46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 84 : Après la pluie
 

Donjon Potron-Minet, tome 84 : Après la pluie

 
 

Résumé

Donjon Potron-Minet, tome 84 : Après la pluieAfin d'acceder au résumé de Donjon Potron-Minet, tome 84 : Après la pluie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Donjon Potron-Minet, tome 84 : Après la pluieAprès trois premiers tomes bien rôdés sur les débuts du Gardien à Antipolis, ce bon en avant n'est pas le malvenu. J'affectionne l'époque Potron Minet de Donjon pour son côté chevaleresque, capes et épées mais on veut évidemment en savoir plus sur la suite des aventures de la chemise de nuit qui sera plus tard le Gardien du Donjon.

Selon moi, l'équipe de Donjon a bien su présenter le personnage un peu paumé des débuts de cette série et fait bien à présent de ne pas s'attarder sur cette époque et de sauter les aventures de la chemise de nuit pour montrer le Gardien sous son vrai visage et les évènements qui le font devenir ce qu'il sera ensuite.

On retrouve toujours le côté sombre de la série, qui va bien avec l'ambiance générale de la ville et les aventures nocturnes des personnages principaux. Le scénario est toujours soigné et dans l'ambiance de la série mais avec évidemment plus de gravité compte tenu des évènements. Côté dessin, Blain toujours fidèle à lui-même ferme très bien la marche pour laisser la place à Gaultier sur le prochain tome.

Bref, pas déçu par ce nouveau tome de Donjon de la ligne Potron Minet, bien au contraire. L'équipe a fait les choses comme il faut et on attend évidemment la suite...


Chronique rédigée par Fa le 08/06/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,35 11,35 11,35
Acheter d'occasion : 7,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Donjon Potron-Minet, tome 84 : Après la pluie, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 7 2014
   

Comme dit le proverbe, "après la pluie, le beau temps". C'est vrai que le tome précédent c'était la pluie, et que dans celui-ci on retrouve tous les éléments qui ont déjà fait de la série "donjon" une valeur sure. On est prêt à tout pardonner, même si le tome précédent était vraiment une bouse. Attention, je parle du tome précédent dans l'ordre chronologique, à savoir "Donjon Monsters", tome 8, niveau -85 "Crève-coeur", que j'ai trouvé nullissime.

La chronologie dans "Donjon", c'est un peu compliqué, j'ai l'impression qu'il faut ré-expliquer à chaque fois. Donc, dans le "Donjon", il y a trois époques : "Donjon Potron-Minet" raconte la création du Donjon, "Donjon Zenith" raconte l'apogée du Donjon, "Donjon Crépuscule" raconte la fin du Donjon. Et puis il y a "Donjon Monsters" qui intercale des épisodes entre les différentes périodes, et "Donjon Parade" qui raconte des aventures entre les tomes 1 et 2 de "Donjon Zenith". Pour s'y retrouver, chaque tome est associé à un niveau, de -99 à 0 pour "Donjon Potron-Minet", de 1 à 100 pour "Donjon Zenith", et de 101 à 200 pour "Donjon Crépuscule". Il y a donc un sens de lecture chronologique qui consiste à lire les albums dans l'ordre des niveaux, ce qui oblige à changer de série chaque fois que nécessaire, surtout pour intercaler correctement les albums de "Donjon Monsters". Jusqu'ici, l'ordre est le suivant :
Donjon Monsters, Tome 11, niveau -400 « Le grand animateur »
Donjon Potron-Minet, tome 1, niveau -99, « La chemise de la nuit »
Donjon Potron-Minet Tome 2, niveau -98, « Un justicier dans l'ennui »
Donjon Potron-Minet, tome 3, niveau -97 « Une jeunesse qui s'enfuit »
Donjon Monsters, tome 5, niveau -97 «La nuit du tombeur»
Donjon Monsters, tome 7, niveau -90 «Mon fils le tueur»
Donjon Monsters, tome 8, niveau -85 «Crève-coeur»
Avant de lire cet album, Donjon Potron-Minet, tome 4, Niveau -84, « Après la pluie ».

