46 510 Avis BD |20 170 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Fables amères - De tout petits riens
 

Fables amères - De tout petits riens

 
 

Résumé

Fables amères - De tout petits riensAfin d'acceder au résumé de Fables amères - De tout petits riens, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Fables amères - De tout petits riensChabouté a désormais une jolie collection d'albums à son actif et s'est fait une place particulière dans le paysage du neuvième art. Dans la lignée graphique d'un Comès, il a notamment signé "Tout Seul", "Pleine lune", "Quelques jours d'été..." et "La Bête". Sorti en mars 2010, "Fables amères" est sa dernière livraison en date (au moment où j'écris ces lignes en tout cas !).

Tout est dans le titre ou presque. Dans la lignée d'un Philippe Delerm et de sa première gorgée de bières et autres plaisirs minuscules, Chabouté opte pour de très courts récits sans lien les uns avec les autres, si ce n'est le goût amer qu'ils laissent ou qu'ils expriment. L'exercice est intéressant mais périlleux car il laisse peu de place au scénario pour prendre son envol, et ce d'autant plus que Chabouté opte pour un découpage lâche, avec peu de cases par planche et avec un côté contemplatif qui laisse beaucoup de place au dessin.

L'ensemble a du mal à convaincre. Certains récits sont plus forts que d'autres (la fin du récit dans l'avion notamment), s'extirpant de la banalité pour aller plus en profondeur. Mais en jouant sur l'humanité et sur ses désillusions quotidiennes, Chabouté a du mal à toucher le lecteur. Oui, on peut être blessé par des attitudes maladroites. Certes, on ne sait pas à qui on s'adresse sur Internet. En effet, de nombreuses personnes âgées regrettent leur jeunesse. Mais quand on ne va pas au-delà de ces lieux communs, le lecteur referme l'album avec déception et amertume.

Un album mineur de ce sympathique auteur.


Chronique rédigée par Jean Loup le 10/07/2010
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,64 11,64 11,64
Acheter d'occasion : 15,43
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Mars 2010

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Fables amères - De tout petits riens, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 1 2013
   

Chabouté nous livre ici quelques petites histoires, dont on ressort un peu désabusé. L'idée est de mettre en scène des décalages plus ou moins touchants : décalage entre un couple qui s'engueule à propos de la décoration de l'appartement et un SDF qui aimerait bien avoir ce genre de préoccupation; décalage entre la naïveté et la fraîcheur d'une enfant et le sérieux de celui chargé de son extradition ; décalage entre les identités et personnalités virtuelles et les réelles... L'ensemble fait quand même mouche, car le talent de Chabouté est de rendre tout cela authentique et proche de nous. Encore une fois, la grande maîtrise de Chabouté nous rend ces situations très réalistes. Dommage toutefois qu'il n'ait pas eu plus d'ambition et qu'il n'aille pas assez loin. Dommage que l'ensemble prenne parfois un ton démagogique, et dommage qu'il ne s'attaque qu'à des lieux communs (la peur de l'étranger dans le métro, le balayeur de Paris qui idéalise sa vie au pays, la confrontation entre jeunesse et vieillesse). Je me serais attendu à quelque chose de plus relevé, et faisant preuve de plus d'imagination. L'exercicie de présenter des petites histoires sur quelques planches est difficile et on sent que la mise en situation ne prend pas toute la place qu'elle devrait.

Le style Chabouté fait mouche, mais dommage qu'il ne soit pas mis au service de fables plus ambitieuses.