46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 1 : Lady Sin
 

El Cazador, tome 1 : Lady Sin

 
 

Résumé

El Cazador, tome 1 : Lady SinAfin d'acceder au résumé de El Cazador, tome 1 : Lady Sin, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de El Cazador, tome 1 : Lady SinUne belle histoire de pirates et d'écumeurs des mers, avec des hommes sans peur ni sentiments, prêt à tout pour s'emparer d'un navire. Aucunes pitiés pour les malheureux vaincus qui finissent morts ou noyés. Mais une jeune femme va réussir à s'imposer devant ces brutes et va devenir elle même un capitaine malin et sans trop d'état d'âme, tendue vers un seul but: se venger.

Le dessin est magnifique et les navires sont superbement dessinés, avec des détails précis et minutieux. les personnages sont aussi très bien représentés et les visages expriment une personnalité très forte. Les couleurs sont sombres et c'est le jeu des ombres qui donnent un super relief aux dessins.

Le scénario est malin et on se sent vite pris par cette histoire dépaysante, qui me ramène à l'époque de Barbe Rouge.


Chronique rédigée par niavlys le 09/12/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 489 (99,39 %)
  • 2 (0,41 %)
  • 1 (0,20 %)
  • Total : 492 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 7,79
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Aout 2004

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics El Cazador, tome 1 : Lady Sin, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 11 2014
   

Pas mal du tout MAIS… rien de bien neuf sous le soleil des pirates et flibustiers.
N’empêche : assauts et abordages divers sont très bien rendus, dans la bestialité de l’époque : tu tues ou c’est toi qui es tué. Et la chance ne passe qu’une fois.

Le scénario général est bien imaginé, avec ses doses de rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine dès ce premier opus car quasi quelque chose de neuf se produit au début d’une nouvelle page.
C’est quand même le dessin qui tient le tout. Là, je dois dire que Epting n’a pas son pareil pour vous concocter personnages et gueules vraiment attachants. Qui plus est, il fait preuve d’une grande minutie dans la réalisation des navires. Détaillées, certaines scènes font l’objet d’un dessin pleine page ; ce qui permet d’apprécier vraiment la texture du trait, sa mise en scène, son coloriage.
C’est précis, minutieux, pointilleux même ; tant au point de vue des personnages que des décors. Ceux-ci ne sont pas en reste et donnent une vraie pointe « d’exotisme » à cette geste bien enlevée.

J’ai lu cette première histoire avec un plaisir non feint ; laquelle –à sa façon- m’a fait penser aux meilleurs « Barbe-Rouge » d’antan. C’est, et comme je l’ai écrit : rien de bien nouveau mais si toutes les BD d’aventures flibustières avaient ce souffle épique, je m’en contenterais fort bien.

30 5 2014
   

Tous les amateurs des productions US ont un jour où l'autre croisé la route de Chuck Dixon et/ou de Steve Epting.
Si l'un est célèbre pour ses scénarios, l'autre est fameux pour ses dessins. L'association des deux est une promesse de bons moments, et ceux offerts par cet album, qui reprend les deux premiers épisodes, sont tout simplement excellents.
Malheureusement, CrossGeneration Comics, la boîte qui a édité la série, a coulé comme l'escorte du Misericordia. Envoyée par le fond à cause de ventes insuffisantes.

On se lance donc dans cette aventure de pirates en sachant qu'on n'en verra jamais le dénouement, ce qui rajoute à sa particularité mais nous le fait amèrement regretter.

Le récit est en effet mené tambour battant et les planches d'Eprting sont bien souvent énormes. En plus, le grand format de l'album met vraiment en valeur le découpage cinématographique.

Mais tout cela ne serait rien sans le scénario, qui reprend les stéréotypes des récits de pirates, en ayant la finesse d'introduire un personnage féminin parfaitement réussi. Bien sûr les dialogues valent leur pesant d'or.

J'en ai pris plein les mirettes, limite je humais les embruns, je sentais l'odeur de la cordite et la sueur des matelots. Bref, un super trip, que je ne peux que conseiller à tous, au delà du fait que la série a été abandonnée. Un véritable petit trésor des mers !