46 614 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1
 

Deathco, tome 1

 
 

Résumé

Deathco, tome 1Afin d'acceder au résumé de Deathco, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Deathco, tome 1Après l’excellent "Wet moon", les éditions Casterman s’attaquent à la nouvelle tuerie du mangaka Atsushi Kaneko en proposant simultanément les deux premiers tomes de sa nouvelle série : « DeathCo ».

Cette saga invite à suivre des « Reapers », des tueurs à gages œuvrant pour le compte d’une mystérieuse guilde, et plus en particulier la petite Deathko. Parmi ces assassins qui ont la particularité d’être grimés et déguisés, on découvre notamment un duo de lapins à vélo armés de haches ou un trio de pom-pom girls surnommé « les Dead Queen Bees », mais surtout une jeune fille au look gothique qui utilise des poupées piégées et autres jouets mortels pour éliminer ses adversaires… eh oui, Deathko !

La première mission des Reapers consiste à éliminer un mafieux en plein deal dans une grande propriété gardée par ses hommes. Très vite, le rythme des tueries s’accélère pour finalement faire émerger notre petite héroïne de ce bal masqué sanglant. Ce festival de violence et de surenchère d’armes atypiques pousse l’exagération jusqu’à la limite du burlesque. Le récit ne s’inscrit donc pas du tout dans la lignée des précédentes séries d’Atsushi Kaneko ("Wet moon", "Soil", "Bambi"), mais l’auteur prend visiblement son pied au sein de cet univers macabre et déjanté.

Si le scénario fait plutôt penser à une bonne série B, le dessin en noir et blanc d’Atsushi Kaneko est toujours aussi impressionnant. Jeu de mot entre Death et Disco, DeathCo propose en effet un magnifique ballet de violence et de psychopathes hors normes, d’une fluidité exemplaire et d’une beauté absolue.


Chronique rédigée par yvan le 01/03/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,03 8,03 8,03
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Janvier 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Deathco, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 10 2016
   

Je serai moins modéré que notre excellent chroniqueur yvan sur cette série. "Deathco" présente plus de faiblesses que de qualités à mon avis et se révèle plutôt ennuyeux à la lecture.

Commençons par le positif : le dessin. Il n'est pas à proprement parler enthousiasmant, mais le simple fait qu'il se démarque beaucoup du style de nombreux mangaka qui s'alignent sur un même modèle, suffit à le rendre intéressant. Atsushi Kaneko impose son style graphique et attire donc l'attention du lecteur occidental habitué à des styles variés et qui lui sait gré de ne pas présenter un énième travail d'un clone des auteurs à la mode dans l'archipel nippon.

Le récit est assez original aussi, avec un ton plus violent et plus adulte que la moyenne. Mais vouloir mettre en avant cette originalité au point d'en oublier de signer un vrai scénario... là on n'adhère pas. Des tueurs peuvent se laisser aller à leurs pulsions puisqu'une mystérieuse guilde leur propose des contrats. Voilà, en une phrase, le tome entier résumé. Miser sur la seule hémoglobine et sur la variété des tueurs, au risque de sombrer dans le ridicule (et c'est le cas à plusieurs moments, hélas), est franchement un peu juste.

Les premières pages parviennent à susciter l'intérêt, mais dès que les tueurs sont mis en scène, ça devient assez grotesque. On n'y croit pas une seconde, c'est assez inintéressant, et la partie qui présente le personnage de Deathco est balourde. Si la série se limite à mettre en scène des morts (de mafieux ou de méchants, hein, la morale est sauve), orchestrées par une adolescente dont on ne voit pas encore bien pourquoi elle s'en sortirait si bien face à des hommes vigoureux, on va très, très vite tourner en rond.

Un premier tome bien décevant. On va donner sa chance au deuxième mais on craint de jeter ensuite l'éponge parce qu'il y a tant à lire...

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Deathco, tome 1 2 2.50
Deathco, tome 2 1 2.50