46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
En silence
 

En silence

 
 

Résumé

En silenceAfin d'acceder au résumé de En silence, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de En silenceCe roman graphique est la première oeuvre de Audrey Spiri dans la BD. En effet, celle-ci travaillait jusqu'ici dans le monde de l'animation. Ce qui se ressent d'ailleurs.

Malgré le fait que nous soyons dans un décor extérieur (un torrent à descendre durant une journée de canyoning), nous avons droit à un huis-clos subtil et efficace. L'action est centrée sur Juliette, la narratrice, qui au gré de sa descente, va s'interroger sur elle-même et les autres. On imagine que chaque membre du groupe vivra une expérience similaire.

L'auteur joue tour à tour sur la violence ou la douceur de l'eau. Sur les endroits plein soleil ou les cavernes sombres et isolées. Cet alternance de lieux et de sensations rendent l'expérience encore plus sensorielle (voire sensuelle parfois) pour le lecteur.
Personnellement, je suis loin d'être un fan de canyoning et d'endroits plein d'eau et de vagues, pourtant, j'avoue avoir été touché à la fois dans ma chair et dans mon esprit par cette histoire.

Il faut dire que le dessin de Audrey Spiry vous met totalement dans l'ambiance. Une véritable expérience graphique. Non pas que ce soit d'une beauté époustouflante, c'est plus un dessin de "sensations". Ces bulles d'eau qui vous enveloppent, ces couleurs chatoyantes mélangées les unes aux autres : c'est un dessin que vous ressentez physiquement. J'ai rarement été "enveloppé" comme ça. A tel point que je ne sais pas trop quels termes utiliser.

Bref, un livre où le torrent sert à vous faire accoucher de vous. Une séance de psy banale mais racontée avec délicatesse, poésie et intelligence. Le tout illustré de manière audacieuse.
Sans être le public cible de cette histoire, j'ai été surpris, et finalement conquis. Bravo !


Chronique rédigée par david le 25/06/2012
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de davidReflet de l'avatar de david
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 15,20 15,20 15,20
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD En silence, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 9 2012
   

Alors que le 22 septembre 2012, le monde de la surdité sortait du silence, le temps d’une journée mondiale réservée aux sourds, je décidais d’attaquer cette bande dessinée au titre particulièrement approprié, mais pas muette pour autant.

Si ce one-shot de la collection KSTR n’a rien à voir avec la surdité, il permet néanmoins à Audrey Spiry, dont c’est ici la première bande dessinée publiée, de sortir de l’anonymat, tout en faisant découvrir un sport peu médiatisé aux lecteurs : le canyoning !

L’auteure invite ainsi à suivre six personnes qui se laissent emporter par le courant d’une rivière. Un jeune couple et une petite famille comprenant deux gamines se laissent donc emmener par un moniteur, s’abandonnent aux remous d’un torrent, de grands plongeons à des glissades périlleuses, en passant par le plaisir de se laisser flotter en profitant des paysages somptueux. Le récit se concentre essentiellement sur le personnage de Juliette, qui profite de cette aventure pour faire le point sur sa relation. Tout en affrontant les dangers du parcours et en repoussant ses limites, elle va s’interroger sur l’avenir de son couple et profiter des moments de silence pour remettre sa relation amoureuse en question.

Malgré des personnages criants de vérité, le scénario permet surtout de découvrir un sport méconnu et ne déborde pas d’originalité au niveau de l’histoire. La grande force de cet album se situe en effet ailleurs, là où je ne l’attendais d’ailleurs pas vraiment. J’étais en effet plutôt rebuté par le surplus de couleurs en feuilletant l’album, mais c’est finalement cette approche visuelle entièrement réalisée en peinture numérique, qui m’a le plus séduit. Ce mélange de couleurs fait naître des formes qui permettent au lecteur de vivre la case au lieu de se contenter de la lire. Cette approche particulièrement sensorielle permet non seulement de restituer le ressenti et les émotions des personnages avec une extrême justesse, mais permet également au lecteur de s’immerger totalement dans cette discipline faite de mouvements, de dangers et de silences. Le lecteur se laisse emporter par les ondulations de l’eau et partage les moindres émotions des protagonistes jusqu’à la renaissance métaphorique de certains. La banalité de l’histoire et des dialogues s’estompe alors au profit d’une aventure sensorielle intense et de toute beauté.