46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 4 : Tirs amis
 

DMZ, tome 4 : Tirs amis

 
 

Résumé

DMZ, tome 4 : Tirs amisAfin d'acceder au résumé de DMZ, tome 4 : Tirs amis, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de DMZ, tome 4 : Tirs amisAprès avoir infiltré une cellule terroriste lors du tome précédent, Matthew Roth s’attaque à une enquête journalistique plus classique.

Chargé de couvrir un procès militaire, Matt va tenter de reconstituer les événements tragiques du «Jour 204». Que c’est-il vraiment passé lors de cette journée où l’armée américaine a ouvert le feu sur un groupe de manifestants (pacifiques). Sur le banc des accusés, un bouc émissaire, désigné comme seul responsable du massacre …

Le récit de Brian Wood est à nouveau parfaitement construit et conserve constamment un voile d’incertitude sur les véritables causes de cette bavure militaire. Au fil des interviews, la balance penche d’un côté, puis de l’autre, jusqu’au verdict final, pas forcément juste, mais terminant l’histoire de manière bouleversante. Sur base d’interviews de soldats et de témoignages de civils témoins du drame, Matt effectue une reconstitution journalistique de cette tragédie où des militaires sous pression ont causés des dommages collatéraux … de nationalité américaine. Et c’est bien la que se situe l’une des forces de cette saga, car si ouvrir le feu dans un pays étranger est psychologiquement lourd à porter, cette seconde Guerre Civile américaine oblige les militaires à s’en prendre à des compatriotes.

Au niveau du graphisme, ce quatrième volet réserve quelques surprises. Lorsqu’il doit livrer le point de vue des soldats, Riccardo Burchielli abandonne le dessin à Nathan Fox et Viktor Kalvachev. Les deux livrent de l’excellent travail sur ces flashbacks qui reviennent sur l’horreur des événements, avec une mention spéciale pour Nathan Fox. Le troisième épisode est dessiné par Kristian Donaldson, dont le style tranche un peu plus avec le reste. La colorisation de Jeromy Cox contribue néanmoins à livrer une certaine uniformité graphique à l’ensemble.


Chronique rédigée par yvan le 04/05/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 12,54 12,54 12,54
Acheter d'occasion : 9,62
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Février 2009

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics DMZ, tome 4 : Tirs amis, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 4 2013
   

Encore un peu déçu par ce tome 4. Non par l'histoire de ce volume qui est assez prenante, Matthew va enquêter sur le fameux jour "204" où des manifestants pacifiques ont été tués par l'armée. Même si, on s'en doute car c'est souvent le cas dans des scénarios de la sorte, l'enquête piétine beaucoup par moment, Matthew se trouvant confronté à de nombreuses langues de bois et peurs de représaille. De plus la DMZ attend des coupables et l'armée a trouvé un bouc émissaire parfait. La fin sera tragique, comme souvent, et c'est encore un tome désenchanté qui en résulte.

Outre le fait que le rythme soit un peu lent, je trouve toujours que Matthew manque d'envergure et que la tache qui lui incombe est beaucoup trop lourde pour ses épaules pour être plausible. Je regrette également qu'il n'y est aucun fil rouge entre les tomes, Matthew fait ce qu'il veut quand il veut, il manque une intrigue principale. Et enfin cet aspect décousu est encore plus mis en valeur par les changements de dessinateurs entre les chapitres, le 3 étant le pire, le dessin diamétralement différent, on a même du mal à reconnaitre les personnages principaux, Zee et Matt, qui ont la tête plus ronde.

DMZ c'est bien, mais ça aurait pu/du être beaucoup mieux.

18 6 2011
   

La série est déjà bien lancée et elle a trouvé son identité. Être plongé en plein milieu de la 2nde guerre de Sécession américaine, de nos jours.
Et ça reste un choc pour moi, doublé d'un cour de cœur pour la qualité des histoires. Cet arc met en scène Matt Roth, le seul journaliste à pouvoir évoluer dans la DMZ, menant son enquête à l'occasion du procès de quelques soldats impliqués dans une bavure. Un carnage dont l'armée porte la responsabilité.
A travers le recueil de témoignages, il va toucher la vérité de cette sale affaire. La narration du dernier chapitre délivre une fin en apothéose.
Quant au dessin, la relève prise par Kalvachef, Fox et Donaldson s'avère convaincante. Même si chacun a son propre style, ils s'avèrent tous adaptés à l'atmosphère lourde et tendue du récit.

Remarquable !
Une froide et implacable démonstration qu'en temps de guerre, la justice n'existe pas.