46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Le Diviseur
 

Enchaînés, tome 3 : Le Diviseur

 
 

Résumé

Enchaînés, tome 3 : Le DiviseurAfin d'acceder au résumé de Enchaînés, tome 3 : Le Diviseur, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Enchaînés, tome 3 : Le DiviseurCe troisième tome est le meilleur album de cette série jusqu’à présent. Déjà le premier tome avait magistralement placé l’intrigue et, à la manière de Short Cuts, développé séparément la psychologie des quatre protagonistes enchaînés dans la misère de leur train-train quotidien. Dans le deuxième tome, le jeu à la cagnotte d’un million de dollars et consistant à éliminer un des 3 autres protagonistes en étant soi-même la proie d’un autre, pouvait commencer. Dans ce troisième tome, les protagonistes qui balançaient jusque-là encore entre le bien et le mal, entre la tourmente et la tentation, vont définitivement basculer vers le mal, libérant toutes les frustrations accumulées au cours de leur existence.

On retrouve un tome plus sanglant, avec plus d’action. La voix off, qui de manière détachée et légèrement sarcastique avait commenté cette intrusion du lecteur dans l’intimité de chaque personnage a définitivement disparu, car c’est aux protagonistes de s’exprimer dans ce troisième tome. C’est à eux de vider leurs tripes et leurs chargeurs !

Callède ("Dans la nuit", "Comptine d'Halloween") se détache du fantastique pour nous livrer un polar pur et dur dont le scénario fait fortement penser à celui de l’excellent "100 Bullets", sauf qu’ici, les personnages ne reçoivent pas de garantie d’immunité pour le crime à commettre et n’ont aucun lien avec leurs victimes.

Ce troisième tome se terminant en ‘cliffhanger’, on aimerait ne pas devoir attendre trop longtemps avant de connaître la suite. Heureusement, on est vite rassuré en apprenant qu’au moment de la parution de ce troisième tome les auteurs mettent déjà la touche finale au quatrième tome dont la couverture devrait logiquement être réservée au quatrième personnage : Moses !

Dans ce quatrième tome qui viendra clôturer la série, j’espère en apprendre plus sur ce mystérieux commanditaire et sur cette étrange Pamela Jenkins qui de façon anodine vient déranger nos personnages dans chaque tome.

Bref, cette collection Turbulences de Vents d’Ouest m’avait déjà agréablement plongé dans la mafia italienne new-yorkaise avec la réédition en couleurs de "Spaghetti Brothers", avait su me servir un excellent polar en plein milieu mafieux avec "La cuisine du diable" et parvient à maintenir le suspens dans ce thriller machiavélique bien rythmé, les "Enchaînés".


Chronique rédigée par yvan le 15/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 9,59 9,59 9,59
Acheter d'occasion : 6,47
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2006

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Enchaînés, tome 3 : Le Diviseur, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 8 2012
   

Voilà un album qui bouge particulièrement et dans lequel les quatre protagonistes dérouillent du début à la fin. A l'issue du tome précédent, on avait laissé Sarah pour morte, mais elle est en fait en sursis. Ce dernier n'est que de courte durée car Henry, contre sa volonté, accomplit sa tâche. De son côté, Tobey tombe un peu plus dans la folie et Moses prend des décisions radicales, alors que l'ex mari de Sarah est à ses trousses. Dans cet ouvrage, c'est un peu le point culminant du jeu dans lequel les quatre protagonistes sont plongés. Ils n'ont plus rien d'ordinaires, ils ont basculé, et c'est assez prenant. D'autant que l'on se pose toujours la question du qui est derrière tout cela et pourquoi il a voulu ce jeu. Voir ce personnage aux côtés de chacun de nos quatre protagonistes qui dorment, s'adressant à un crucifix, donne un début de réponse assez peu attendu. Compte tenu de l'environnement très réel qui est proposé, j'ai du mal à croire que tout cela prendra une dimension fantastique mais finalement, pourquoi pas. Il y a d'autres élements du scénario qui donnent de la tension à ce scénario, outre les destin qui nous sont présentés : il y a cette vendeuse de produits cosmétiques, qui apparaît dans chaque album et dont on se demande quel est le rôle et enfin, il a ce destin d'henry, qui a pourtant accompli ce que l'on attendait de lui tout en se débarassant de la mafia. Il est donc prêt à profiter du million de dollars si chèrement acquis, mais ce qui lui arrive pose d'autant plus de question. C'est un album marqué par la tension, où les petites exagérations dans les caractères de nos protagonistes qui sont présentés comme ordinaires, explosent, faisant apparaître le côté obscur de leur personnalité. C'est toujours aussi bien conduit, même si la direction que prend une partie du scénario me laisse dubitatif.

23 12 2009
   

Alors que le premier tome mettait en scène la distribution des rôles et expliquait le « jeu », l’évolution du récit dans ce troisième opus est plus nerveuse, plus rapide, et cela se sent dans le découpage en scènes courtes choisi par les auteurs.

Le dessin de Gihef est quant à lui assez raide, dans un style qui manque de mouvements, d’amplitudes, mais pourtant, portés que nous sommes par l’histoire, il se fait l’instrument parfait du propos de Callède.
Mais que se passera t-il donc dans le prochain et dernier tome ? Le suspens atteindra son paroxisme ou alors la chute n'en sera que plus douloureuse. Vivement le quatrième opus !