46 567 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : Eva aux mains bleues
 

Eva aux mains bleues, tome 1

 
 

Résumé

Eva aux mains bleues, tome 1Afin d'acceder au résumé de Eva aux mains bleues, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Eva aux mains bleues, tome 1Il faut dire que ce qui m'a vraiment épatée, c'est la façon qu'à Dethan de raconter cette histoire. Je ne sais pas comment dire, mais c'est vraiment l'art et la manière de faire rêver, c'est tellement plein de poésie... A partir d'un fond pas forcément des plus denses, elle réussit à toucher juste, à intéresser, avec des petits riens, c'est vraiment émouvant.
En plus, avec comme décor la campagne, je ne pouvais espérer mieux ! J'ai l'impression de me retrouver dans cet album. C'est tellement criant de vérité sans être terre à terre... Oui, ce qui m'a beaucoup plus, c'est que j'ai retrouvé une partie de moi dans cet album.

Les dessins sont très jolis, fins et doux, et les couleurs également, c'est un régal pour les yeux. Dethan a vraiment un style qui coule tout seul, tout en finesse, c'est très agréable...

Mais (car il en faut un), oui c'est poétique, oui Dethan sait raconter son histoire, seulement c'est un peu creux somme toute je trouve. Si je redeviens objective et terre à terre, je trouve que cela aurait pu être plus fouillé, effectivement, on passe vite sur les événements...

Mais pas de méprise, c'est un très bel album que je conseille, de par son graphisme très joli et la poésie de son histoire.


Chronique rédigée par sonia le 13/05/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de soniaReflet de l'avatar de sonia
Statistiques posteur :
  • 323 (65,92 %)
  • 2 (0,41 %)
  • 165 (33,67 %)
  • Total : 490 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 7,95
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Avril 2004

Avis des lecteurs

12 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Eva aux mains bleues, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 3 2012
   

Ça on peut dire que c'est un roman graphique vraiment réussi.

Le dessin est plutôt joli et frais. Alors certes, comme souvent, il n'est pas aussi beau que celui qui sert de couverture (qui est tout simplement magnifique). A l'intérieur, le dessin est très poétique, sensible, coloré, doux, agréable à l’œil, mais aussi assez immature et manquant de maîtrise (il faut le dire, certaines cases sont un peu ratés) ! Et pourtant Isabelle DETHIAN n'est pas une débutante en BD (mais du peu que j'en ai vu, je trouve le dessin de ses autres BDs plus maîtrisé). Mais bon, dans l'ensemble, la partie graphique de l'album est plutôt réussi.

Le scénario est juste génial. L'héroïne est une petit gamine rigolote, vraiment sympathique à suivre... Il ne lui arrivera pas grand chose de plus que les enfants de son âge lorsqu'ils sont en vacances chez leur grand-parents (mais c'est vrai que sa famille est un peu timbrée). Mais I. Dethian a vraiment un vrai talent pour raconter de jolies aventures pleines de bonne humeur (et la métaphore de la puberté est superbement bien trouvé).

Pour tous les amateurs de roman graphique traitant du bonheur (et non des futilités) ; un rayon de soleil :) !

5 1 2006
   

Tout comme Doña Hermine, j’ai été déçu par cet album empli d’anecdotes sans grand intérêt formant une succession de faits anodins. Ca reste très descriptif, voire trop. La sensibilité de la fillette au monde qui l’entoure ne suffit pas pour rendre cet album touchant. Album dont l’histoire m’indiffère car il n’apporte rien mais dont le dessin me plaît.
Je précise que j’apprécie le travail d’Isabelle Dethan mais c’est la bd en question que je note et non mon capital sympathie envers l’auteur.

4 1 2006
   

Voilà un album que j'ai trouvé mignon.
Le dessin n'est pas tout à fait le genre que j'aime (notamment la colorisation), mais il est léger et agréable à regarder. Seul point qui m'agace un peu : les yeux de chouette de la gamine dont je trouve le visage un peu figé.
Côté histoire, c'est plein de jolies choses, d'idées sympas, d'humour léger. Ca se lit très bien et l'ambiance est assez bonne.
L'ennui, c'est qu'à part avoir un sourire aux lèvres assez souvent durant la lecture, je n'ai pas ressenti grand chose. Je n'ai pas été transporté comme j'aurais espéré l'être pour une telle BD. Résultat, je me retrouve avec un album que j'ai lu assez rapidement, qui m'a coûté cher, dont je ne peux pas dire que j'ai trouvé l'histoire captivante et dont je n'ai pas su retirer la passion que j'aurais aimé qu'il m'apporte : je classe une BD comme étant "franchement bien" à partir du moment où je ressens l'envie de la relire dès que possible pour ressentir à nouveau les émotions qu'elle m'a fait ressentir en première lecture, et là... ce n'est pas le cas.
Ceci étant dit, je la relirais tout de même, pour voir si j'étais mal embouché en première lecture ou non.

22 7 2005
   

L’histoire mignonne d’une petite fille qui passe ses vacances à la campagne chez sa grand-mère. C’est gentillet, reposant, distrayant, mais vraiment pas révolutionnaire. La lecture est facile et agréable, mais les émotions quasiment absentes. La petite Eva a aussi parfois des réflexions bien mûres pour son âge, se mettre à la place d’un enfant n’est pas toujours chose facile pour un auteur adulte.

Le dessin, lui, est superbe. Le style de Isabelle Dethan me plaît vraiment, léger et coloré. Par contre, désolé d’être aussi bassement matériel, mais pourquoi un prix de 14 euros ? Certes le livre est joli, mais de format plus petit que la norme… Moi je trouve ça trop cher.

