46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5
 

Erased, tome 5

 
 

Résumé

Erased, tome 5Afin d'acceder au résumé de Erased, tome 5, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Satoru a réussi à changer le passé, puisque grâce à lui Kayo n’est pas assassinée. Pourtant le mystère reste entier. Qui est le meurtrier en série qui s’attaque à des gamins esseulés tout en s’arrangeant pour faire inculper d’autres personnes ? Et si Kayo est sauvée, qui sera la prochaine victime s’il y en a une ? Et enfin, Satoru a-t-il encore une place en 2010 en ayant changé 1988 ? Beaucoup de questions qui continuent de me tarauder au fil des pages. Et toujours peu de réponses. C’est même le contraire ; le mangaka nous dissémine quelques indices à droite et à gauche, des regards suspicieux, des fausses pistes ou des vrais suspects ; on suit l’enquête que Satoru a officiellement lancée aidé de ses copains, dont les profils psychologiques sont développés avec brio.

Au bout de ces 5 tomes, on pourrait penser que soit la fin est proche ou soit le récit tourne en rond, il n’en est rien. Le cliffhanger de l’ultime page donne clairement envie de savoir la suite (ce qui n’est malheureusement pas pour tout de suite) et l’auteur semble savoir de plus en plus où il va, donnant ainsi une cohérence au récit, bien loin de perdre les pédales dans des paradoxes temporels.


Chronique rédigée par Olivier73 le 30/10/2015
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1912 (80,20 %)
  • 39 (1,64 %)
  • 433 (18,16 %)
  • Total : 2384 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,27 7,27 7,27
Acheter d'occasion : 14,31
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Erased, tome 5, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 5 2016
   

Le scénario reste d’une qualité constante ici : après avoir sauvé Kayo, Satoru se met en tête de protéger les autres enfants, et notamment Aya, qui elle aussi, était une victime du tueur en série de 1996. Le voyage dans le temps dont Satoru fait l’expérience lui permet ainsi de mener une enquête pour découvrir l’identité de ce tueur, qui semble avoir un lien avec la mort de sa mère dans le présent. Le scénariste entretient, tout au long de cet album, un très bon suspense : malgré ses efforts, Satoru arrivera-t-il à protéger les enfants qui pourraient être des cibles pour le prédateur ? Et surtout, ce dernier ne serait-il pas une connaissance de Satoru lui-même ? Avec ces deux axes, l’auteur nous tient en haleine, et c’est ce qui fait que cet album me semble réussi : je n’ai pas décroché du début à la fin, signe que la narration est efficace.

En revanche, je mettrais à ce stade deux bémols. Le premier, c’est que voilà deux tomes maintenant que Satoru est coincé dans son corps d’enfant. L’un des éléments intéressants de la série, c’est justement cette capacité à voyager dans le temps, une capacité que l’on tend à oublier ici. On se retrouve avec un bon petit polar dont l’enquêteur est un enfant, mais il me manque désormais cette dimension temporelle, qui faisait l’originalité des premiers tomes. Le deuxième, c’est que si le scénariste entretient efficacement un certain suspense, qui trouve son apogée dans la vignette finale, il risque toutefois d’avoir du mal à le maintenir éternellement. Je m’explique : soit le tueur en série est celui auquel on peut penser en quittant cet ouvrage, et dans ce cas la chute paraîtra trop « évidente » ; soit ce n’est pas ce personnage, et dans ce cas, l’auteur devra sortir du chapeau un nouveau personnage, qui risque de tomber comme un cheveu sur la soupe.

Pour l’heure, la narration de l’auteur ainsi que le côté sympathique de Satoru font que l’on reste accroché à cette histoire, mais la marge de manœuvre du scénariste pour la suite des événements semble de plus en plus étroite. Mais faisons-lui confiance et profitons pour l’instant de ce sympathique ouvrage, le cinquième d’une sympathique série.