44 537 Avis BD |19 189 Albums BD | 7 632 séries BD
Accueil
Tome 19 : Super team
 

Fables, tome 19 : Super team

 
 

Résumé

Fables, tome 19 : Super teamAfin d'acceder au résumé de Fables, tome 19 : Super team, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fables, tome 19 : Super teamCe dix-neuvième tome reprend les épisodes #101 à #107 de la série US et fait donc suite au fameux centième épisode de la saga.

L’album commence en douceur avec un épisode dédié à Bufkin, le singe sans ailes qui est toujours bloqué dans l’ancien bureau du maire depuis l’attaque de Mister Dark sur Fableville. Encore gonflé à block par ses récentes prouesses, le petit héros se lance dans une nouvelle quête héroïque qui devrait le mener vers les sommets. Cette aventure (L’ascension) dessinée par Eric Shanower est assez drôle et divertissante, mais certainement pas incontournable.

Puis vient le plat de résistance, un arc en cinq épisodes qui poursuit l’intrigue du tome précédent. Les fables se retrouvent coincés à Haven, où le terrible Mister Dark ne devrait pas tarder à franchir les protections magiques mises en place par le roi Ambrose. En dernier recours, Pinocchio parvient à convaincre la nouvelle sorcière en chef Ozma de constituer une équipe de super-héros pour faire face à leur terrible ennemi. Willingham en profite pour revisiter tous les poncifs du genre avec énormément d’humour. Du recrutement du « Super Groupe » à leur entraînement, l’auteur multiplie les clins d’œil amusants, notamment lorsque Pinocchio parodie le professeur Charles Xavier en se déplaçant en chaise roulante. Mais l’auteur ne fait pas que s’amuser car il pense également à conclure cet arc de manière surprenante, tout en faisant évoluer les intrigues parallèles de manière intéressante, notamment celle du père de Bigby parti à la recherche de Ghost.

Le tome se termine par un épisode (Waking Beauty) dessiné par Terry Moore (Echo), qui sert principalement à lancer la série « Fairest », le nouveau spin-off de Fables. Cette histoire qui se déroule dans l’ancienne capitale de l’adversaire en compagnie d’Une Belle au Bois Dormant bien endormie, est assez dispensable et sert surtout de procédé marketing.


Chronique rédigée par yvan le 31/10/2013
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2329 (58,21 %)
  • 1101 (27,52 %)
  • 571 (14,27 %)
  • Total : 4001 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Aout 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Fables, tome 19 : Super team, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 2 2017
   

Bill Willingham continue à se faire plaisir avec sa série à succès.

Dans ce 19e recueil, l'amour de Pinocchio pour les comics (rappelez-vous, quand Blue était encore là et que Mouche n'était pas un prince surpuissant !) est exploité avec humour. Le pantin le plus célèbre de Gepetto ne brille pas forcément par son intelligence dans la série, mais en prenant au pied de la lettre les clichés de la bande dessinée américaine, il permet au lecteur amateur de super-héros de voir les personnages de "Fables" s'évertuer à constituer une équipe à la X-Men ! Le but est d'affronter le terrible mister Dark, mais c'est pour le scénariste l'occasion de s'amuser et de rendre hommage aux codes de l'univers super-héroïque.

Si l'on n'a jamais lu de BD de super-héros, les références vont évidemment rester hermétiques. On peut aussi regretter ce choix de Willingham à un moment où l'affrontement avec Mister Dark aurait peut-être nécessité plus de sérieux pour ne pas perdre en intensité. Cependant, le côté fun de l'affaire l'emporte et on lit tout cela avec intérêt et divertissement.

Le passage avec le singe Bufkin est plus faiblard, et autant prévenir le lecteur : ce personnage continue à prendre pas mal de place dans le tome 20. Mais pour ce qui est de ce 19e album, on peut dire qu'on a là un "Fables" tout à fait honnête qu'on prend plaisir à (re)lire.