44 770 Avis BD |19 306 Albums BD | 7 666 séries BD
Accueil
Tome 4 : Le trésor
 

Djinn, tome 4 : Le trésor

 
 

Résumé

Djinn, tome 4 : Le trésorAfin d'acceder au résumé de Djinn, tome 4 : Le trésor, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Djinn, tome 4 : Le trésorConclusion de cette histoire : Kim a toutes les informations nécessaires pour retrouver les trésors du Sultan. Mais que trouvera-t-elle finalement ? Comment va s’achever cette quête pour la jeune fille ? Venue pour retrouver ses origines, elle va livrer une dernière bataille avec le passé…

Ce quatrième tome n’est hélas pas la fin de la série mais la fin d’un cycle. Et cela se ressent… beaucoup trop ! Alors que le troisième tome m’avait laissé enivrée par les charmes de l’Orient, j’attendais beaucoup de cette conclusion. Mais celle-ci est fade, avec un côté fantastique inattendu et parfois incompréhensible. Là où on attendait des réponses, une histoire, une aventure, quelque chose qui nous passionnerait et nous transporterait sous le soleil de Turquie, on est surpris par les choix de Dufaux. Certains passages traînent en longueur et là où on était ravis de voir les parallèles entre les deux époques et des évènements semblables s’y dérouler, là, c’est un peu trop la même histoire. Le côté fantastique de cette conclusion nous empêche d’avoir les réponses que l’on souhaitait mais rend aussi le tome assez obscur. Quant à la dernière page, elle annonce clairement un nouveau cycle. Pourquoi ne pas s’être arrêté là ?

Au niveau du dessin, Miralles domine sont art. Elle est vraiment douée. Cependant, les couleurs, même si elles sont toujours aussi bien réalisées me laisse une impression de froideur qui me détache un peu plus de cet album.

Bref, une conclusion bien décevante sauvée par le dessin (il commençait pourtant bien…).

Lors de la sortie du tome 4, Dargaud a également édité un très beau coffret pour ce premier cycle ainsi qu'un hors-série : " Ce qui est caché " qui comprend un récit de Dufaux sur la réalisation de cette série et quelques croquis et illustrations par Miralles. Très sympa à lire et intéressant mais quand même plus destiné aux fans de la série.


Chronique rédigée par Cha le 15/11/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChaReflet de l'avatar de Cha
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,39 11,39 11,39
Acheter d'occasion : 7,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.21
Dépôt légal : Octobre 2004

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Djinn, tome 4 : Le trésor, lui attribuant une note moyenne de 3,21/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 4 2017
   

Encore une fin de cycle pas géniale. Ce tome m’a complétement laissé sur ma faim. Le fait que Dufaux fasse appelle au fantastique m’a complétement perdu. Je ne comprends pas ce que fait cette Zurich Bank au milieu de nulle part ? Je ne sais pas où est passé le trésor ? Bref, ce tome me semble inutile, même les scènes érotiques (beaucoup moins nombreuses que dans les premiers tomes) font rajouter. Tout parait factice dans cette conclusion.

J’ai quand même du mal à comprendre comment les scénaristes créent leur histoire. Cette série était-elle prévue initialement sur 4 tomes ? a-t-il fallu refaire une fin de telle manière qu’on puisse rajouter un autre cycle ? Je ne sais pas, en tout cas cet opus n’est pas une réussite.

6 11 2014
   

Le 4ème tome de cette série, qui marque la fin du premier cycle, serait presque de trop. L'expédition de Kim pour retrouver le trèsor du sultan aurait pu être incluse dans le tome précédent. Ici, c'est assez longs et l'auteur meuble par du fantastique. Un fantastique qui avait été introduit doucement dans les tomes précédents mais qui ne m'avait plu que modérément. Ici, on l'approfondit, avec des passages qui peuvent tourner au ridicule comme cette Zurich Bank au fonds du temple. Et du coup on perd la trame principale : on déduit que Jade et les Nelson ont pu, en 1912, s'enfuir avec le tésor, mais on ne sait pas trop comment. De même, on ne sait pas ce que Kim a pu trouver là-dedans. Bref, l'ensemble reste obscur alors que l'auteur dispoait de 48 pages pour nours présenter cette expédition. Le côté très fantastique et très bordélique dans la présentation des idées (époques, personnages, lieux) rend cette lecture pénible. Au 4ème tome, le charme du dessin est toujours là mais comme on y est habitué, on y est moins sensible, et les défauts se voient plus.