Bon, une petite BD bien gentille, mais qui ne m’a pas vraiment marqué ou touché, ce qui est quand même le but avec ce genre d’œuvre non ?

10 1 2005
   

Eva s'inscrit dans la lignée de Tante Henriette : un quotidien tout en douceur, le temps des vacances, rien d'extraordinaire, somme toute. C'est cette poésie de tous les jours que Dethan sait si bien raconter.
Les mains bleues, dont je pensais que l'intrigue tournerait autour, n'est finalement qu'une partie d'une partie de la vie de cette adolescente, qui nous touche car elle est comme les autres. Les mêmes attentes, les mêmes interrogations.

Le dessin est superbe, je ne peux rien dire de plus.

19 12 2004
   

Sublime, et ça n'étonnera personne j'imagine.
Aaah... Isabelle Dethan...
Là encore, comme dans toutes ses oeuvres, elle nous éblouit par la finesse de ses histoires.
Eva a un côté réel tout à fait étonnant. Elle est pleine de sensibilité, parfois fragile (presque précieuse), parfois amusante, mais résolument humaine et touchante.
Je m'attendais à un petit côté fantastique au début de ma lecture. Ces mains bleues de mère en fille m'intriguaient, et finalement, je me suis trompé, mais la magie ne vient finalement pas du fond de l'histoire, mais bien de la manière dont elle est racontée.
Complètement indispensable à lire.

Doña Hermine :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Doña HermineReflet de l'avatar de Doña Hermine
19 12 2004
   

Je n'ai pas du tout été touchée ni par les persos, ni par ce qu'il leur arrive ou pas. Probable que je ne me suis pas reconnue dans le perso d'Eva, d'où ma relative indifférence, mais ce n'est pas tout : le dessin, lui-même ne m'a pas rallié à la cause de cette BD. Tout (y compris le scénario) me paraît figé, artificiel, improbable voire un peu énervant. Dans le genre peinture sensible du quotidien et des rapports humains, je préfère très nettement le Davodeau de "Chute de vélo".

3 11 2004
   

C'est certain, cette BD qui tourne autour de l'adolescence d'une jeune fille possède d'indéniables qualités. Le dessin est agréable, et les couleurs pastels qui vont avec appaisent. Le lettrage et la mise en couleur des textes sont très bien réalisés aussi.

Le contenu, le récit, nous fait passer de bons moments avec de petites anecdotes familiales du type celles que l'on a vécu, pour nombre d'entre nous. Et, il faut le reconnaître, c'est bien agencé, c'est bien mis en forme.

Bon, enfin, il faut terminer en disant que ce n'est pas essentiel. On reste trop souvent dans le domaine du constat et de la béatitude pour réellement avancer avec ce livre.
Il me semble qu'Isabelle Dethan a déjà fait plus fort, plus intense. Qu'elle s'engage à nouveau, quand elle est grinçante, il sort plus de force de ses travaux.

12 10 2004
   

On retrouve dans cet album le style inimitable d’Isabelle Dethan : des visages aux yeux envoûtants, une lumière incroyable, une finesse du trait dont je deviens de plus en plus fan.

Maintenant, effectivement, il ne se passe pas grand chose. C’est l’histoire d’une petite fille qui justement ne l’est plus tant que ça, et qui rentre progressivement dans le monde des adultes, et plus particulièrement des femmes de sa famille.
Mais c’est cette absence de mouvement, cette description tranquille des choses, le fait qu’on fasse le tour des membres de la famille, avec les petites bizarreries de chacun, qui fait tout le charme de cet album. Moi ils me plaisent ces gens, et puis ça me repose, de temps en temps, de lire un truc très agréable à l’œil, sans violence, sans action superflue, sans gentils et méchants.

Donc je lui mettrai une bonne note, pas 5 étoiles évidemment, ce n’est pas non plus le dernier chef d’œuvre à acheter d’urgence, mais ne serait ce que pour les dessins au moins 3 étoiles. Et puis Eva, c’est surtout le prénom de ma fille alors ça aide.

25 9 2004
   

Une belle bouffée d'oxygène C'est vraiment sublimement dessiné et touchant.
L'histoire d'Eva qui nous montre sa vie est si simple que c'en est beau.
Vraiment un superbe album pour cette nouvelle collection

13 5 2004
   

Ca alors ! Je suis vraiment très étonné de cet engouement pour cet album.

L'édition de romans graphiques semi-autobiographiques devient monnaie courante ces derniers temps, et beaucoup d'auteurs s'y exercent avec plus ou moins de réussite. Delcourt en profite donc pour créer sa collection Mirage (qui se distingue des autres par un prix particulièrement élevé vu le format proposé...) qui dispose déjà de deux titres, dont celui-ci.

Et c'est Isabelle Dethan qui s'y colle. Tant mieux ! Nous aurons donc la chance de retrouver les belles couleurs qui distinguent habituellement son travail, et la tendresse de ses récits.

Oui mais voilà : cet album est creux. Entendez par creux : vide. Non vide de sens : on perçoit très bien où l'auteur veut en venir, et cette petite tranche de vie, souvenir d'enfance à la campagne, aurait pu être séduisante et rappeler de lointains souvenir aux plus ruraux d'entre nous (comme moué).

Le problème, c'est que tout passe à vitesse grand V, on survole tout, et à peine un thème abordé semblerait-il intéressant qu'il faut déjà passer à la suite, faute de place. Et oui : mais pour moi, ça ne rime plus à grand chose.

Alors oui, c'est joli. Oui, c'est frais, attendrissant. D'accord. Mais c'est surtout mal fait, hélas.