46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 8 : La Dernière Ombre
 

Elfes, tome 8 : La Dernière Ombre

 
 

Résumé

Elfes, tome 8 : La Dernière OmbreAfin d'acceder au résumé de Elfes, tome 8 : La Dernière Ombre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Elfes, tome 8 : La Dernière OmbreRien à dire, l'éditeur Soleil ne se contente plus de faire de l'heroic fantasy type années 90 avec bonnasses pulpeuses.
Preuve en est avec cette série "Elfes". Le parti pris de cette série est de proposer des one-shot qui présentent une histoire concernant un peuple elfique différent à chaque fois. Personnellement, je n'ai lu que ce huitième tome pour le moment, mais je n'ai aucunement été pénalisé de ne pas connaître les autres. Même si ce huitième tome semble en lien indirect avec le troisième. Quoi qu'il en soit, on n'est pas perdu.

J'ai lu cette BD un peu par hasard, et je dois dire que j'ai trouvé ça très efficace. Alors certes, le format en un seul album ne permet pas des développements fantastiques, mais le fait est que Peru s'en tire à merveille puisqu'il réussit à nous présenter toute une tripotée de personnages et une situation crédible. Si le scénario reste relativement classique avec une chasse à l'homme (enfin à l'elfe) assez traditionnelle, le fait est que l'ensemble est très bien raconté. Qui plus est, on se sent très rapidement en empathie avec le personnage principal.

Il faut dire que la partition graphique par Bileau et Merli est superbe. Les images sont très belles, le look des personnages soigné et les décors font réellement voyager. La colorisation de Merli y est également pour beaucoup.

Au final, un très bon tome qui m'a donné envie de connaitre le reste de la série.


Chronique rédigée par david le 30/11/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de davidReflet de l'avatar de david
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 5,56
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Elfes, tome 8 : La Dernière Ombre, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 1 2019
   

Dans ce récit, on retrouve Fal, l’Elfe Blanc dont nous avions fait la connaissance dans le tome 3 de la première saison. On avait découvert comment cet Elfe s’était coupé du monde, déçu que les hommes, y compris son plus proche ami, n’intègrent pas son message écologique. On le retrouve des années plus tard, pourfendant ces humains qui font toujours autant de mal à la nature : efficace, précis et rapide, il est devenu un espèce de mythe, que l’on nomme La Dernière Ombre, pour faire peur aux enfants afin qu’ils se conduisent bien. Dans cet album, il sera pourchassé par une horde d’orcs, pour lesquels la tête de l’Elfe Blanc, et de son dragon de même couleur, seraient de bien beaux trophées. Cette armée pourchassera ainsi notre héros jusque dans le grand nord, où sa magie lui a permis d’y créer un havre de paix dans une végétation aussi magique que luxuriante. Que ce soit cette course-poursuite, ou l’affrontement final, l’ensemble est une nouvelle fois bien rythmé, sans temps mort, avec en plus ici, un discours moralisateur un peu moins appuyé, et de l’émotion plus affirmée, grâce notamment à ces trois gobelins qui suivent de loin le combat à venir.

La narration est une nouvelle fois claire et fluide, et agréable. Mais une narration, également, qui prend toute sa dimension grâce à un dessin d’une grande qualité, ce qui est une constante dans la série. Bileau assure vraiment aux dessins et le coloriste n’est pas en reste : encore une fois, l’album est graphiquement un régal. Il y a toujours ce talent pour rendre cet environnement fantasyste très réaliste.

On suivra donc une nouvelle fois avec plaisir les aventures de Fal, délivrées avec efficacité et surtout une maîtrise graphique très appréciable.