46 372 Avis BD |20 096 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Eva K
 
Note moyenne de la série : 4.17

Eva K

Eva K est une série BD qui est ou a été éditée chez Soleil Productions.
Giroud (Scénariste), Baruti (Dessinateur) ont travaillé sur cette bande dessinée.

Eva K est parue initialement en Septembre 1995, le plus récent album référencé sur Coin BD datant de Juillet 1998.

A ce jour, 3 albums BD concernant Eva K sont référencés dans notre base, et 3 avis BD lui attribuent une note moyenne de 4,17/5.

 
Aucun mot-clé n'a été défini. Ajoutez-en !
 
Ajouter un album à cette série
 
 
Evolution de la série Eva K au fil des tomes :
Evolution de la série Eva K au fil des tomes
Export Graphique de l'évolution de la série
 

Eva K, tome 1 : Les hommes du train

Note moyenne de l'album : 4,00
Septembre 1995
 
Voilà une série qui commence en 1995 et qui se déroulera sur trois tomes. L'idée est de cambrioler un train qui transporte une collection de statuettes ayant une très grande valeur. Pour cela il faut réunir une équipe ou chacun a une sorte de spécialisation par rapport au besoin de ce vol. Et un de ces hommes se trouve dans un pénitencier pour purger une longue peine. Evasion, ambiance trouble, atmosphère de petits voyous, tout ceci... [suite du résumé]
 
 

Eva K, tome 2 : Amina

Note moyenne de l'album : 4,50
Avril 1996
 
Comme promis, voici le tome 2 d'EVA K. Nous rentrons dans le vif du sujet. Cette république africaine se révèle être une dictature pas si loin de nous sur le plan géographique voir politique. La corruption règne en maître avec son lot de réactions diplomatiques plus ou moins étouffés en fonction des intérêts financiers que certains pays y trouvent. Ne citons pas de noms, a chacun de découvrir sa vérité. Ce sujet est donc avant... [suite du résumé]
 
 

Eva K, tome 3 : Traquenard

Note moyenne de l'album : 4,00
Juillet 1998
 
Vous avez lu les deux premiers albums...? Alors voici la suite et fin de la série. Nous sommes toujours dans le même pays. La police nettoie les rues d'une manière violente et révoltante pour nous, confortablement installés dans notre petite vie assez douillette. Nos héros se débattent entre mésentente dans leur groupe, trahison, bagarre, répression, viol, etc. Une fin de série qui reste toujours aussi oppressante. [suite du résumé]