Le scénario va pour une fois bien vite à l'essentiel : les travaux sous-terrains d'Antipolis, pour la construction du métro, sont catastrophiques pour la ville, qui menace à chaque instant de s'écrouler. Ainsi l'annonce le professeur Cormor, qui passe un pacte avec Alexandra. Cormor s'engage à persuader Hyacinthe de lui pardonner le meurtre d’Élise, tandis qu'Alexandra va utiliser les ressources de la guilde des assassins pour inciter les riches notables de la ville à suspendre les travaux du métro. Mais les travaux sont trop engagés, et la ville s'effondre. Les habitants d'Antipolis en rendent Hyacinthe responsable, car c'est lui le principal actionnaire du projet. Hyacinthe se réfugie chez son père, poursuivit par la foule, et c'est la première attaque du Donjon par des envahisseurs extérieurs. Devant l'urgence, le professeur Hippolyte lâche les monstres …

Si le scénario semble bref, il contient de nombreux détails : un nouveau pouvoir de la pipe du bon Dieu, des informations sur le sort du groupe de magiciens réfugiés à Cochonville, un nouveau personnage, Sylvine, l'amante (si on peut dire) du professeur Cormor, le retour de Jean-Michel, bref, plein de bonnes choses. Un petit bémol, je ne comprends pas pourquoi le professeur Cormor s'obstine à vouloir sauver Antipolis. Historiquement, Julien de Vaucanson protégeait Canardville, grâce à ses automates auxquels il insufflait la vie avec l'aide de son frère Benoît, qui récoltait les flammes de vie dans l'antre du démon Kalador. À la mort de Julien, Benoît prend le pouvoir et rebaptise la cité en duché de Vaucanson, à la mémoire de son frère. Mais Kalador a infligé une malédiction à Benoît, qui se répercute sur ses descendants. Le professeur Cormor, automate créé par Julien et Benoît, est donc chargé, à travers les siècles, de protéger les descendants de Benoît. Et donc la protection d'Antipolis ne devrait pas lui tirer autant soucis. Mais du coup on se demande ce que sont devenus les héritiers Vaucanson.

Le point culminant de l'histoire est vraisemblablement l'attaque du donjon, bien que la victoire des Cavallère soit traitée rapidement. Je vous laisse juges. On a quand même là les prémisses, d'une part de la première attaque du Donjon, et d'autre part de la naissance de la légende, puisque les premiers envahisseurs y trouvent le trésor d'Alexandra. Encore qu'à priori il n'y a aucun rescapé, mais on ne sait comment dans ces cas-là, les rumeurs vont bon train.

En conclusion, un très bon tome, un bon scénario, un graphisme qui tient la route, surtout après ce qu'on a connu, et en principe une suite et fin de la période "Potron-minet" dans le prochain opus, niveau -83 : "Sans un bruit"

14 8 2008
   

Quatrième tome (n°-84) de cette série parallèle à la saga principale, "Donjon Zenith", dont la numérotation décroissante peu surprendre. Cette époque Potron-minet (niveaux -99 à 0) racontant l’avant du Donjon se concentre sur l’histoire d’Hyacinthe de Cavallère, qui deviendra plus tard le Gardien du Donjon.

Le récit se déroule juste après le huitième tome («Crève-cœur») de "Donjon Monsters", situé au niveau -85 et contant l'histoire de la mystérieuse femme-lézard, Alexandra. La tueuse professionnelle de la Guilde des Assassins joue d’ailleurs à nouveau un rôle clé dans cet album. Un tome marqué par les tensions entre la Chemise de la Nuit et sa maîtresse, qui vient d’assassiner sa femme, Elise. Mais, cet album marque également la fin d’une époque : la fin de d’Antipolis et la fin des aventures de Hyacinthe au sein de ce décor urbain. La suite de la série (les numéros entre -84 et 0 du moins) devrait donc logiquement se concentrer sur la création du Donjon.

Côté graphisme, le dessin de Christophe Blain ("Isaac le pirate") colle parfaitement à l’ambiance sombre de cette ville agonisante. A noter qui Blain cèdera sa place de dessinateur à Christophe Gaultier ("Guerres civiles") à partir du tome suivant de cette série.