44 718 Avis BD |19 285 Albums BD | 7 662 séries BD
Accueil
Tome 4 : Le dernier bastion
 

Fables, tome 4 : Le dernier bastion

 
 

Résumé

Fables, tome 4 : Le dernier bastionAfin d'acceder au résumé de Fables, tome 4 : Le dernier bastion, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fables, tome 4 : Le dernier bastionCe 4ème tome est déterminant et avait été assez attendu puisqu'il raconte à travers Boy Blue les derniers instants vécus par les Fables chassés des Royaumes par l'Adversaire. C'est ainsi vraiment la première fois que Willingham jette le lecteur dans les Royaumes avec sa vision.

On découvre comment un peuple peut vivre un état de siège mais aussi comment certains vont réagir, les véritables personnalités se dévoilent, certains montrant de la lâcheté et de la cupidité, d'autres du courage et de la fierté. L'ambiance n'est pas joyeuse car les Fables vivent une période dure. Ce récit est assez triste dans le fond car on voit disparaître des personnages importants. L'auteur a vraiment bien transcrit l'ambiance de la guerre et l'horreur qu'elle peut provoquer.

Niveau dessin, l'auteur a bien été choisi pour cet arc car son style colle très bien à la situation et à l'environnement dans lequel se déroule l'action. Le style est tout de même très comics mais se démarque un peu, je ne saurai pas en dire plus.

Dans l'autre partie de ce tome, retour à l'heure actuelle où Fableville se retrouve confrontée à une attaque surprise de l'Adversaire qui y envoie ses premiers homme. Ce nouvel arc promet plein de surprises au prochain tome mais pour l'instant, le suspense est de taille, peu de personnages sont encore impliqués et ça ne devrait pas tarder à éclater.

Au dessin on retrouve Mark Buckingham, qui est très bien dans sa série. C'est lui qui a les rennes des épisodes de la série régulière et on sent qu'il s'amuse vraiment à dessiner les nouveaux personnages en leur trouvant toujours l'expression qu'il faut.

Très bon tome que le dernier bastion, on en apprend enfin plus sur le passé des Fables et l'épisode "normal" démarre sur un arc très intéressant.


Chronique rédigée par Fa le 01/07/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,64 10,64 10,64
Acheter d'occasion : 24,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Novembre 2007

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Fables, tome 4 : Le dernier bastion, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 10 2013
   

On avait entendu parler de l'Adversaire dès le premier tome, mais ce n'était qu'un élément explicatif du contexte. Les Fables étaient en exil, ce qui justifiait leur regroupement à Fableville, mais l'essentiel était bien de savoir qui avait assassiné Rose Rouge, la soeur de Blanche-Neige. Après la révolte de la ferme (tome 2) et les intrigues de Barbe-Bleue (tome 3), la guerre avec l'Adversaire occupe cette fois le devant de la scène.

Il y a donc des révélations importantes. Le prologue "Le dernier bastion" occupe un bon tiers de ce quatrième album et relate une bataille marquante entre les Fables et les troupes de l'Adversaire. Le personnage de Boy Blue y tient une place essentielle, qui préfigure un tome ultérieur qui le placera en personnage principal. Sa relation avec le petit chaperon rouge (qui n'est plus petit, d'ailleurs !) donne du sel aux trois autres épisodes de ce recueil, où la communauté des Fables voit surgir une nouvelle arrivante dont personne n'attendait le retour. On vous laisse découvrir tout cela...

Bill Willingham ne perd rien de son inspiration ni de sa verve. Les dialogues sont toujours très soignés, souvent savoureux, avec de l'humour et une intrigue qui part en ramifications diverses sans jamais se perdre. Le groupe de personnages a beau être très étoffé, le lecteur parvient à tout suivre sans le moindre problème, ce qui montre la qualité du scénario. Au dessin, les différents auteurs s'en sortent honorablement sans casser la baraque.

"Fables" est une série intéressante et riche. N'hésitez pas à la découvrir, d'autant qu'elle s'adresse à tous les lecteurs, bien au-delà du cercle des amateurs de comics.

30 8 2013
   

Au début de cet ouvrage, je m'inquiète : on nous propose de nous raconter l'histoire des Liliputiens. Nous présenter des petites histoires, c'est ce qui a été fait dans le tome précédent, et je n'ai pas aimé. Et pourtant, ici, j'ai trouvé cette histoire bien menée, et bien expliquée. Elle se concentre également sur l'exode des Liliputiens vers la Ferme, ce qui permet de renouer avec l'environnement de cette série. Surtout, cette histoire est courte.

Bien vite, en effet, on se concentre sur la guerre entre les Fables et l'Adversaire : on revient sur les derniers instants des derniers Fables dans leur monde d'origine, jusqu'à l'exode vers Fableville. Depuis les allusions dans les tomes passés sur cette guerre, j'attendais avec impatience de découvrir cette période de l'histoire des Fables et je ne suis pas déçu. Si on se concentre ici uniquement sur la dernière bataille, si on ne connaît pas encore vraiment qui sont ces Adversaires, ca fait du bien d'explorer ce qui s'est passé avant (ou concomitamment) l'installation des Fables à New York. Toute cette partie est gérée avec rythme, et on retrouve plusieurs figures des contes de notre enfance, ce qui est toujours un bonheur dans cette série. Outre Robin des Bois (notamment), on s'intéresse en particulier au Petit Chaperon Rouge, qui a bien grandi, et dont le destin supposé permet d'enrichir le récit de la bataille avec une petite histoire romantique, et de donner un peu de piquant à la vie à Fableville. L'auteur ne se repose pas sur ses lauriers et met son monde en danger, il invente de nouveaux développements pour que l'univers qui nous est présenté, et que j'apprécie, gagne en complexité. J'ai bien aimé, sauf peut-être cette histoire de Prince Charmant, qui tente de voler la mairie...

Après un petit passage à vide dans le tome 3, ce tome 4 semble remettre la série à son meilleur niveau.

14 6 2010
   

Ce quatrième tome revient sur le passé de Blue Boy et sur les derniers jours des Fables avant leur fuite vers le monde des communs.

L’histoire des derniers instants du royaume des Fables avant de tomber aux mains de l’ennemi n’a rien du conte de fées, même si les personnages sont issus de contes pour enfants. Bill Willingham n’hésite pas à faire couler le sang et à sacrifier certains de ces protagonistes qui ont animés notre enfance.

L’auteur profite également de cette histoire pour revenir sur la relation entre Blue Boy et le Chaperon Rouge. Une relation amoureuse qui est non seulement touchante, mais qui réserve également son lot de surprises et qui risque bien d’avoir des conséquences sur le présent des Fables.

Me voilà définitivement fan de cette série !