de la saga principale, avant la mission du premier tome. Force est de constater que les trois histoires écrites par Rick Remember («Rien à craindre», la première de l’album, «Douze pas en un» en milieu d’album et «Alors vint l’araignée» qui clôt ce tome) sont également les trois meilleures. Elles mettent en valeur la relation entre notre baroudeur de l’espace et son vaisseau vivant Annie, tout en mettant une nouvelle fois en avant les tendances suicidaires de cet anti-héros désinvolte qui a tout perdu au détriment d’un cynisme à toute épreuve et d’une haleine qui empeste trop souvent l’alcool. Les autres récits sont de courtes histoires également basées sur l’action, mais qui n’atteignent jamais l’excellent niveau de la saga principale.

Si l’alternance entre les deux dessinateurs attitrés de la saga principale (Jerome Opeña et Tony Moore) ne portait jamais vraiment atteinte à l’uniformité graphique, le ballet de dessinateurs sur cet album hors-série est parfois assez indigeste. Si Kieron Dwyer (qui avait déjà œuvré sur le dernier épisode du quatrième tome), Eric Nguyen et même Francisco Francavilla s’en sortent très bien, d’autres sont franchement moins efficaces ou ont un style beaucoup trop éloigné de Tony Moore, comme le style manga de Tommy Ohtsuka. Les autres dessinateurs présents sur cet album sont Paul Renaud, EJ. Su, Micah Farritor, Steve Mannion, Shane White et Rafael Albuquerque.

Même si ce hors-série n’apporte rien à la série principale, les fans sauront apprécier certaines histoires. Quant à ceux qui ne connaissent pas "Fear Agent", ce tome n’est probablement pas pour eux, mais la série mère demeure un must !!!


Chronique rédigée par yvan le 14/02/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Acheter d'occasion : 3,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Décembre 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Fear Agent : Légendes d'un Fear Agent, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 3 2010
   

En tant que gros fan de la série régulièrement ça faisait longtemps que j'attendais ce hors série. Et bien je pense que j'aurais pu attendre encore un peu car rien de pressait.

Les mini histoires sont à peu près toutes les mêmes, il s'agit d'aventures plus moins bizarres avec Heath le personnage principal. Les petites histoires n'apportent vraiment rien à la série, mais ça je m'en doutais, ce n'est pas forcément ce qu'on demande à un hors série. Par contre je m'attendais quand même à un minimum de qualité dans le choix des scenarii. Alors il y a parfois le petit côté à l'ouest du personnage et sa très célèbre malhonnêteté mais finalement Remender a trop laissé de champ libre sur ces collaborations. Je n'ai pas ressenti de vrai travail sur le personnage ni le fond de la série. Donc l'hommage est finalement assez pauvre, les invités sont vraiment tombés dans la facilité en exploitant à mort le caractère primaire de Heath et c'est tout.

Les dessins ne sont pas mauvais dans l'ensemble ce qui est sûr c'est qu'aucun n'arrive à la cheville de Moore et Opeña sur la série régulière. C'est peut être aussi normal puisque les autres sont des invités mais aucun ne m'a vraiment séduit. Tout ça vaut la moyenne mais pas plus.

En tant que fan de la série, je me devais de posséder cet album mais pour ceux qui ne sont pas accro, vous pouvez passer votre chemin sans problème et surtout aller apprécier la très très bonne série régulière.