46 449 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 8 : Prémices de l'éveil de Son Goku
 

Dragon Ball Super, tome 8 : Prémices de l'éveil de Son Goku

 
 

Résumé

Dragon Ball Super, tome 8 : Prémices de l'éveil de Son GokuAfin d'acceder au résumé de Dragon Ball Super, tome 8 : Prémices de l'éveil de Son Goku, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Dragon Ball Super, tome 8 : Prémices de l'éveil de Son GokuCe tome 8 de Dragon Ball Super fait mal, malgré quelques bonnes idées.

En effet, il démarre bien en nous proposant un affrontement entre Freezer et les saïyens de l'univers 6. Ces trois derniers brillent chacun à leur manière. Il y'a une vraie collaboration entre Caulifla et Cabba. La première transformation de Caulifla en super saïyen est bien mieux amené que dans l'animé. On ârt donc sur des bonnes bases.

Malheureusement Toyotaro va accélérer les choses. Kale se met en colère et l'auteur utilise ce personnage pour éliminer de nombreux combattants. Du coup toutes les deux pages un univers disparaît. En huit pages, 4 univers disparaissent. Il ne reste plus que trois univers en jeu. Et cela provoque un vrai gâchis au niveau des personnages. Je pense par exemple à l'univers 3 qui ne peut absolument pas briller, alors que dans l'animé il avait eu droit à un meilleur traitement.

Alors certes on pourra pardonner à Toyotaro ce choix car il devait certainement subir des pressions de la part des studios de la Toei pour que l'arc soit fini avant la sortie du film Broly. Mais si on peut lui pardonner cette accélération, on peut pas lui pardonner certains de ses choix. On ne peut pas lui pardonner de mettre de côté le combat opposant Végéta et Toppo, de même de faire la même chose pour le combat entre Gohan et Kafla (fusion de Kale et de Caulifla). J'aurais même envie de dire que dans le cas du combat de Gohan c'est encore pire car l'auteur nous donne réellement envie de le voir car à la fin d'un chapitre il nous offre un Gohan badasse se revendiquant saïyen, un saïyen né sur Terre. Alors pourquoi le faire renier son origine saïyen quelques pages plus tard? (Je ne compte pas sur mes gênes saïyens pour gagner).

A la fin l'auteur développe une idée plutôt intéressante. Le fait que Muten Roshi apprenne une dernière chose à Goku, et que ce dernier se souvienne de tous ses maîtres est bien trouvé. Mais par contre non, ne faites pas combattre Muten Roshi et Jiren. Je n'ai rien contre le fait de mettre en avant le premier véritable maître de notre héros, mais à un moment il faut rester cohérent.

Du fait d'une pression incitant un auteur à accélérer son histoire et les mauvais choix de ce dernier font que ce tome reste moyen. Et c'est d'autant plus dommage que l'arc avait vraiment bien commencé et aurait certainement pu donner une meilleure version que l'animé. Après il y'a aussi certaines différences entre les deux supports qui peuvent amener à débat comme les prémices de l'ultra instinct. Mais la dessus, ça reste des points de détail. Même si j'avoue avoir préférer la version animé à ce sujet.


Chronique rédigée par difool le 19/07/2019
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de difoolReflet de l'avatar de difool
Statistiques posteur :
  • 951 (66,88 %)
  • 111 (7,81 %)
  • 360 (25,32 %)
  • Total : 1422 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Juillet 2019