44 941 Avis BD |19 367 Albums BD | 7 683 séries BD
Accueil
Facteur pour femmes
 

Facteur pour femmes

 
 

Résumé

Facteur pour femmesAfin d'acceder au résumé de Facteur pour femmes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Facteur pour femmesEn cette période de centenaire de la Première Guerre mondiale, "Facteur pour femmes" est à la fois en plein dans le sujet et en marge de ce qu'on nous offre depuis un ou deux ans. C'est évidemment une bonne chose.

En imaginant l'histoire d'un jeune boiteux totalement ignoré des femmes qui va profiter du premier conflit mondial pour se rendre indispensable au beau sexe pendant l'absence des hommes partis au front, le scénariste Dider Quella-Guyot développe une vraie bonne idée. Comme une sorte de "Y le dernier homme" historique, où les cartes des rapports humains sont totalement rebattues du fait de la rareté sur le marché d'un représentant de la gent masculine. Et parce que le boiteux n'a rien d'un héros sympathique et qu'il a sa revanche à prendre sur des années où on l'a ignoré et où il n'a reçu que les coups de son père, l'intrigue joue sur la noirceur humaine comme sur la parenthèse enchantée que la période de guerre représente pour lui comme pour nombre des dames et demoiselles esseulées...

L'histoire est très bien ficelée et très bien racontée. Et pour ce qui est de sa mise en images, Sébastien Morice a amplement rendu justice au joli scénario qui lui était proposé. C'est très beau, avec des couleurs chaudes et nuancées et de beaux paysages. Les femmes sont belles et sensuelles, tout en sensibilité. On croirait presque que c'est une femme qui les a dessinées tant elles sont crédibles de féminité.

L'album est long (110 pages) mais se lit avec délectation. "Facteur pour femmes" est une belle réussite. D'ailleurs, il est en cours de réimpression car il a visiblement connu un joli succès. On vous recommande de le découvrir !


Chronique rédigée par Jean Loup le 04/01/2016
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1286 (64,85 %)
  • 366 (18,46 %)
  • 331 (16,69 %)
  • Total : 1983 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 17,96 17,96 17,96
Acheter d'occasion : 14,28
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Facteur pour femmes, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 9 2017
   

C'est assez finement imaginée : lors de la mobilisation générale de 1914, personne n'est oublié, et surtout pas les hommes de cette petite île au large de la Bretagne, dont se rappelle à point nommé le continent. Mais seuls les valides partent et Maël, qui a un pied bot, reste seul sur cette île avec les enfants, les vieillards... et le femmes. Sachant piloter un vélo, il deviendra le facteur de cette petite île, apportant les bonnes et les mauvaises nouvelles du front aux fiancées et femmes éplorées. Ce récit n'aurait pu être qu'une large intrigue romantique, le jeune Maël enchaînant les conquêtes féminines mais la finesse du scénariste en fait quelque chose de beaucoup plus recherché. Tout simplement parce que si Maël profite de la situation, il faut être deux pour faire l'amour et les femmes esseulées ne sont pas toutes de naïves ingénues. Par ailleurs, l'auteur joue beaucoup sur la personnalité du jeune Maël : il n'a pas forcément mauvais fond en début d'histoire, mais devient manipulateur, un véritable prédateur, prenant ainsi sa revanche. Lui qui avait été la risée de l'île compte tenu de son pied bot devient la coqueluche que ces dames s'arrachent en secret, comme si finalement la rareté de la figure masculine sur l'île faisait prendre conscience que Maël n'est pas si repoussant. Et puis, au fil des années, Maël n'est plus qu'une simple distraction, et on commence à s'interroger sur ce qu'il adviendra lorsque les hommes reviendront. On joue sur les sentiments, on joue sur les personnages, on joue sur le huis clos que représente cette île, on joue sur le personnage de Maël, plutôt innocent en début d'ouvrage qui devient une personnalité plus malsaine que malfaisante, on joue sur le secret de ces relations, chacune pensant être exclusive, on joue sur la peur d'être découverts qui fait suite à l'insouciance de savoir les hommes loin de l'île. Non décidément, cette histoire est bien plus riche qu'une intrigue qui mettrait en scène seulement un pauvre bougre restant seul au milieu de plein de femme. Une intelligence dans la narration, une finesse dans les idées et une vraie recherche dans l'évolution des personnage viennent compléter ce joli tableau.

Un tableau d'autant plus joli que le dessin vient illuminer toute cette histoire, à la fois naïf et mature, comme pour mieux souligner les états différents de Maël tout au long du récit, mettant en avant l'authenticité des relations, et la féminité de toutes ces femmes de tous âges, de toute morphologie, et de tout métiers confondus.

"Facteur pour Femme" est un one shot efficace qui nous amène un nouveau point de vue sur la première guerre mondiale. Non pas celle des hommes au front, mais celle de ces femmes restées seules, obliger de remplacer les hommes, aussi bien au champs que dans les lits. Ce n'est ni graveleux ni glauque, l'auteur aura su éviter cet écueil, et on préfère s'intéresser à la dualité de la nature humaine.