Krypton :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
22 10 2010
   

Fin de ce premier cycle envoûtant, "le trésor" porte bien son nom et résume à lui seul ce qu'est la série. Car Djinn, bien plus qu'une simple série de BD fort bien faite, est avant tout une perle du genre.
Scénario fantastique et illustrations de toute beauté, Djinn emporte le lecteur dans un univers à la foix réel et merveilleux.
Mais si cet album clôt le premier cycle, le parcours initiatique de Kim ne fait lui que commencer. Elle est devenue ce Djinn que sa grand mère a cessé d'être dans le même album. Voyons ce que Dufaux lui réserve à l'avenir...

9 1 2006
   

La convoitise du trésor du Sultan reste le thème principal de ce quatrième tome où Kim est devenue un véritable djinn et connaît de ce fait la formule qui ouvrira les portes qui enferment le trésor.

Si cette belle série a perdu un peu de sa sensualité dans la deuxième partie du cycle en accentuant la quête du trésor disparu du Sultan, il faut bien avouer que Dufaux et Miralles auront parfaitement su développer un cycle entièrement dédié au vrai trésor que représente la femme. Une femme parfois pudique, souvent sensuelle, parfois soumise, mais toujours maître de la situation.

En racontant son histoire à cheval sur deux périodes, développant parallèlement les destins de nos deux héroïnes, Dufaux aura brillamment réussi à créer ce lien qui unit Kim à sa grand-mère. Tellement bien que le lecteur pensera par moment n’avoir à faire qu’à une seule personne.

Une fin de cycle surprenante qui laisse la porte ouverte à de nouvelles aventures de Djinn.

20 3 2005
   

Quatrième et dernier tome de cette série… ? Dernier tome d’un cycle, mais la fin est suffisamment ouverte pour permettre un second cycle. Dufaux va-t-il faire un second cycle à cette série qui n’en a vraiment pas besoin. Si je suis entièrement d’accord avec Cha et Piehr sur le fait que cette série ce termine de façon surprenante, laissant envisager une suite, cela n’est pas forcément une mauvaise chose. Je m’explique. Je n’espère pas qu’il y aura de second cycle à Djinn, ce qui ne ferait, à mon avis, qu’altérer la série, mais je trouve que les fins énigmatiques comme celles-ci peuvent tout à fait clôturer une série… si cela est bien fait…

Mais là où je rejoins à nouveau mes deux camarades, c’est qu’en l’occurrence, cette fin obscure n’est pas des plus réussies. L’idée était bonne, mais il manque un peu de profondeur. Cet album se laisse lire, sans véritablement nous dévoiler grand-chose… L’histoire évolue toujours sur les deux époques, et s’enchaîne toujours aussi bien, mais rien de nouveau nous est apprit… ou presque. On n’apprend bien deux ou trois petites choses, mais cela ne correspond pas à la conclusion à laquelle on s’attendait…

Le dessin lui est toujours aussi réussi, à part peut-être les quelques cases de la tempête de sable, chose difficile à représenter, et où malgré tout Miralles s’en tire relativement bien. Cette fois-ci l’érotisme du Harem laisse place à l’aventure de la chasse au trésor, l’ambiance change… Dommage dirons certains, ils n’auront peut-être pas tords… Le tout reste très agréable à lire.

Une conclusion en demi-teinte

6 12 2004
   

En fait, je sais pas trop..
J'ai du mal à croire à une fin de série, vu la conclusion ouverte de ce tome. Un nouveau personnage sur la dernière page... qui n'est pas innocent.
Je ne suis pas ultra-amateur des scénarios de Dufaux, mais j'ai bien l'impression que notre homme a parfois des problèmes à cloturer de manière définitive ses histoires, ce qui ici entâche un peu l'ensemble de la série.. et de l'album.

Oui, celà reste correct... mais surtout étrangement obscure, et sans réponse hélas. Si un second cycle n'est pas prévu dans la tête de Dufaux après un tome pareil !
Vous m'excuserez, difficile d'en dire plus sur ce point sans vous dévoiler les tenant et les aboutissants de cet album.

L'ensemble est tout de même plus que correct, d'où ma note : une fin ouverte, certe, mais une fin tout de même, et non pas une vaste blague de l'auteur à ses lecteurs.
Et puis, le dessin de la dessinatrice est toujours aussi fin et générateur d'ambiances et de rêves. Difficile de mal noter un album comme celui-ci, donc :)

Néanmoins, cet opus est à mes yeux le moins bon de la série.. les fins de cycle sont parfois douloureux !